Critique de Piercing

Piercing

9.4

Scénario

9.4/10

Réalisation

9.0/10

Casting

9.2/10

Musique

10.0/10

Les pour

  • Histoire prenante
  • Excellent casting
  • Très bonne réalisation
  • Bande originale parfaite

Les contre

  • Destiné à un public averti

Twitter : #Piercing @CEfilmfestival #CEFF2018

Titre VO :

Casting: Mia Wasikowska, Christopher Abbott

Réalisateurs : Nicolas Pesce

Durée :

Date de sortie : Inconnue

Et si l’on venait simplement d’avoir le meilleur film du festival ?

Il est fort à parier que Piercing fera parler de lui sur le long terme et deviendra avec le temps de ces étrangetés à voir prochainement en salle  et pourquoi pas également à l’étrange festival où ce film (comme beaucoup proposés cette année au Champs-Élysées film festival) aurait sa place.

Le film débute avec un homme qui a une envie folle de meurtre. Il est à deux doigts de tuer son propre bébé. Il va alors partir en week-end et engager une prostituée avec comme seul but, celui de la tuer. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il va tomber sur une jeune femme encore plus déjantée qu’il ne l’est lui.

L’histoire de Piercing est assez originale, prenante et comprend de nombreux twists tordus. Le tout est parfaitement découpé et profite d’une mise en image très soignée.

Du côté de la réalisation, celle-ci est tout simplement de très grande qualité avec un rythme soutenu et parfaitement maîtrisé. Nicolas Pesce joue aussi bien avec l’image qu’avec le son et ce notamment dans une scène où il effraye le spectateur uniquement en jouant sur la sensation de malaise que peut procurer le son. Terriblement efficace.

Les autres aspects du film sont également au point, à commencer par son esthétisme 70’s très réussi. Les décors, bien que clairement des maquettes, sont superbes et apportent un esthétisme fou au film. L’éclairage est aussi de qualité et embelli justement les décors.

Puis la bande originale… on ne va pas tourner autour du pot, elle est parfaite du début à la fin et mérite amplement la note de 10/10. Totalement rétro et collant parfaitement avec les images et le style voulu par le réalisateur, la bande originale est incroyable.

Parlons casting à présent avec un duo d’acteur incroyable. A la fois dérangé et terriblement effrayant dans leur façon d’être, Mia Wasikowska et Christopher Abbott s’en donnent à cœur joie. Ils sont brillants, tordus, et incroyablement juste

La seule chose qui pourrait refroidir le public est l’aspect étrange de l’oeuvre. Clairement destiné à un public averti, Piercing n’en est pas moins un film qui vous marquera aussi bien les tympans que la rétine…

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :