Critique de Ozzy, la Grande évasion

Ozzy, la Grande évasion

Ozzy, la Grande évasion
7.25

Scénario

8/10

    Réalisation

    8/10

      Doublage

      8/10

        Animation

        6/10

          Les pour

          • Un bon rythme
          • Un bon doublage
          • Une histoire sympa

          Les contre

          • Une animation en dessous (faute de moyen)

          #Twitter : #Ozzy @ArpSelection

          Titre VO : Ozzy

          Réalisateur : Nacho la Casa

          Doublage vo : Guillermo Romero, Michelle Jenner, Dani Rovira

          Doublage vf : Ramzy Bédia, Armelle

          Durée : 1h30

          Date de sortie : 12 juillet 2017

          Ozzy est un petit film d’animation espagnol pour enfants racontant les aventures d’un jeune chien emprisonné malgré lui.

          C’est suite au voyage de sa famille (célèbres dessinateurs de bandes dessinées) au Japon que Le chien doit être placé temporairement en pension. Si d’apparence la pension choisie est magnifique, incluant sauna, massage et friandises, c’est en réalité une véritable prison canine qui se cache derrière cette jolie façade.

          Ozzy va alors rapidement passer du paradis à l’enfer le plus terrible.

          Eliminons directement le point négatif qui ressortira sans doute des prochaines critiques : l’animation n’est pas aussi fluide, jolie et détaillée que ce que l’on a l’habitude de voir au cinéma. Il est évident que ce manque de finesse est le résultat d’un budget plus faible que les productions hollywoodiennes et si clairement cela se ressent, il ne faut pas oublier que l’on a face à nous une oeuvre espagnole et non made in US par un studio ne sachant quoi faire de ses milliards à la banque. Si le public adulte trouvera dès lors le film décevant, on ne peut malgré tout occulter une véritable envie du réalisateur et des scénaristes de proposer quelque chose de sympathique.

          Ainsi, en regardant le film avec un regard d’enfant, il ne fait aucun doute que l’on appréciera bien plus Ozzy.

          Concernant l’histoire, c’est dans le milieu carcéral que celle-ci se déroule et il faut admettre que le cadre est rare dans un film pour enfant et le fait de proposer ceci est dès le départ une bonne chose. Entre rivalités de gangs, le terrain de jeu, le cachot ou encore le patron autoritaire, on retrouve pour ainsi dire tout ce que l’on attend d’un film se déroulant dans le milieu de la prison, offrant ainsi un véritable film carcéral pour petits.

          Le personnage principal (Ozzy) est plutôt attachant et les seconds rôles, classiques dans l’univers du film d’animation remplissent le cahier des charges. Chaque chien a sa personnalité et ceux-ci sont bien différents que pour plaire au plus grand nombre. Que ce soit l’aventurier, le vieux chien fatigué et résigné, le fou fou de la bande ou le gentil qui ne la ramène pas, la petite bande sait se rendre attachante et noue embarquer dans son aventure.

          Le doublage est intéressant également avec Ramzy dans le rôle du chien et surtout Armelle dans celui de la mère de famille. Les deux proposent un très bon doublage et le choix d’Armelle, qui a un style particulier au même titre qu’une voix unique en son genre, offre ainsi quelque chose d’inédit.

          Le film comprend également de nombreux rebondissements et ne s’essouffle jamais, ce qui est aussi une très bonne chose quand on sait que les enfants ont tendances à rapidement se lasser et vouloir passer à autre chose.

          Avec un côté Prison break dans l’envie du héros de s’évader en montant un excellent plan et un doublage réussi, Ozzy ne souffre que de son manque de moyen et un budget plus conséquent aurait pu faire passer Ozzy, de bon film à très bon film.

          Heureusement Les petites n’y verront que du feu et s’amuseront devant Ozzy et ses amis.

          loading...

          Be the first to comment

          Laissez nous un commentaire