Critique de Metallica Through the Never

Avis:

Twitter: @Metallica #ThroughtheNever @_SevenSept

Acteurs: Dane DeHaan, James Hetfield, Lars Ulrich, Kirk Hammett,

Réalisateur : Nimrod Antal

Date de sortie  09 octobre  (1h32)

Bande annonce:

ATTENTION: Lorsque nous avons découvert ce film en juillet dernier, le film n’était pas totalement terminé et certaines choses ont peut-être été modifiées entre temps.

metallica-through-the-never-imax

Je ne suis pas fan du groupe Metallica, n’ai pas particulièrement d’affinité avec leur musique mais le fait de retrouver Dane DeHann dans le film, la promesse d’avoir un réel film en 3D assez étrange et l’occasion de découvrir ce dont étaient capable ce groupe de légende sur scène ne pouvait que susciter mon envie de découvrir ce film. Bien mal m’en a pris !

metallica-through-the-neverCommençons donc par ce qui m’a attiré le plus dans la projection du film, la promesse d’une histoire sombre comme le laissait entendre la bande annonce et les infos divulguées mais pour le coup voir un mec transporter un sac pendant 40 minutes sans but apparent et se retrouver paumé dans des scènes sans queue ni tête ne fait définitivement pas un film.

En effet l’on va suivre en partie Dane Dehann alors qu’un des responsables du groupe lui demande d’apporter un sac (dont le contenu restera inconnu  jusqu’à la fin du film et ce malgré un dernier gros plan sur celui ci avant le générique de fin) alors que son aventure sera coupée par des passages du groupe sur scène interprétant quelques chansons, à aucun moment on ne rentre dedans. Pour le coup le réalisateur a sans doute cru que de montrer quelques belles images comme une armée de pseudo zombies ou encore  un cavalier avec un masque à gaz allait générer un quelconque intérêt mais il en faut bien plus pour intéresser le spectateur. Il en va de même avec les parties de concerts du groupe. En effet ce qui est le plus énervant et frustrant dans les captations live est le fait d’avoir les chansons coupées ou parfois présentée durant que quelques secondes à peine. Ainsi, et même si le style n’est pas comparable, le film de Katy Perry était une catastrophe, car justement, assister aux coulisses d’une tournée et n’avoir que très peux de chansons ou que quelques secondes ne peut que frustrer le fan. Il en est de même ici ou parfois certaines chansons sont coupées, parfois même coupées puis reprises ou à peine entamées… Le fan du groupe appréciera certains passages mais regrettera de se retrouver devant un concert amputé de la sorte avec comme simple prétexte de vouloir faire quelque chose d’artistique et encore le mot ART est ici bien exagéré.

metallica-3d-movie-through-the-never

Si encore il était possible aux fans de retrouver l’intégralité du concert en bonus (sur l’éventuel bluray) ou si il y avait un lien / histoire entre les passages du groupe sur la scène et l’histoire de Dehaan, on pourrait comprendre mais hormis quelques explosions sur la fin… je cherche toujours !

Alors oui d’un côté, certains fans seront heureux de retrouver le groupe sur grand écran mais je pense qu’ils auraient été plus nombreux à être heureux si leur groupe favori n’avait pas succombé à la mode du « Pseudo film LIVE » très en vogue en ce moment et se serait contenté de proposer un véritable concert live sans coupe, sans scènes sans queue ni tête entre les chansons.

metallica-through-the-never-51ed3371597d7

Le débat est ouvert.

Concernant la 3D, celle ci est plutôt bien exploitée même si pas un modèle du genre.

3 commentaires sur Critique de Metallica Through the Never

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :