Critique : The Violent Heart

8.3

Scénario

8.0/10

Casting

8.5/10

Réalisation

8.5/10

Bande originale

8.0/10

Les pour

  • Un scénario bien ficelé
  • Une très jolie photographie
  • Un casting impeccable

Twitter : #TheViolentHeart @DeauvilleFr #Deauville2020 @KeremSanga

Réalisateur : Kerem Sanga

Acteurs : Grace Van Patten, Jovan Adepo, Mary J. Blidge, Jahi Di’Allo Winston, Lukas Haas

Durée : 1h47

Date de sortie : prochainement

Synopsis :
Cassie, une étudiante pleine d’entrain en passe d’obtenir son diplôme de fin d’année débute une relation amoureuse avec Daniel, un mécanicien taciturne. Ce dernier rêve lui aussi d’un avenir meilleur et veut s’engager dans le Corps des Marines. Mais le passé tragique et violent de Daniel rattrape le jeune couple.

4ème long métrage de Kerem Sanga, The Violent Heart aurait facilement pu se casser la figure avec un sujet qui aurait pu être mal exploité, ou tomber dans le cliché. Et pourtant…

Et pourtant le réalisateur prend le temps d’installer tout ce dont il a besoin pour faire progression la tension et faire resurgir des secrets à la surface. Et même si on peut voir un peu venir la révélation (et que c’est certes un peu gros), il n’en reste pas moins que quand elle arrive, le choc est assez puissant et au final plutôt crédible.

Avec une photographie, soignée et très jolie, Kerem Sanga nous livre un thriller / drame bien écrit, pas très haletant certes, mais qui grâce à ses personnages bien développés nous donne envie de voir la suite, jusqu’à ce très joli final.

Côté casting, Grace Van Patten (qu’on avait déjà pu voir dans la mini-série Maniac) est formidable et promet d’ores et déjà de belles choses, Jovan Adepo continue sur sa belle lancée, Mary J. Blidge est superbe, le jeune Jahi Di’Allo Winston est assez impressionnant et Lukas Haas est bien.

Une jolie petite claque quand même, un réalisateur à suivre et une histoire intelligemment amenée et qui parvient avec beaucoup de justesse à réussir à ne pas tomber dans le piège de la facilité.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :