Critique de « Je fais le mort »

Avis:

Twitter: #jefaislemort @diaphana

Acteurs: François Damiens, Géraldine Nakache, Lucien Jean-Baptiste

Réalisateur : Jean-Paul Salomé

Date de sortie  11 décembre 2013 (1H45)

Bande annonce: 

JE FAIS LE MORT

Comment qualifier ce film sans donner une petite explication avant…

je fais le mort3Aujourd’hui, il arrive bien souvent de se retrouver devant sa télé et de regarder une enquête policière tranquillement chez soi dans son canapé avec un petit snack ou un bon café. On va passer un très agréable moment, parfois même familiale où l’on va s’amuser devant certains passages et même se creuser la tête pour résoudre l’enquête. Nous sommes mardi soir devant France 3 et la soirée est réussie. On est pourtant devant ce que l’on appel un téléfilm.

« Je fais le mort » est exactement ça. En effet le film ressemble plus à un téléfilm de très grande qualité avec de très bons comédiens qu’à un réel film de cinéma. En réalité, ce qui le rend plus téléfilm que film est son côté « vieille fiction française » avec un aspect roman, une musique vieillotte, son petit côté village de province et toutes les situations qui vont avec et ainsi de suite…

Cette description n’en fait nullement quelque chose de mauvais, bien au contraire et l’on aimerait justement retrouver plus souvent ce genre de fiction à la télé là où l’on nous gave de série télé us toujours plus trash. « Je fais le mort » est l’occasion de regarder un film en famille en mangeant pourquoi pas une bonne fondue.

Passé ce côté téléfilm, on passe donc un bon moment, grâce à cette petite dose d’humour apportée à ce suspens par le trio de vedettes, Francois Damiens en tête toujours aussi incroyable

Dans la même veine que les films « Agatha Christie » tels que « associés contre le crime » avec Catherine Frost et André Dussolier. il s’agit ici d’un cinéma porté par un réalisateur à l’ancienne, pour le coup Jean-Paul Salomé, qui malheureusement continue de faire le genre de cinéma d’il y a 20 ans sans tenir compte des codes actuels. Les nostalgiques et les amateurs de films gentils à regarder en famille apprécieront forcément mais le public moderne risque de ne pas s’y retrouver. Un film pour les 35 – 60 ans.

je fais le mort2

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :