Critique de justice League

Justice League

4.8

Scénario

5.0/10

Acteurs

5.5/10

Réalisation

4.6/10

Bande orginale

4.0/10

Les pour

  • Gal Gadot sauve les meubles

Les contre

  • Effets spéciaux honteux
  • Personnages sous-développés
  • Ezra miller est catastrophique

Twitter : #justiceLeague @warnerbrosfr

titre VO:

Réalisateur : Zack Snyder

Acteurs : Ben Affleck, Henry Cavill, Gal Gadot, Ezra Miller, Jason Momoa, Ray Fischer, Amy Adams, Jeremy Irons, J.K. Simmons

Durée : 1h59

Date de sortie : 15 novembre 2017

Et si Batman et Robin de Joel Schumacher était un chef d’oeuvre…

A la vision de ce Justice League, on est clairement en droit de se poser la question.

Souvent détesté et critiqué, Batman et Robin avait le mérite de proposer des effets spéciaux de qualité pour son époque si bien qu’en 2017 découvrir ceux de Justice League font atrocement mal aux yeux. Entre des fonds verts immondes affichant des décors que personne ne reconnaît et du cgi en dessous des premiers Pixar, on se demande clairement comment toutes ces années après le film de Joel Schumacher, on est capable de proposer de tels effets spéciaux.

Il faut dire que le ton est donné dès la première scène où apparaît Henri Cavill avec un visage dont les Têtes à Claques seraient fiers (On vous laisse aller découvrir cette série culte sur Youtube). Entre un bas de visage très étrange et un regard vide, on appréciera ainsi de voir un Henri Cavill avec les dents les plus blanches et les moins naturelles de l’espèce humaine et le bas du visage de John Travolta jeune..

Concernant le reste des effets spéciaux, on va se pencher sur un exemple tout simple. Si vous avez vu le magnifique Monde de Némo, vous savez que l’océan peut être magnifique, même quand c’est réalisé par ordinateur… Et bien dites vous que Warner n’est pas Pixar et que l’eau ici est loupée et que le petit plongeon ridicule de Jason Momoa en arrière sur fond vert est un des pires SFX EVER !!

Revenons à ce classique (Après Justice League,  il a le droit de le devenir) Batman et Robin.

Le film proposait à l’époque des tétons au costume de Batman et cela avait fait scandale. En 2017, la tendance est à la bonne bedaine et on en viendrait même à se demander si Gérard Depardieu ne se serait pas glissé dans le nouveau costume pour doubler Ben Affleck le temps de quelques scènes.

Certains diront que c’est parce que c’est un Batman vieillissant, qu’il a pris de l’âge… Ok, mais le tout était bien mieux fait dans Batman V Superman. Et dans le rôle du vieux Batman… George Clooney était bien plus crédible et ce notamment dans certaines cascades où dans Justice League,  Ben Affleck saute et atterri de manière très étrange (imaginez qu’il saute d’un tabouret et la cascade se termine ainsi… (Adam West a de la concurrence)

On reste dans le casting. Prenons le temps de parler du personnage de Flash. Ce dernier est rapide, très rapide même pour ce qui est de saouler les spectateurs. Jamais drôle et sur-joué à mort par un Ezra Miller réduit au rôle d’idiot de service, cette version de Flash au cinéma est une catastrophe sans pareille. Le personnage est irritant de bout en bout et ne parvient jamais à être intéressant. Ne parlons pas du backgroud autour du personnage qui, à l’image des autres est réduit à une ou deux scènes écrites sur un post-it.

Enfin, le retour de Superman… Ah oui Superman est ressuscité dans ce film et il n’est pas contant… Pendant 5 minutes grand max !  Alors qu’avoir un Superman réveillé des morts totalement Bad Ass en méchant du film, on se retrouve avec une scène misérable où ce dernier frappe tout le monde pendant 5 petites minutes. Juste le temps à Lois Lane de sortir d’une voiture et transformer l’ex Bad Superman en parfait petit toutou répondant au doigt et au coeur. La scène n’est absolument pas crédible, à l’image du reste du film.

Reste Gal Gadot dont la première scène est totalement loupée, bien que sur le reste du film, elle vole la vedette à tout le monde et confirme qu’elle est le seul intérêt encore de ce DCU universe totalement foiré !

A vouloir faire comme les autres (comprenez Marvel) trop vite et de manière bordélique, Warner et DC se plantent totalement et ridiculisent des personnages aussi forts que Batman ou encore Superman sans oublier d’y ajouter des nouveaux aussi épais q’une feuille de papier lotus…

Justice League est mauvais, Batman et Robin est une réussite !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :