Critique : HALLOWEEN KILLS

Halloween Kills

7.9

Scénario

7.5/10

Réalisation

8.5/10

Musique

8.0/10

Casting

7.5/10

Les pour

  • Meurtres sanglants
  • Myers en personnage principal
  • La musique

Les contre

  • La chasse à Myers pas assez bien exploitée
  • Des retours de personnages inégaux

Twitter : #HalloweenKills

Titre : Halloween Kills

Réalisateur : Joseph Gordon Green

Acteurs : Jamie Lee Curtis, Andi Matichak, Judy Greer

Durée : 1H46

Date de sortie : 20 Octobre 2021

Repoussé d’un an à cause du covid, Halloween Kills pointe enfin le bout de son nez.

Que vaut cette suite au soft reboot de 2018… On vous dis tout !


Mes attentes pour ce film étaient grandes. En tant que grand fan on peut même parler d’une attente interminable, mais aujourd’hui je peux dire que celle-ci allait la peine et que les fans sont récompensés.

De retour à la réalisation, David Gordon Green a encore une fois fait un très bon travail en proposant une suite directe absolument bien rythmée, tout en ajoutant bien plus de violence et de gore que lors du précédent film, histoire de satisfaire plus encore les fans de Slashers. Si le film de 2018 continuait de montrer un Michael Myers plus discret, ici on a affaire à une machine tueuse assoiffée de sang8 Tout le monde ou presque y passe et chaque meurtre est qui plus est original et parfois même très sadique.

Le film se déroule durant la même nuit que le film de 2018 et permet de réintroduire des personnages absents jusqu’ici dans ce film et qui pourtant font partie intégrale de l’histoire de Haddonfield comme Tommy Doyle, Lindsey ou encore l’infirmière Marion. Ils ne sont pas oubliés et montre qu’eux aussi ont été traumatisés par Michael et que tout ne repose pas sur Laurie Strode.

Autre nouveauté majeure pour la saga, on assiste à une traque inversée et c’est bien les victimes de Michael qui partent en chasse contre lui et non l’inverse. Alors qu’il continue sa route macabre, il va devoir faire avec la colère de tout Haddonfield.

Si certains passages auraient pu être ridicules, les scénaristes sont parvenus à rendre le tout cohérent non sans éviter quelques personnages un peu stupides quand même.

La traque autour de Myers aurait pu être plus impactante cependant et plus épique encore.

Laurie Strode est quant à elle plus en retrait que dans le premier film, mais cela n’est en rien dérangeant, car sa présence est assez régulière et évite l’aspect surhumain. Laurie est blessée et ne peut prendre réellement part au combat… Pour le moment !

Et si dans le film de 2018, Laurie était la vedette, ce cru 2021 nous offre en star : Myers. C’est en effet le personnage qui bénéficie du plus grand temps d’écran et nous prépare à un combat entre les deux vedettes de la franchise d’ici l’arrivée du troisième volet.

A noter que jamais Myers n’aura été si violent et que nombre de morts dans le film dépasse clairement tous ceux des autres films. C’est très réjouissant pour les fans de Myers qui en auront pour leur argent.

Pour ce qui est du retour de certains personnages du film de 78, certains bénéficient d’une meilleure mise en avant que d’autres, mais il est plaisant de voir ce qu’ils sont devenus depuis le premier film.

Coté musique le film s’en sort également très bien avec de nouveaux thèmes qui collent parfaitement à ce qu’il se passe à l’écran.

En conclusion le film est pour moi une réussite. Il n’est pas parfait, mais en tant que Slasher il est dans le haut du panier avec des meurtres sanglants, un excellent rythme et surtout un respect de la franchise que l’on aime depuis toutes ces années.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :