Critique de « The Call »

Avis:

Twitter: #TheCall @ugcdistribution

Acteurs: Halle Berry, Abigail Breslin, Michael Eklund

Réalisateur: Brad Anderson

Date de sortie: 29 mai  2013 (1h35)

Je n’avais pas eu le temps (ni l’occasion) d’aller voir ce film la semaine de sa sortie, mais des retours très positifs m’ont incité à aller le voir avant qu’il ne soit trop tard (le film est sorti dans une discrétion toute relative et la concurrence est très rude en ce moment dans les salles). Le sujet du film m’intéressait ainsi que l’actrice principale.

Jordan Turner (Halle Berry) travaille depuis quelques années au sein du L.A.P.D., dans la « ruche » du 911. Son quotidien ? Comme ses collègues, elle doit prendre des appels, tenter d’obtenir un maximum d’informations utiles (pour ne pas dire vitales), classer ces informations, les transférer instantanément et si nécessaire aux services de secours compétents, chercher des renseignements sur les victimes, et bien d’autres choses… tout en restant en ligne et en essayant de rassurer ou calmer les « P.A. » (Personnes Appelantes, et oui j’ai vu le film en VF). Travail parfois très compliqué car il faut parfois gérer des situations désespérées, et les opérateurs du 911 doivent même parfois s’isoler quelques instants dans une salle de repos pour reprendre leurs esprits, voire consulter un médecin psychiatre disponible en permanence. Un point commun entre tous ces appels : les opérateurs ne savent jamais comment cela se termine. Une fois les secours prévenus et envoyés, l’appel terminé, personne ne les informe. Il faut passer à autre chose, il est même fortement conseillé de ne pas s’investir personnellement dans ces affaires.

Jordan Turner (Halle Berry) est en poste dans la « ruche » du 911

Mais parfois la force des choses fait que des nouvelles arrivent… A la télé… Aux informations… Au tout début du film, Jordan doit traiter l’appel d’une jeune fille terrorisée qui s’est retranchée chez elle : un homme tente d’entrer par effraction dans la maison, visiblement pour la kidnapper. Jordan tente de l’aider au maximum, de faire son travail, elle parvient presque, à distance, en donnant une idée de génie à la jeune fille, à la sauver. Mais hélas, un instant d’égarement, une erreur fatale, et Jordan entend en direct dans ses oreillettes l’agresseur enlever sa victime et hurler « trop tard » avant de raccrocher. La pauvre gamine sera retrouvée quelques heures plus tard enterrée, morte… Jordan est fortement marquée par cet épisode, et s’en veut beaucoup (alors que ce n’est pas elle la responsable). Quelques mois plus tard, elle est passée formatrice. Mais elle va devoir à nouveau gérer une situation similaire : une jeune fille enlevée dans un parking de centre commercial, et qui appelle depuis le coffre de son agresseur… Une situation des plus compliquées à gérer, pour ne pas dire désespérée…

La jeune Casey Welson (Abigail Breslin) est enfermée dans le coffre d’une voiture, volée et conduite par son ravisseur. Elle est en ligne avec le 911

Je n’attendais rien de particulier de ce film, si ce n’est passer un bon moment. Et j’ai adoré ! Pas un seul temps mort, une histoire passionnante et haletante, jusqu’à la dernière seconde. Halle Berry a du talent, on le savait déjà. Mais le reste du casting m’a bien plu également, mention spéciale à Abigail Breslin : et oui, la jeune « Little Miss Sunshine » a bien grandi ! Michael Eklund est excellent également dans le rôle du kidnappeur de Casey. Le scénario est bien ficelé, avec des rebondissements intéressants, et j’ai apprécié une chose : on ne tombe jamais dans la facilité, et rien ne m’a semblé « grotesque » en regard de la réalité. Un vrai bon film !

Quant à la fin, je vous en parlerai prochainement dans un article de la nouvelle rubrique « spoilers », libre à chacun d’en faire sa propre interprétation ! Et cela sans dénaturer en quoi que ce soit le film !

Avis de #Chris

Je ne vais pas être aussi généreux que Vincent pour la critique et s’il fallait donner une note se serait 3 grand max. Pour moi il y a autant de bonnes choses que de mauvaises dans ce film.

Les bonnes pour commencer avec les actrices principales vraiment prenante et toujours justes. Le fait de prendre également Abigail Breslin en vedette est un excellent choix car pour une fois, la jeune fille vedette n’est pas un cure-dent sur patte mais une fille aux courbes généreuses tout en étant sexy et ça fait du bien à voir dans un film. Halle Berry de son côté est convaincante et toujours aussi douée.

L’autre force du film est la tension qui se dégage dans la première partie car vraiment pesante et je vous assure que si vous rentrez dans le film, vous allez stresser d’une force, quelque chose de fou. Perso j’étais accroché à mon siège et je vivais le truc à fond ! Ca va très vite, on a pas vraiment le temps de respirer et c’est tout bon.

Passons maintenant aux faiblesses et je vais devoir cacher quelques petites choses de type Spoilers, vous voila prévenus.

Sans trop dévoiler, je dirais qu’il y a quand même de grosses énormités scénaristiques comme Le fait que le kidnapeur entende le téléphone de sa victime et ne pense pas à le lui retirer (on a même un gros plan du mec qui entend Halle Berry à l’autre bout de la ligne)

La fin du film qui pompe clairement sur Maniac et Le silence des Agneaux

La nouvelle recrue au service 911 qui alors qu’elle est là depuis 6 mois panique comme une guignole lorsque le personnage d’Abigail appel, tout ça comme excuse et laisser la place à Halle Berry au téléphone

Certains gros plans comme le drapeau US, la bonne copine au 911 qui pleur sans raison, juste par compassion facile…

Bref, le film souffre de grosses bêtises mais si l’on oublie ça, alors oui on passe un bon moment bien stressant. Un film tout aussi bon qu’il n’est mauvais !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :