Critique de Amoureux de ma femme

Amoureux de ma femme

7.6

Scénario

7.5/10

Réalisation

7.8/10

Acteurs

8.0/10

Musique

7.0/10

Les pour

  • De bons comédiens
  • Une histoire amusante

Twitter : #AmoureuxDeMaFemme @SonyPicturesFr

Titre VO : 

Acteurs: Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, Sandrine Kiberlain, Adriana Ugarte

Réalisateur : Daniel Auteuil

Durée :

Date de sortie : 25 avril 2018

Dans amoureux de ma femme, on suit le quotidien d’un homme qui fait l’erreur de recevoir le temps d’un dîner, un de ces plus vieux amis et de sa nouvelle conquête. Une erreur, car cette dernière va susciter un tel désir que tout va être remis en question.

Pour ce film Daniel Auteuil film à merveille le désir masculin grâce à son héroïne Adriana Ugarte, plus séduisante que jamais.

Proposant un film puzzle ou s’entrechoque réalité, flashback inventés ou sauts dans le temps réel et irréels, Amoureux de ma femme veut nous mettre la tête sans dessus-dessous à l’image du désir créé par cette jeune espagnole qui arrive et chamboule le personnage de Daniel.

Là où Daniel Auteuil est doué dans sa réalisation est qu’il parvient dés l’arrivée de la jeune femme à susciter un désir sans bornes aux spectateurs masculins présents dans la salle qu’il est difficile de refouler. Que ce soit par des effets de caméras intelligents (la pose d’assiettes sur un buffet au ralenti), une manière de filmer en gros plan la jeune femme ou en nous laissant nous imaginer « Ce qui pourrait se passer si… », Daniel Auteuil est incroyable dans sa manière de partager son désir avec les spectateurs.

Pour l’aider dans sa tâche, Adriana Ugarte n’hésite jamais à nous séduire en se dévoilant de plus en plus, mais en restant toujours séduisante et attirante. De son côté Sandrine Kiberlain interprète avec perfection la jalousie et Depardieu, le meilleur ami qui ne voit rien.

On rigole devant ce film, mais surtout on ressent des choses pour Adriana Ugarte qu’on n’avait rarement ressenti pour une actrice au cinéma. On ressort envahis de désir pour cette dernière et si notre coeur bat la chamade, c’est entre autre grâce à la réalisation de Daniel Auteuil.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire