Critique de « Black Widow »

Black Widow

6.8

Scénario

6.0/10

Casting

7.5/10

Réalisation

6.5/10

Bande-Originale

7.0/10

Les pour

  • Le duo Johansson/Pugh et David Harbour
  • La musique
  • 2/3 scènes impressionnantes

Les contre

  • Rachel Weisz
  • Pas autant de surprises qu'attendus

Twitter : #BlackWidow #MarvelStudios @MarvelStudios @MarvelFR

Titre VO :

Réalisatrice : Cate Shortland

Actrices/eurs : Scarlett Johansson, Rachel Weisz, David Harbour, Florence Pugh…

Durée : 2h14

Date de sortie : 7 juillet 2021

Après de longs, très longs mois d’attente et de report, voici enfin venu le nouvel opus du Marvel Cinematic Universe dans nos salles. Alors prévu pour sortir bien avant les nouvelles séries initiées sur Disney Plus, Black Widow décide de se la jouer préquel / spin-off en revenant aux origines même du personnage iconique de Natasha Romanoff, bien avant les évènements des Avengers ou même de Iron Man (où elle avait pu être introduite).

Et… ouais. C’est pas mal. Mais sans plus. Et c’est malheureusement grosso modo tout ce qu’on pourra dire sans trop vouloir creuser dans les détails.

Le film signe incontestablement le retour des blockbusters sur les grands écrans après de longs mois sans grand spectacle et il est clairement conseillé de le découvrir sur grand écran plutôt que sur Disney Plus (à son arrivée) ou autre afin de réellement profiter du film, à commencer par sa scène d’ouverture ainsi qu’une scène de haute voltige rocambolesque à en donner le vertige. Donc là dessus, que les fans se voient rassurés, Black Widow comprend bel et bien cette succession de scènes de combats minutieusement chorégraphiées et orchestrées ainsi qu’un dénouement rythmé et punchy’ auxquels on pouvait s’attendre.

Scarlett Johansson habite une nouvelle fois son personnage, Florence Pugh et David Harbour sont de jolies nouvelles surprises et offrent l’aspect décontracté et fun au film, sans la moindre difficulté.

Plus de réserve en revanche, concernant le personnage de Rachel Weisz, peu vraisemblable ainsi que le grand méchant TaskMaster, certes classe mais souvent trop vite expédié.

Mais le principal défaut de ce Black Widow est surtout qu’il manque légèrement de finalité et d’entrain comparé à ses prédécesseurs. On connaît le destin du personnage principal et on peine à croire, malgré toute la « logique Marvel » mise en place, à certaines situations de son passé et assez vite, si bien que les retournements de situations et les surprises n’étonnent plus.

Point positif toutefois du cotés des visuels très réussis et de son choix de compositeur de BO toujours au top : la musique est ainsi le fruit d’un Lorne Balfe qu’on n’avait pas réentendu aussi inspiré depuis Mission : Impossible Fallout. Certains thèmes et morceaux résonnent encore en sortant de la séance.

Black Widow arrive sur le tard, loin derrière un certain constat : celui qu’un format sous forme de mini- série, à l’instar de ses confrères Avengers, aurait probablement été plus adapté pour se pencher sur cette histoire d’espionnage sous couverts de fun-trip familial. Un sympathique divertissement, drôle, souvent bourrin mais clairement pas l’échelon Marvel qui intéressera tout le monde dans la mesure où il n’apporte pas grand-chose de neuf à toute l’étendue actuelle de l’univers Marvel.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :