Critique : La Nuée

7.6

Scénario

7.5/10

Réalisation

8.0/10

Casting

8.0/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Un renouveau dans le paysage du cinéma français
  • Un bon casting
  • Une histoire prenante, intéressante et actuelle

Twitter : #LaNuée @thejokersfilms @Fantastic_arts @CapricciFrance

Réalisateur : Just Philippot 

Acteurs : Suliane Brahim, Sofian Khammes, Marie Narbonne, Raphaël Romand

Durée : 1h40

Date de sortie : prochainement

Synopsis :
Difficile pour Virginie de concilier sa vie d’agricultrice avec celle de mère célibataire. Pour sauver sa ferme de la faillite, elle se lance à corps perdu dans le business des sauterelles comestibles. Mais peu à peu, ses enfants ne la reconnaissent plus : Virginie semble développer un étrange lien obsessionnel avec ses sauterelles…

Il aura fallu un peu de temps avant que le cinéma de genre ne se fasse une place en France et tandis que ces dernières années ont vu arriver des nouvelles têtes et des nouveaux films qui bousculent, le Festival de Gerardmer propose en avant-première deux films français de genre : Teddy et La Nuée.

On avait déjà pu constater le talent des réalisateurs de Teddy à Deauville, aujourd’hui on peu de nouveau se réjouir du talent d’un autre réalisateur, à savoir Just Philippot.

Pour son premier long métrage, le réalisateur nous emmène dans une histoire, qui mine de rien est assez actuelle avec la crise des agriculteurs. Pourtant le film ne s’arrête pas qu’à ça. Mélangeant les genres (thriller, drame social, un peu d’horreur), La Nuée ne laissera pas indifférent.

Doté d’une très jolie photographie, d’une histoire assez profonde et intéressante (surtout au niveau de comment cette dernière est abordée), d’un casting très bon, où Suliane Brahim fait encore une fois des merveilles, Sofian Khammes y est très bien, tout comme les jeunes Marie Narbonne et Raphaël Romand et d’une tension qui monte petit à petit pour finir sur un final superbe, le film de Just Philippot prouve (encore une fois) que le cinéma français de genre peut se faire d’une belle manière.

Une chose est sûre, La Nuée est à ne pas manquer dés la réouverture des cinémas.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :