David : Mon top / flop 2015

Comme tous les ans, c’est Noël, on déballe les cadeaux, on mange une bûche et on se remémore nos souvenirs cinéma de l’année… Voici donc les miens en vous dévoilant mon top, mais également mon flop 10 de cette année 2015 qui aura été plutôt riche niveau ciné, en nous offrant de très bons films, mais aussi de très, voir de vraiment très mauvais films.

mon top 2015

Et voici mon top 10 de cette année :

1. Sicario 

Sicario

Un film policier américain réalisé par Denis Villeneuve qui suit Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, qui est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues.

Sicario est une histoire humaine et sans compromis qui va au bout de ses limites. Un thriller sombre et captivant de bout en bout avec une intensité folle, une tension palpable et dotée d’une mise en scène absolument implacable, menée par une Emily Blunt remarquable.

Un des films les plus marquants de cette année.


2. Vice-Versa 

vice-versa-affiche-14

Vice-Versa, le Disney-Pixar réalisé par Pete Docter est un film bouleversant, brillant et très mature qui nous permet également de nous rappeler à quel point c’est compliqué de grandir.

Le réalisateur nous montre là une imagination débordante dans ce qui est un grand film plein de créativité et d’intelligence, donnant vie aux émotions d’une jeune fille en crise. Le film est d’une grande maturité. C’est brillant, pertinent, bouleversant et d’une incroyable beauté si bien qu’à la fin du générique, on en reste sans voix, submergé par nos propres émotions.

c’est une réussite sur tous les plans, un chef-d’oeuvre d’animation.


3. Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force 

Star Wars Episode VII Le Réveil de la Force affiche

L’Episode VII de Star Wars est sans conteste une très grande réussite, tant sur le fond que sur la forme. LE moment le plus attendu de l’année est enfin arrivé et aucune déception pour ma part ! J.J. Abrams relève le défi haut la main et reprend la relève de George Lucas avec brio en parvenant à redonner un second souffle à la saga en nous offrant un renouveau avec des nouveaux personnages attachants et qui font très vite la force du film. Sans oublier les plus anciens comme Harrison Ford, Carrie Fisher et Mark Hamill qui font leur grand retour pour notre plus grand plaisir.

On peut noter quelques similarités avec l’Episode IV et l’Episode VI, mais on ressent cette forte nostalgie qui nous fait rapidement retomber dans une galaxie lointaine, très lointaine… Et une fois le générique de fin qui défile, on a qu’une hâte, c’est de voir la suite avec la plus grande des impatiences, en espérant que Rian Johnson saura reprendra la relève de J.J. Abrams pour l’Episode VIII qui était déjà bien assuré par ce dernier.


4. A La Poursuite de Demain (Tomorrowland) 

Tomorrowland

A La Poursuite de Demain ou Tomorrowland en VO, qui au final porte très bien son titre français est un mélange de fantaisie, de Science-Fiction et d’aventure. Ce film est une ode à l’imaginaire et on se laisse donc embarquer dans ce monde ou tout est possible et ou les rêves d’enfants ont leur place.

L’idée générale du film est bien trouvée avec une petite portée philosophique sur l’homme et sa capacité à s’adapter, à trouver des solutions et à préserver ce qui lui est offert. Tout le cheminement du film amène donc à une bonne réflexion, en suivant un tout autre cheminement dans le temps, censé aboutir à un monde meilleur.

Brad Bird réussi alors le pari de nous séduire par son histoire qui nous permet de nous évader pendant un court instant et ses effets spéciaux somptueux. Le film est visuellement bluffant et sans oublier un casting au top avec une excellente Britt Robertson.


5. It Follows 

it follows-affiche

It Follows est un film littéralement tiré d’un cauchemar du réalisateur et scénariste David Robert Mitchell. Ce film est le film d’horreur qui reprend les codes du genre. L’histoire, la photographie et son ambiance angoissante font renverser la défense de son spectateur et lui fait enfoncer les ongles dans son siège.

L’actrice principale de ce film n’est autre que Maika Monroe, qui délivre ici une performance magistrale en nous faisant ressentir la détresse et la vulnérabilité de Jay, le personnage qu’elle interprète dans le film.

Une mise en scène exceptionnelle. L’atmosphère du film est particulièrement oppressante et la lenteur du film ne fait qu’accentuer cette ambiance. Une vraie réussite sur tous les plans. Ici on a LA révélation de 2015 avec ce film d’épouvante horreur qui peux clairement devenir un classique du cinéma d’horreur américain.


6. Fast and Furious 7 

Fast 7

La saga Fast and Furious a bien changé depuis le premier film sorti en 2000 qui était seulement à la base un petit film voué aux courses de voitures clandestines et jamais une seule seconde on aurait pu croire que la saga poursuivrait son petit bonhomme de chemin jusqu’à un septième opus et pourtant elle l’a fait. La saga a fort évolué depuis avec maintenant sept films au compteur dont la longévité et la popularité restent inégalable et ce septième volet de la franchise reste et restera spécial et unique pour toute l’équipe, ainsi que pour tous les fans et les spectateurs du monde entier.

Fast and Furious 7 marque un tournant dans la saga, une saga permettant à son public de pouvoir s’identifier à ses personnages et de s’y attacher comme si ils faisaient partie intégrante de notre famille.

Le film nous en met plein la vue tout le long et parfois c’est tellement exagéré que ça en devient drôle et pas du tout dérangent bien au contraire car c’est maintenant aussi la force de la saga, que de nous offrir du très spectaculaire.

Des scènes à en couper le souffle avec un casting excellent et qui fait le travail comme il se doit et l’hommage rendu à Paul Walker à la fin est le plus bel hommage que l’on puisse voir au cinéma.

Fast & Furious 7, soit le chef d’oeuvre de la saga !


7. Les Nouveaux Héros (Big Hero 6) 

Big Hero 6-affiche

Big Hero 6, soit le tout premier film d’animation Disney adapté d’un comics de l’univers Marvel et on peut dire que c’est franchement réussi.

L’histoire est rendement bien menée, ainsi que ses personnages fort bien traités et qui nous permette de nous identifier à eux. Beaucoup d’humour mélangé à des séquences émotions qui nous prend aux tripes.

Les décors sont magnifiques et visuellement c’est très beau. La ville de San Fransokyo (mélange de San Francisco et Tokyo) nous offrent de très belles images, notamment les scènes de vol entre Hiro et Baymax qui sont incroyables et donnent de très beaux moments et notamment durant les combats. L’humour est très bien dosé, bien rythmé et nous avons notre lot de surprises du début à la fin.

Une très bonne surprise de ce début d’année 2015 et vivement la suite !


8. Nous trois ou rien 

Nous 3 ou rien

Kheiron raconte là avec ce film une histoire personnelle comme une déclaration d’amour à ses parents et leur parcours et pour son premier film, le comédien fait très fort.

L’histoire, l’humour et la sensibilité de ce film font mouche, les acteurs sont tous excellents et sans exception !
A l’heure où l’intégrisme et l’intolérance grimpent un peu partout, cette hymne à la liberté et à l’intégration fait un bien fou et tout ceci abordé avec légèreté et humour.

« Nous trois ou rien » est vrai, juste et touchant. Une première réalisation audacieuse, rythmée et maîtrisée. Kheiron, en état de grâce, atteint le spectateur en plein cœur. Une claque monumentale comme on s’en prend rarement au cinéma ces derniers temps.

Ce film est un vrai petit coup de cœur surprise et sans aucun doute l’un des meilleurs films de cette année.


9. Une Merveilleuse Histoire Du Temps 

une merveilleuse histoire du temps

Une Merveilleuse Histoire Du Temps est une épopée incroyable et un hommage à Stephen Hawking, l’homme qui a voulu vivre malgré la maladie de Charcot, une maladie qui vous handicape  au niveau de la parole et des mouvements.

Le réalisateur,James Marsh nous propose une histoire d’amour exceptionnelle, touchante et très émouvante sur laquelle on explore les faiblesses, la détermination et l’acharnement du couple qui lutte contre la maladie.

La performance des acteurs y est remarquable, avec un Eddie Redmayne, oscarisé pour ce rôle. Il aborde le rôle d’une façon très intense et incroyable. C’est tout simplement impressionnant que de le voir évoluer au travers toutes les facettes de ce personnage et ce sur une période de vingt-cinq ans.

Une incroyable Felicity Jones également, incarnant la femme de Hawking, qui nous offre ici une palette d’émotions très large avec les hauts et les bas auxquels elle doit faire face. Un personnage constamment dans l’émotion, entre force et fragilité.

Une Merveilleuse Histoire Du Temps est un très bel hommage à Stephen Hawking, mais aussi un film à la réalisation impeccable avec un duo d’acteurs parfaitement complémentaire.


10. Mad Max : Fury Road 

Mad Max

Très bonne réalisation de George Miller. Les interprétations de Tom Hardy et de Charlize Theron sont excellentes. Cette dernière incarne Furiosa, un personnage féminin fort. Les décors sont dantesques, des scènes grandioses. La photographie du désert de Namibie est splendide. Gros budget et grand spectacle, des véhicules démoniaques dans une poursuite infernale, des cascades et effets visuels impressionnants, rien ne manque à cette fiction. Deux heures d’action continues à ne pas manquer.

Les scènes d’actions s’enchaînent à pleine vitesse, tout comme la grande course poursuite de fin. C’est carrément du jamais vu au cinéma, ça part dans tous les sens et ça en devient complètement dingue, sans aucune limite et ça n’en finit pas. On en redemande encore ! C’est une réinvention totale du film d’action, un vrai action movie, où le mot furieux prend tout son sens. Vous l’aurez donc compris, l’action est le moteur principal du film.

Hallucinant, furieux et jouissif, Mad Max : Fury Road place la barre très haute, c’est deux heures de pure plaisir et on a qu’une envie c’est d’y retourner. Une grosse claque visuelle !


 

Mon flop 10 2015

Et voici à présent mon flop 10 de cette année 2015, et Dieu sait qu’il y en a eu des mauvais films cette année, voire, même des films qui ne méritait même pas une sortie en salle, tout comme mon flop 10.

Mon flop 10 :

1. Les Nouvelles aventures d’Aladin

Aladin

Film nullissime au possible ! Je crois que l’on peut pas faire pire film qui soit que cet ovni venu d’ailleurs. Tout est à jeter à la poubelle dans ce film qui n’aurait même pas mérité une sortie ciné.

Tous les gags sont prévisibles et même pas drôles. Un film exclusivement pour les fans inconditionnels de Kev Adams, et oui car sans lui on le sait tous, le film aurait pas fait recette. Ce dernier nous délivre en plus de ça un jeu médiocre et fade tout comme le film en lui-même.

Navrant, affligeant, nous avons face à nous un film sans queue ni tête, qui use et abuse d’anachronismes et de clins d’œil. Aucune finesse, aucune recherche, assez désespérant. A évité de toute urgence !


2. Les 4 Fantastiques

Les 4 Fantastiques

« Les 4 Fantastiques » de Josh Trank sort en salles en août dernier. Autant être franc, le film ennuie plus qu’il ne divertit.  Ils sont quatre, oui, mais Fantastiques, certainement pas.

Ce film sert juste de prétexte à garder la licence à la maison, c’est à dire chez la Fox, et bien évidemment ce film est un gros navet, une simple purge à vite oublier, même les acteurs savent pas ce qu’ils font la dans ce reboot sans grand intérêt.

L’impression générale reste celle d’un beau gâchis, gâchis d’un très beau casting qui aurait pu, qui aurait dû, faire des choses fantastiques, mais qui finalement se retrouve navrant et affligeant avec un ramassé d’effets spéciaux bien dégueulasses.

 


3. 50 Nuances de Grey

50 nuances de grey

Une histoire d’amour à l’eau de rose absolument pas crédible, la faute à une histoire ridicule, des dialogues d’une pauvreté sans noms et des acteurs, comme dis plus haut, très mauvais ! Pour le coup on ne ressent rien du tout pour les deux personnages principaux, aucunes émotions, tout comme Christian Grey d’ailleurs envers Anastasia Steele au début du film.

50 Nuances de Grey reste niais et très mauvais. Le film est énormément long et c’est un supplice, une grosse perte de temps, surtout quand on voit que l’histoire tourne sans cesse en rond. C’est bien simple, on s’ennuie non stop, le temps pour le coup paraît vachement long.

50 Nuances De Grey, un film complètement raté en tout point, Un simple produit marketing du au succès du roman.


4. Into The Woods

into the woods-affiche

Film assez décevant, on s’attend à voir une réelle histoire mélangeant un peu tous les Disney, mais au final on se retrouve avec un film avec des dialogues 100% chantés.

La magie n’opère pas. Décors artificiels, lumières artificielles, histoire confuse et en enjeux faibles. Quel gâchis de réunir tous ces contes pour en fait, ne rien en proposer tant l’ensemble s’avère peu subversif.

Malgré un casting prometteur, les beaucoup trop nombreuses chansons du film transforment les 2h en un très long moment à n’en plus finir. Un film à très vite oublier également !

 


5. Pourquoi j’ai pas mangé mon père

Pourquoi j'ai pas

Jamel Debbouze s’essaie pour la première fois à la réalisation avec ce film d’animation qu’est Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père, un film réalisé en motion capture.

Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père regorge de défauts et de maladresses dans son animation et pour un film réalisé en sept ans c’est navrant de voir un travail bâclé et aussi peu peaufiné. C’est donc une première expérience en motion capture pour un film français complètement raté et se dire que l’un des seuls points positifs du film c’est la 3D c’est assez fou et décevant.

Point positif donc, la 3D, malgré l’animation ratée, le film nous propose une version 3D assez réussie qui nous permet d’être en immersion quasi totale, même si ça ne sauve pas le film, loin de là.


6. Connasse, Princesse des cœurs

Connasse, Princesse des coeurs

Un film vulgaire, long et surtout ça n’apporte rien puisque celui-ci ne divertie même pas. Le degré zéro de l’humour. Une perte de temps et d’argent pour ce film sans intérêt.

Une comédie qui n’en est pas une, car ce film est affligeant, navrant et d’une pauvreté sans nom. Des séquences parfois même gênantes et un humour ridicule en tout point, un vide intellectuel avec des blagues pas drôles et irrespectueuses.

Un film tourné entièrement en caméra cachée et qui se fait appeler comédie… c’est tout sauf une comédie et dire qu’on laisse ce genre de film sortir au cinéma…

 


7. Every Thing Will Be Fine

Every thing will be fine

Difficile de trouver quelque chose de bon dans le dernier film de Wim Wenders. La mise en scène est médiocre, le montage semble fait à l’arrache et le scénario ressasse sans originalités les thèmes du deuil et de la culpabilité, suite à un accident de la route.

1h55 de vide et d’ennui, le drame du début ouvre le film et offre pas mal de possibilités pour la suite, mais le réalisateur a choisi la simplicité avec un drame mélancolique et contemplatif. Dans le genre film mou et ennuyeux, celui-ci est pas mal, il ne se passe rien, il n’y a aucun rythme.

Une bande son sympa et des décors magnifiques. Le seul souci est le dynamisme. au final c’est long, long, très long..


8. Les Profs 2

les profs 2

Ce film, je m’en veux presque de l’avoir vu. La curiosité est un vilain défaut.

Une comédie qui regorge de défaut et d’incohérences. Une suite sans utilité c’est certain. une sorte d’opposé parfait de la comédie, limite ça serait génial si ça avait été volontaire, mais ce n’est pas le cas .

Un scénario, qui roule sans se cacher sur les acquis du précédent opus, après une première partie cumulant des cours sous forme de sketchs, l’autre moitié du long-métrage s’intéresse plutôt à un fil conducteur narratif tenant difficilement la route car partant dans tous les sens.

Les Profs 2 se présente alors comme une énorme promotion du jeune humoriste Kev Adams qui, au lieu de retranscrire le comique propre à la bande-dessinée, reprend le sien sans vergogne histoire de faire plaisir à ses fans et c’est franchement navrant.


9. L’ Interview qui tue !

l'interview qui tue

Paresseuse, bêtement patriotique, cette comédie peine à masquer son manque d’originalité. L’Interview qui tue ! dévoile sa consternante faiblesse, pour ne pas dire sa maladresse.

Pas grand chose à signaler en fait, James Franco et Seth Rogen, se retrouve dans cette comédie, débitent des vannes scato sous-écrites, dans un décor en carton pâte.

Ce film est ce que l’on peut appeler une daube tout simplement.

 


10. Hitman : Agent 47

Hitman

Célèbre franchise vidéo-ludique, Hitman a déjà subi en 2007 une mauvaise adaptation cinématographique. Néanmoins malgré des critiques majoritairement négatives, le film ayant bien marché au box-office il était clair que les producteurs voudraient encore exploiter le filon.

Encore une fois une très mauvaise adaptation pour Hitman et un film sans ambition. Un personnage mal retranscrit et sans charisme, qui ne ressemble en aucun cas au personnage du jeu vidéo que l’on connaît. Une très grosse déception.

1 commentaire sur David : Mon top / flop 2015

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :