Critique de Ni Dieux Ni Maîtres

Ni Dieux Ni Maîtres

8.1

Scénario

7.5/10

Réalisation

8.5/10

Casting

8.5/10

Musique

8.0/10

Les pour

  • Une belle photographie
  • Bonne mise en scène et bon casting

Twitter : #NiDieuxNiMaîtres @thejokersfilms #EtrangeFestival2019 @etrangefestival

Titre VO :

Réalisateur : Éric Cherrière

Acteurs : Saleh Bakri, Jenna Thiam, Pascal Greggory

Durée : 1h18

Date de sortie : Inconnue (Vu a l’étrange festival 2019)

Quelle belle surprise que nous avons eu hier soir à l’Etrange Festival ! Nous ne pensions pas être aussi captivé par Ni Dieux Ni Maîtres. Ce film français sur base d’un récit assez simple nous transporte grâce à sa mise en scène parfaitement exécutée, aux talents de ses comédiens et comédiennes ainsi qu’à sa belle photographie.

Au temps médiéval, un terrible seigneur de château enlève une jeune fille du village. Quelques habitants de ce dernier aidés d’un étranger vont partir en quête pour la sauver. Rien d’extraordinaire au niveau du scénario et pourtant une certaine fascination nait progressivement à la lecture du film. Une fascination plutôt macabre dans un sens au vue de la dureté de la vie en ces temps moyenâgeux où la lèpre frappait les plus faibles tandis que les plus aisés s’ennuyaient dans leur demeure et convoitaient la moindre distraction dans le malheur des autres. Une situation très bien retranscrite dans Ni Dieux Ni Maîtres qui ne manquera pas également de nous distraire nous mêmes par de belles séquences de combats et duels où les plans serrés sur les visages des personnages apportent une grande force.

La musique viendra compléter avec justesse toute cette belle production d’une heure vingt, durée parfaite pour le genre où la longueur aurait pu nous ennuyer. Résultat, on salue bien fort l’équipe du film et souhaitons une belle réussite à Ni Dieux Ni Maîtres.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :