Critique de The birth of a nation

The birth of a nation

8.9

Scénario

8.5/10

Réalisation

9.5/10

Acteurs

8.0/10

Musique

9.5/10

Les pour

  • Une histoire moins connue par chez nous
  • Unne superbe bande originale

#Twitter : #TheBirthOfAnation @20thCFox_FR

Réalisateur : Nate Parker

Acteurs :  Nate Parker, Armie Hammer, Mark Boone Junior

Date de sortie : 11 janvier 2017

Durée : 1h50

Parler de l’esclavage des noirs, du combat qu’ils ont dû mener (et d’une certaine manière mènent toujours aujourd’hui) est un sujet de cinéma régulièrement mis en avant et pourtant… Et pourtant le message ne semble pas toujours passer et notamment aux Etats-Unis où des noirs se font encore tuer pour le seul motif de ne pas être blanc !

the-birth-of-a-nation-critique2

Alors faut-il continuer de faire ce genre de films encore et encore ou s’arrêter là ? La réponse est:  continuons évidemment et si ce type de film parvient à changer l’esprit d’une seule personne au moins alors, le travail sera réussi.

the-birth-of-a-nation-critique4The birth of a nation aborde l’esclavage, mais aussi l’utilisation des noirs contre eux-même par le biais de  l’histoire de Nat Turner, jeune noir ayant appris à lire et devenu pasteur. Chose moins connue par chez nous, cette histoire est assez forte puisque nous assistons à l’impuissance apparente de cet homme dont la mission est de prêcher la bonne parole blanche à ses frères qui souffrent, allant jusqu’à leur demander de continuer à obéir, à souffrir et à tout accepter pour garder l’espoir d’un Paradis inespéré.

Aussi douloureux que de travailler dans les champs de cotons, la souffrance mentale que subit Nat Turner est définitivement aussi forte que la violence physique avec laquelle il sera traité par la suite.

Sur cet aspect, Nate Parker interprète bien son personnage de Nat Turner et le voir pleurer en même temps qu’il prêche la bonne parole fait partie des moments les plus difficiles à découvrir à l’écran (et pourtant il y a des scènes choquantes physiquement). Malheureusement dans d’autres passages, il est moins convainquant et son jeu vacille entre justesse, gravité et une légèreté parfois un peu trop affichée.

Bien qu’un bon acteur, on le préfère en tant que réalisateur où il excelle. Visuellement The birth of  nation est simplement exqui. Comprenant des images extraordinaires et une bande originale d’une intensité incroyable, toute la partie technique du film est à couper le souffle et pour un premier film, Nate Parker donne l’impression  d’avoir plus de 40 ans de carrière lui tant il propose un sans faute en tant que réalisateur. Même la manière de raconter l’histoire, alternant entre moments difficiles et romance est parfaitement équilibrée et permet aux spectateurs de respirer un peu entre les passages les plus difficiles.

the-birth-of-a-nation-critique1

Difficile de rester insensibles devant ce film et pour peu que la cause des noirs vous touchent, il ne fait aucun doute que vous aurez les yeux mouillés en fin de projection.

The birth of a nation met en lumière un pan de l’histoire un peu moins mise en avant au cinéma, à savoir les véritables origines d’un changement et des conséquences dramatique de celui-ci.

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :