Critique de Her smell

Her Smell

5

Scénario

3.5/10

Réalisation

5.5/10

Casting

7.0/10

Bande originale

4.0/10

Les pour

  • Un bon casting général

Les contre

  • Déjà vu en mieux
  • Bande originale décevante

Twitter : #HerSmell

Titre VO :

Réalisateur : Alex Ross Perry 

Acteurs : Elisabeth Moss, Cara Delevingne, Amber Heard, Ashley Benson, Dan Stevens, Eric Stoltz, Gayle Rankin, Agyness Deyn

Durée : 2H15

Date de sortie : 17 juillet 2019

Prenez un sujet à la mode, à savoir les coulisses de l’industrie musicale, un casting incroyable entre une jeune génération talentueuse et des valeurs sûres qui ne sont pas assez présentes au cinéma, le tout réalisé par le scénariste du superbe Jean-Christophe & Winnie.

Mélangez le tout et vous obtenez clairement la plus grosse déception de l’année en termes d’occasion manquée !

S’éternisant sur une durée de plus de deux heures, le film tourne en rond, raconte du déjà raconté et se repose uniquement sur son casting, de qualité certes, mais qui n’a pas grand chose à raconter.

Le coup de la vedette droguée jusqu’à l’os et dépressive à souhait a déjà été proposé au cinéma et de manière bien plus intéressante que ce qui est mis en avant ici. Car contrairement on assiste pendant pratiquement plus d’une heure à un solo de cris et de folies d’Elisabeth Moss qui, si elle impressionne dans les premières minutes, devient rapidement énervante a force de devoir composer avec si peu de matières. La première partie du film semble ainsi interminable et assourdissante de par les cris, mais aussi une musique agressive et désagréable.

Concernant la bande originale justement, alors que ceci aurait pu aider le film, on se retrouve malheureusement face à une Elisabeth Moss excellente actrice mais piètre chanteuse. Elle ne sait pas vraiment chanter, cela se ressent et en plus les chansons ne sont pas vraiment agréables non plus, comble pour un groupe supposé être des méga stars.

S’enchaîne alors le défilé des bons comédiens avec le plaisir de revoir Eric Stoltz, la présence certes anecdotiques, mais agréable d’Ashley Benson ou encore d’Amber Heard dans sa meilleure imitation de Scarlett Johansson. Pour ce qui est de Cara Delevingne, elle est un second rôle sans grand intérêt face au show offert à Elisabeth Moss.

La seconde partie du film avait de quoi être bien plus intéressante puisque celle-ci laissait entrevoir une reconstruction du personnage principal, sa réhabilitation et l’acceptation d’elle-même avec ses failles sauf que tout ceci est expédié faute d’avoir utilisé la plus grosse partie du film sur du vide.

Vous l’aurez compris, Her Smell fait déjà vu en moins bien et n’est malheureusement pas sauvé par son superbe casting.

Dans le domaine des films sur l’industrie musicale, on a eu bien mieux cette année.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :