Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-80

 

Cette semaine, la toile nous propose un vaste choix de films. Certains vont passablement s’en sortir, d’autres vont y laisser des plumes. Bon choix, bonnes séances et bonnes vacances.

 

  • Nos Pires Voisins 2 (Universal Pictures International France ~317 copies) Suite de Nos Pires Voisins (738.3k) avec toujours Nicholas Stoller aux commandes.

Mac et Kelly Radner, pour l’arrivée de leur deuxième enfant, sont enfin prêts à franchir l’étape ultime vers la vie adulte et déménager en banlieue. Mais alors qu’ils mettent tout en œuvre pour vendre leur maison, une sororité d’étudiantes décomplexées succède à l’ancienne fraternité de Teddy, les surpassant largement en termes de débauche et tapage nocturne.
Les jeunes filles de Kapa Nu, Shelby flanquée de ses comparses, Beth et Nora, lassées du sexisme et de la rigidité du système universitaire, ont décidé de faire de leur QG l’antre de la contestation et de la liberté néo féministe. Et le fait que ce soit au cœur d’un quartier calme et résidentiel ne les en empêchera pas. Mac et Kelly avec l’aide de leurs amis Jimmy et Paula, vont transformer leur ancien ennemi juré Teddy, avec son charme et ses coups fourrés, en arme secrète.
Sa mission : infiltrer la sororité, la conquérir pour mieux la diviser, la détruire, pour la forcer à déménager. Mais c’est mal connaître les ressources aussi créatives qu’implacables de cette bande déchainée d’amazones du XXIe siècle.

CRITIQUE

 

  • Tarzan (Warner Bros France ~533 copies) Le personnage d’Edgar Rice Burroughs a été maintes fois adapté au cinéma : Tarzan  (1999) (7.9M), Greystoke La Légende De Tarzan (3.4M), Le Trésor De Tarzan (3M), Le Triomphe De Tarzan (2.4M), Les Aventures De Tarzan A New York (2.3M), Le Mystère De Tarzan (2.1M), La Plus Grande Aventure De Tarzan (1.4M), Le Combat Mortel De Tarzan (1.1M), Le Défi De Tarzan (802.3k), Tarzan (2014) (367.3k), Tarzan La Cité Perdue (99.5k). A la réalisation, on retrouve David Yates dont les quatre volets d’Harry Potter ont dépassé les six millions d’entrées.

Une relecture du mythe Tarzan.
Après avoir grandi dans la jungle africaine, Tarzan a renoué avec ses origines aristocratiques, répondant désormais au nom de John Clayton, Lord Greystoke. Il mène une vie paisible auprès de son épouse Jane jusqu’au jour où il est convié au Congo en tant qu’émissaire du Commerce. Mais il est loin de se douter du piège qui l’attend. Car le redoutable belge Leon Rom est bien décidé à l’utiliser pour assouvir sa soif de vengeance et sa cupidité…

CRITIQUE

 

  • Sur Quel Pied Danser (Rezo Films ~49 copies) Première réalisation du duo Kostia Testut et Paul Calori. Au casting, on retrouve Pauline Etienne qui reste sur le score de Tokyo Fiancée (67.9k) et dont le meilleur score est La Religieuse (257k).

Alors que Julie pense décrocher un CDI dans une fabrique d’escarpins de luxe, un plan social vient chambouler ses rêves de stabilité : entre lutter aux côtés d’ouvrières frondeuses ou bien faire profil bas, la jeune femme ne sait sur quel pied danser. Mais quand Samy, un camionneur aussi roublard que charmeur, vient prêter main forte au combat, ce n’est déjà plus la même chanson…

 

  • The Strangers (Metropolitan FilmExport ~40 copies) Nouveau film du réalisateur sud coréen Na Hong Jin après The Chaser (73.3k) et The Murderer (49.3k). Le film a été présenté en sélection officielle hors compétition au festival de Cannes 2016.

La vie d’un village coréen est bouleversée par une série de meurtres, aussi sauvages qu’inexpliqués, qui frappe au hasard la petite communauté rurale. La présence, récente, d’un vieil étranger qui vit en ermite dans les bois attise rumeurs et superstitions. Face à l’incompétence de la police pour trouver l’assassin ou une explication sensée, certains villageois demandent l’aide d’un chaman. Pour Jong-gu aussi , un policier dont la famille est directement menacée, il est de plus en plus évident que ces crimes ont un fondement surnaturel…

 

  • Truman (La Belle Company ~100 copies) Nouvelle réalisation de Cesc Gay après Krampack (23.9k) et Les Hommes De Quoi Ils Parlent (10.5k). Le film a remporté un franc succès au dernier Goya : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original, meilleur acteur et meilleur acteur dans un  second rôle. Au casting, les acteurs Ricardo Darin et Javier Camara.

Julian, un madrilène, reçoit la visite inattendue de son ami Tomas qui vit au Canada. Ils sont loin de se douter qu’ils vont passer avec Truman, le chien fidèle de Julian, des moments émouvants et surprenants…

 

  • Malgré La Nuit (Shellac ~6 copies) Nouveau film de Philippe Grandrieux après Sombre (22.6k), La Vie Nouvelle (6.9k) et Un Lac (5.4k). Au casting, les actrices Ariane Labed et Roxane Mesquida.

On entre dans le film comme dans un rêve. Paris. Lenz cherche Madeleine disparue mystérieusement. Il rencontre Hélène une jeune femme envoûtée par sa pulsion autodestructrice. Un amour fou naît entre eux.
Louis et Léna dévorés par leur jalousie amèneront Lenz à suivre malgré lui Hélène dans le monde souterrain d’un sombre réseau d’exploitation sexuel.
Fut-il perdu, d’emblée perdu, l’amour est ce qui nous sauve.

 

  • Irréprochable (Memento Films Distribution ~150 copies) Premier film de Sébastien Marnier avec au casting les actrices Marina Foïs et Joséphine Japy qui restent respectivement dans des premiers rôles sur Papa Ou Maman (2.8M) et Respire (213.5k).

Sans emploi depuis un an, Constance revient dans sa ville natale quand elle apprend qu’un poste se libère dans l’agence immobilière où elle a démarré sa carrière, mais son ancien patron lui préfère une autre candidate plus jeune. Constance est alors prête à tout pour récupérer la place qu’elle estime être la sienne.

 

  • L’Aigle Et L’Enfant (Legende Distribution / Marco Polo Production) Film austro-espagnol de Gerardo Olivares et Otmar Penker avec Jean Reno au casting.

L’histoire époustouflante de l’amitié entre un garçon nommé Lukas, son aigle Abel et Danzer, le garde forestier. Lukas, un jeune garçon élevé par un père autoritaire, recueille un aiglon tombé du nid. Il nomme son nouveau compagnon Abel et s’en occupe en secret avec l’aide de Danzer. L’aigle et l’enfant s’apprivoisent et grandissent ensemble. Mais, lorsque vient le jour pour Abel de prendre son envol, Lukas parviendra-t-il, lui aussi, à prendre le sien ?

 

  • Hibou (Gaumont Distribution ~102 copies) Premier film de Ramzy Bedia en solo. Auparavant, il a co-réalisé Seuls Two avec son compère Eric Judor.

Rocky est un homme discret. Il est heureux mais n’existe dans le regard de personne. Un soir en rentrant chez lui, il découvre un hibou “Grand Duc” sur son canapé qui le fixe intensément. Il comprend qu’il doit agir. Le lendemain, arrivé à son bureau, il revêt un déguisement de hibou sans que personne n’y prête la moindre attention. Jusqu’au jour où il rencontre une panda…

CRITIQUE

 

  • Viva (ARP Sélection ~39 copies) Nouveau film de Paddy Breathnach après Irish Crime (10.2k), Coup De Peigne (16.6k) et Shrooms (0.8k).

A Cuba, un jeune homme qui coiffe les perruques d’artistes travestis, rêve de chanter dans leur cabaret. Mais son père, qui sort de prison, a d’autres rêves pour lui…

 

  • Moi Olga (Arizona Films ~13 copies) Film tchèque des réalisateurs Thomas Weinreb et Petr Kazda.

Olga est solitaire.  Homosexuelle dans la Tchécoslovaquie des années 1970, elle quitte sa famille rigide et glaciale mais ne trouve pas sa place dans une société qui la rejette.  À 22 ans, elle décide de se venger.

 

  • Je Me Tue A Le Dire (Happiness Distribution ~14 copies) Film de Xavier Seron.

Michel Peneud va mourir. Comme vous, comme moi, et comme sa mère, sauf que sa mère, c’est son médecin qui le lui a dit. Alors elle a décidé de vivre. Et vivre pour la maman de Michel Peneud, ça veut dire nourrir ses chats, boire du mousseux comme si c’était du champagne, et aimer Michel. Mais cet amour, Michel le trouve parfois un peu encombrant. A tel point qu’il semble soudain développer des symptômes très proches de ceux de sa mère. Et si Michel avait lui aussi un cancer du sein ?

 

  • Sultan (Aanna Films) Film indien d’Ali Abbas Zafar.

Sultan retrace le parcours d’un lutteur sur le déclin décidé à se battre pour retrouver sa vie, son amour et son honneur. Au delà-du ring, c’est contre lui-même qu’il mènera son plus grand combat.

 

  • Humeur Liquide (Inward Productions) Documentaire de Rodolphe Viemont sur la bipolarité.

Le réalisateur et sa femme, Laurence, sont tous deux bipolaires (maniaco-dépressifs). Ils livrent une véritable bataille contre la maladie, ensemble. Ils veulent aujourd’hui un enfant mais on estime à 30% le risque de transmission de la maladie.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :