Critique de Hedi, un vent de liberté

Hedi

7.3

Scnario

7.5/10

Acteurs

8.0/10

Musique

6.5/10

Les pour

  • Une jolie histoire d'amour
  • Bien plus qu'une simple romance

#Twitter : #HediLefilm @BAC_FILMS

Titre VO: Inhebbek Hedi

Réalisateur : Mohamed Ben Attia

Acteurs : Majd Mastoura, Rym Ben Messaoud

Date de sortie : 28 décembre 2016

Durée : 1h33

Hedi est un joli film sur le conflit entre une deux générations au sein même d’une même communauté.

D’un côté il y a la tradition et Le respect profond de celle-ci par les parents et de l’autre il y a la jeunesse en quête de liberté et prête à tout sacrifier (ou pas) pour y goûter.

Le film propose de bons moments d’humour et ce, grâce à son personnage principal qui semble découvrir un autre monde, une autre vie en dehors de celle construite autour de lui par sa mère et ses proches. Tantôt naïf et maladroit, Hedi donne parfois l’impression de vivre une petite crise d’adolescence bien qu’il soit en quelque sort déjà un adulte et cela entraîne de petites scènes assez amusantes. Ainsi les rires dans la salle se faisaient régulièrement retentir et notamment du côté du public Tunisien présent dans la salle qui se reconnaissait dans Hedi et sa famille.

Mais Hedi n’est pas qu’une comédie et l’émotion est évidement présente et ce notamment de par le message sous-jacent lié aux traditions et à l’amour que le jeune homme peut porter à sa mère. Cela se ressent tout du long et plus encore en fin de film ce qui entraîne à la fois une tristesse chez Le personnage mais également chez Le spectateur éloigné de ce mode de vie et qui ne souhaite pour Hedi que la liberté totale qu’il semble mériter depuis tout ce temps. De par ses personnages attachants et son excellent jeu d’acteur, le public ressent ce déchirement qui travaille notre protagoniste et forcément cela crée de l’émotion en nous.

La liberté passe évidemment par l’amour et cet aspect là du film est lui aussi très agréable.

Ainsi Majd Mastoura et Rym Ben Messaoud Forment un joli couple crédible, attachant et touchant autour duquel gravite de très bons seconds rôles.

Mettant en lumière une génération rêvant de liberté face à la tradition, mais peut être pas encore prête à réellement changer les codes pour la saisir, Hedi ouvre des portes et sans en avoir l’air donne l’ image d’une jeunesse tunisienne en mouvement.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :