Critique: The Grand Budapest Hotel.

Avis:

Twitter: #GrandBudapestHotel @SearchlightFR

Acteurs: Ralph Fiennes, Tony Revolori, Jude Law, Edward Norton, Adrien Brody…

Réalisateur: Wes Anderson

Durée: 1h40

Date de sortie  26 Février 2014

Sites web: www.grandbudapesthotel.com & www.thegrandbudapesthotel-lefilm.com

Synopsis : The Grand Budapest Hotel retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle.
La recherche d’un tableau volé, œuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au cœur de la vieille Europe en pleine mutation.

Après le très remarqué Moonrise Kingdom, Wes Anderson revient avec un nouveau film haut en couleurs au casting impressionnant. Se croisent les plus grands acteurs, déjà familiers de l’univers particulier de Wes Anderson pour certains, Ralph Fiennes, F. Murray Abraham, Edward Norton, Adrien Brody, Jude Law, Saoirse Ronan, Willem Dafoe… entres autres. Rien que ça.

Pour The Grand Budapest Hotel, Wes Anderson s’est beaucoup inspiré des films Hollywoodiens des années 30, par des réalisateurs venus d’Europe de l’est, dont l’histoire se passe à Budapest ou Prague. « Une fois le scénario en tête, j’ai beaucoup voyagé en Europe de l’Est (Tchécoslovaquie, Allemagne, Autriche…) pour rassembler de nouvelles idées, et j’ai aussi imaginé de nouveaux personnages. Pour ce film il y a une intrigue, et donc il me fallait plus de personnages, propres à chaque époque. Pour chacun d’eux j’avais un acteur précis en tête et j’ai eu la chance de tous les avoir ». Le comble du luxe pour un réalisateur. « Je ne travaille qu’avec des acteurs dont je suis moi-même fan et donc quand j’ai fini d’écrire ce film, j’ai juste eu à envoyer des emails, à Ralph d’abord puis Jason, Willem, à Tilda etc. C’est vraiment du luxe. Je sais que j’ai beaucoup de chance de pouvoir travailler de cette façon, avec ces acteurs. »

TheGrandBudapestHotel

Pour une première collaboration, Wes Anderson a offert le rôle principal à Ralph Fiennes, qui campe un Gustave H absolument délicieux. « J’ai beaucoup d’affection pour mon personnage. À la lecture, la personnalité de Monsieur Gustave était bien définie, c’est un personnage ayant plein de pêchés, vaniteux et très préoccupé par son apparence, comme une armure. Mais à l’intérieur c’est un homme de principes, il prend sous son aile Zéro et met un point d’honneur à le protéger, estimant que chacun à le droit au respect, au point de se sacrifier pour lui. »Wes Anderson s’est beaucoup inspiré de Stefan Zweig. « Les mémoires de Stefan Zweig m’ont beaucoup inspiré pour ce film, et en particulier pour le rôle de Monsieur Gustave. Ce livre m’a fait forte impression, il raconte cette époque, avant 1940, où l’art était au centre de tout, où il y avait de la poésie ou de la philosophie dans les journaux. Un monde qui va s’interrompre brutalement avec la montée du fascisme et la guerre. C’est cet aspect de Zweig qui m’a beaucoup inspiré. »

La réunion sur un plateau de Wes Anderson et Ralph Fiennes fait suite à un premier acte manqué: « J’ai rencontré Ralph il y a quelques années, et c’est un secret, dans mon dernier film, Moonrise Kingdom, il y a un rôle que j’aurais pu lui proposer, mais celui-ci a disparu du film et je me voyais mal lui dire que j’avais un rôle pour lui mais que celui-ci n’existe plus. » Ralph Fiennes, ravi de cette première expérience, s’est beaucoup investi pour ce rôle, au point de prendre les travers de Gustave H sur le tournage, pour que tout soit parfait «Je vérifiais que tout soit bien en place tout le temps, je remettais mes cheveux, mon nœud papillon… Je suis moi-même quelqu’un de pointilleux dans le travail, et je pense que mon personnage n’a fait qu’amplifier cette attitude.» Une exigence à la hauteur de celle de Wes Anderson : « Je travaille beaucoup en amont, fait les choses avec beaucoup de précision, mais j’ai l’impression que c’est ce qui permet ensuite de laisser place à plus de liberté sur le plateau. »  

photo-The-Grand-Budapest-Hotel-2013-20

En intégrant pour la première fois dans un de ses films des éléments historiques et en situant l’intrigue en pleine période d’avant-guerre, Wes Anderson livre ici un film intelligent, au propos bien plus profond qu’il n’y paraît. Le cinéma extravagant du réalisateur emporte le spectateur dans une folle comédie d’aventure, et la magie opère une fois de plus. Chaussez vos ski et venez dans la station thermale de Zubrowka, on vous promet un séjour inoubliable !

The Grand Budapest Hotel est un film grandiose et irrésistible ! Chapeau Monsieur W !

Le film a reçu le Grand Prix du Jury lors du dernier festival de Berlin.

Je souhaite remercier l’équipe de 20th Century Fox, Constance Fontaine de chez Cartel ainsi qu’à Zeina Toutounji-Gauvard.

Bonus: Voici quelques photos issues de la conférence de presse

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. » The grand Budapest Hotel: Nouvel extrait

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :