Critique – Truth : Le Prix de la Vérité

Truth : Le Prix de la Vérité

7.8

Scénario

8.5/10

Acteurs

9.0/10

Réalisation

7.5/10

Musique

6.0/10

Les pour

  • Cate Blanchett délivre une excellente performance
  • Une belle musique
  • Une histoire solide et forte
  • Un casting prestigieux

Les contre

  • Une musique trop présente
  • Un peu long sur la fin

Twitter : #Truth @warnerbrosfr

Acteurs : Cate Blanchett, Robert Redford, Dennis Quaid, Topher Grace, Elisabeth Moss, Stacy Keach, Dermot Mulroney

Réalisateur : James Vanderbilt

Date de sortie : 6 avril 2016 (2h05min)

Synopsis :

L’histoire de Mary Mapes, journaliste primée de CBS et productrice de Dan Rather, l’un des plus célèbres journalistes et présentateurs de l’histoire de la télévision américaine, qui a dévoilé -entre autres scoops- le scandale de la prison d’Abou Ghraib.

truth-image02

James Vanderbilt qui signe là son premier long-métrage en tant que réalisateur est surtout connu en tant que scénariste pour avoir travailler sur les films White House Down et les deux volets de The Amazing Spider-Man. Le cinéaste s’attaque ici à une vraie histoire tirée du livre témoignage « Truth and Duty : The Press, The President and the Privilege of Power » écrit par Mary Mapes et qui a fait scandale aux Etats-Unis en septembre 2004.

L’émission d’investigation phare de la CBS, 60 minutes, diffuse alors un reportage remettant en question l’engagement militaire du Président et candidat à sa réélection, George W. Bush et aurait bénéficié d’un traitement de faveur afin d’échapper à la guerre du Vietnam. Des bloggeurs du parti Républicain ont alors commencé à accuser avec acharnement les preuves sur lesquels étaient basées les allégations étant fausses. Les documents en question aurait été falsifiés à des fins politiques, allant jusqu’à mettre en péril les carrières de la productrice Mary Mapes et du présentateur vedette de l’émission à l’origine du scoop.

truth-image01

Ce scandale a fait beaucoup parler aux Etats-Unis et James Vanderbilt nous démontre ici à travers son film la difficulté d’exercer du métier de journaliste à l’heure qu’il est et où il est difficile de faire un tel travail afin de parvenir de dévoiler une affaire primordial refaisant surface alors que des internautes ou autres bloggeurs leur barre la route et les empêche d’atteindre leur but.

Truth : Le Prix de la Vérité a cependant quelques similarités avec Spotlight, le film de Thomas McCarthy qui a remporté l’Oscar du meilleur film en février dernier et qui était question là aussi de journalisme, mais d’un autre point de vue puisqu’il faisait preuve d’abnégation et de sacrifice des reporters pour dévoiler une affaire coûte que coûte. Le film se compose d’une belle musique tout le long, mais celle-ci est omniprésente, voir même un peu trop.

Dan Rather était le présentateur phare de CBS News pendant près de 25 ans et c’est le grand Robert Redford qui interprète ce célèbre journaliste. Ce dernier a donc été choisi pour camper l’ancien journaliste dont on retrouve en lui un charisme indéniable et forment un duo prestigieux avec l’excellente Cate Blanchett qui campe le rôle de Mary Mapes, la productrice de l’émission avec brio avec une interprétation à couper le souffle. Elle est y bluffante et tout simplement remarquable, tout comme le reste du casting, dont un Topher Grace époustouflant, en particulier lors d’une scène ou son personnage, le journaliste Mike Smith pousse un coup de gueule. C’est une des scènes les plus marquantes du film avec également la scène de la confrontation de Mary Mapes face à la commission d’enquête. Deux scènes frappantes et fortes portées par des acteurs saisissants.

Truth-image03

Truth : Le Prix de la Vérité est un film doté d’une intelligence scénaristique inouï mettant en avant les difficultés du métier de journaliste avec un casting prestigieux et une Cate Blanchett bluffante. Une histoire solide, forte et prenante jusqu’au bout.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :