Critique The revenant

The revenant

8.4

Scénario

7.0/10

Acteurs

9.5/10

Musique

7.0/10

Mise en scène

10.0/10

Les pour

  • Une réalisation exemplaire
  • Des acteurs incroyables

Les contre

  • Un musique belle mais un peu simpliste
  • Certains passages auraient pu être coupés
Avis:

Twitter :  #TheRevenant @20thCFox_FR

Acteurs : Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Domhnall Gleeson

Réalisateur : Alejandro González Iñárritu

Date de sortie : 24 février 2016 (2h 36min)

Attention, film à Oscars et sans doute dans les catégories très prestigieuses que sont: meilleur acteur et meilleur Réalisateur.

The revenant Critique2

Oui Inarritu est un pro de la caméra et du plan séquence puisqu’il nous l’a prouvé l’an passé avec Birdman, mais en tant que réalisateur sans doute un peu fou, il pousse encore plus loin l’expérience et bien que ce ne soit pas un plan séquence non stop (il y a ici de la coupe) il film ses scènes d’une manière incroyable. On est véritablement plongé dans l’action, au plus près des acteurs si bien que par moment on a l’impression d’être le témoin invisible de l’histoire qui se prend la buée dans la figure ou encore les giclées de sang dans les yeux quand notre héros se prend des coups, on est constamment ce deuxième homme qui suit Léonardo dans sa quête de survie et de vengeance offrant ainsi une expérience forte et vivante.

Et puis surtout Inarritu signe ici un réel Western moderne sans avoir eu le besoin de ressortir du vieux matériel ou d’aller chercher l’aval d’un compositeur de genre à la renommée mondiale comme pour justifier son film.

The revenant Critique3

Oui The revenant est un excellent western, un de ces vrais qui prennent le temps, mais qui n’ennuient pas. Un de ces westerns où les décors font partie du film, apportent réellement quelque chose à l’histoire. Seule chose différenciant ce western à celui du temps jadis est la neige, car dans mes souvenirs et sans doute parce que cela devait être compliqué à faire à l’époque, il n’y a pas eu énormément de films de type western tournés dans les grands froids.

Respectant donc bien plus le genre que tout autre western sorti ces dernières années, The revenant n’en oublie pas d’être moderne pour autant.

The revenant Critique4

Et les acteurs dans tout ça. Et bien ils sont excellents et si l’on parle évidemment de Léo partout comme le prochain gagnant aux Oscars, on a tendance à un peu oublier Tom Hardy métamorphosé et excellent lui aussi.

Mais alors pourquoi je parle de grandes catégories aux Oscars et pas de la plus prestigieuse, à savoir meilleur film ? Simplement parce que; aussi beau et fort soit le film visuellement et techniquement, son scénario est assez classique finalement et lui manque ce tout petit quelque chose qui ne me donne pas l’envie de le regarder encore et encore. Ce genre de petit truc qui fait que l’on aime revenir régulièrement. The revenant est clairement un film que l’on appréciera voir (de préférence en salle) ainsi que de temps à autre à la maison, mais bien que prenant, je ne me vois personnellement pas me remettre régulièrement devant ses deux heures trente que font le film. Mais ceci n’est pas propre à The revenant puisque le mot d’ordre aujourdhui à Hollywood semble être « Toujours plus long » et malheureusement certaines choses bien que très belles ne semblent pas toujours une nécessité et parfois on aimerait voir des réalisateurs ne pas avoir peur de couper certains passages, histoire d’accélérer un peu les choses.

The revenant est donc un très beau film qui risque d’aller chercher de nombreux Oscars mais louperle coche dans la plus prestigieuse des  catégorie: meilleur film

The revenant Critique1

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :