Critique de The disaster artist

The disaster artist

9.4

Scénario

9.0/10

Réalisation

9.0/10

Acteurs

9.7/10

Musique

9.9/10

Les pour

  • James Franco exceptionel
  • Superbe hommage
  • Très bon rythme

Twitter : #TheDisasterArtist @warnerbrosfr

Titre VO : 

Acteurs: James Franco, Dave Franco, Seth Rogen

Réalisateur : James Franco

Durée : 1H44

Date de sortie : 7 mars 2018

Attention, très grand film que ce « The disaster artist« . Entre hommage à l’étrange Tommy Wiseau et grand making of du film « The room » considéré aujourd’hui comme le plus mauvais film de l’histoire du cinéma, « The disaster artist » est avant tout une excellente comédie non dénudées de grands moments d’émotions menée de main de maître par un James Franco ici à son meilleur.

A l’image de Tommy Wiseau pour « The room« , James Franco produit, réalise et interprète le rôle principal et surtout excelle dans chacune des disciplines.

Loin d’être fan de Franco le réalisateur jusqu’ici, « The disaster artist » m’a réconcilié avec celui qui ne m’amusait plus depuis de nombreuses années.

D’un point de vue de la réalisation, celle-ci est maîtrisée et propose un excellent rythme malgré un léger temps mort dans le 3ème acte alors que d’un point de vue de l’acting, il n’y a absolument rien à redire. James Franco avait sa place aux oscars si il n’y avait pas eu backlash et boycott suite à l’affaire Weinstein (certaines femmes ont remis en cause la bonne conduite de l’acteur).

Face à lui, son frère Dave est très bon également même s’il reste un cran en dessous du fréro.

On apprécie également les nombreux cameos dont certains méconnaissables (Zac Efron) ainsi que le retour, même dans un petit rôle ,de Mélanie Griffith qui mériterait de jouer plus souvent.

Seul acteur un cran en dessous, Seth Rogen qui fait du Seth Rogen. Il serait temps de le voir dans un autre registre.

Les cameos et seconds rôles sont trop nombreux que pour tous les citer, mais ceux-ci sont tous excellents.

Enfin parlons de la bande originale. Cette dernière est une orgie auditive pour tous les trentenaires ayant bougé sur l’euro-dance et chanté à tue-tête Can’t get you out of my head de Kylie Minogue en apothéose de cette époque. Chaque chanson présente dans le film est un tube et une ode aux 90’s à commencer par Corona et son culte « The rythme of the night« .

Enfin, là où le film fait fort est qu’en plus de rendre Tommy Wiseau super attachant, de rendre un hommage aux visionnaires et au cinéma, « The disaster artist » donne envie de voir « The room« , pour le seul plaisir de soutenir l’artiste derrière ce film devenu culte malgré son manque de qualité.

« The disaster artist » est le meilleur film de James Franco et définitivement un des plus bel hommage qu’un artiste pouvait faire à un autre artiste.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :