Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-50

 

Le 16 décembre, il y aura la sortie très attendue de STAR WARS EPISODE 7 LE REVEIL DE LA FORCE mais avant, la toile nous propose cette semaine 14 nouveaux films à voir … ou à éviter. A vous de choisir.

 

 

  • BACK HOME (Memento Films Distribution ~87 copies) Troisième long métrage de Joachim Trier après NOUVELLE DONNE (6.1k) et OSLO 31 AOÛT (159.1k).

Alors que se prépare une exposition consacrée à la célèbre photographe Isabelle Reed trois ans après sa mort accidentelle, son mari et ses deux fils sont amenés à se réunir dans la maison familiale et évoquer ensemble les fantômes du passé.

PHOTOS DE L’AVANT-PREMIERE

 

  • COMMENT C’EST LOIN (La Belle Company ~150 copies) Premier film d’Orelsan sur l’industrie musicale.

Après une dizaine d’années de non-productivité, Orel et Gringe, la trentaine, galèrent à écrire leur premier album de rap. Leurs textes, truffés de blagues de mauvais goût et de références alambiquées, évoquent leur quotidien dans une ville moyenne de province. Le problème : impossible de terminer une chanson. À l’issue d’une séance houleuse avec leurs producteurs, ils sont au pied du mur : ils ont 24h pour sortir une chanson digne de ce nom. Leurs vieux démons, la peur de l’échec, la procrastination, les potes envahissants, les problèmes de couple, etc. viendront se mettre en travers de leur chemin.

https://www.youtube.com/watch?v=rYe89–q1Fc

 

  • VUE SUR MER (Universal Pictures International France ~78 copies) Troisième réalisation d’Angélina Jolie Pitt après AU PAYS DU SANG ET DU MIEL (41k) et INVINCIBLE (692.2k). Angélina Jolie et Brad Pitt s’étaient déjà donné la réplique dans MR & MRS SMITH (2.9M).

Vue sur mer se déroule en France au milieu des années 70. Voyageant à travers le pays, Roland, un écrivain américain, et sa femme Vanessa arrivent dans une petite ville côtière. Le couple semble en crise. S’arrêtant un temps, ils se rapprochent de Léa et François, des jeunes mariés en vacances, et de certains habitants, dont Michel et Patrice Entraînés dans les histoires de chacun, le mari et la femme vont être amenés à faire face aux impasses de leur propre vie.

 

  • AU CŒUR DE L’OCEAN (Warner Bros France ~367 copies) Nouveau film de Ron Howard dont les plus grands succès sont entre autres DA VINCI CODE (4.1M), LA RANCON (2.2M), WILLOW (2.1M), APOLLO 13 (2M) et ANGES & DEMONS (2M). Le réalisateur reste sur le score de RUSH (343.6M). Autre film, autre siècle, le film MOBY DICK de John Huston sorti en 1956 avait rencontré le succès (1.1M).

Hiver 1820. Le baleinier Essex quitte la Nouvelle-Angleterre et met le cap sur le Pacifique. Il est alors attaqué par une baleine gigantesque qui provoque le naufrage de l’embarcation. À bord, le capitaine George Pollard, inexpérimenté, et son second plus aguerri, Owen Chase, tentent de maîtriser la situation. Mais face aux éléments déchaînés et à la faim, les hommes se laissent gagner par la panique et le désespoir…

CRITIQUE

 

  • UN + UNE (Metropolitan FilmExport ~444 copies) On ne présente plus Claude Lelouch qui compte une quarantaine de films à son actif et dont les plus grands succès se situent surtout dans les années 60-70-80. Son dernier film à dépasser le million est HOMMES FEMMES MODE D’EMPLOI (1.2M) sorti en 1996. Le réalisateur reste sur le score de SALAUD ON T’AIME (347.8k).

Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Lorsqu’il part en Inde travailler sur une version très originale de Roméo et Juliette, il rencontre Anna, une femme qui ne lui ressemble en rien, mais qui l’attire plus que tout. Ensemble, ils vont vivre une incroyable aventure…

 

  • OUPS J’AI RATE L’ARCHE (Paradis films ~320 copies) Un film d’animation inspiré de l’histoire universelle de Noé. L’affiche me rappelle étrangement celle d’ANIMAUX & CIE (1M).

La fin du monde est proche : le Grand Déluge arrive. Heureusement, Noé a construit une Arche pour y accueillir tous les animaux. Tous… sauf Dave et son fils Finny, qui appartiennent à la race des Nestrians -de curieuses et adorables créatures que personne n’a jugé utile d’inviter à bord de l’Arche.
Grâce à l’aide involontaire de deux farouches Grymps, Hazel et sa fille Leah, les Nestrians parviennent à embarquer discrètement. Mais, au moment du départ, Finny et Leah tombent accidentellement du bateau. Ils vont dès lors devoir s’unir pour échapper au Déluge et survivre dans un monde hostile et peuplé de prédateurs sauvages.

CRITIQUE

 

  • BELLE ET SEBASTIEN L’AVENTURE CONTINUE (Gaumont Distribution ~682 copies) Un nouvel opus adapté de l’oeuvre de Cécile Aubry avec cette fois-ci Christian Duguay aux manettes dont le meilleur score est JAPPELOUP (1.8M). Le premier opus réalisé par Nicolas Vanier avait engendré 3M d’entrées.

D’après l’oeuvre de Cécile Aubry : Septembre 1945. Au village, on a fêté la fin de la guerre. Sébastien a grandi, il a maintenant 10 ans. Belle et lui attendent impatiemment le retour d’Angelina… Mais Angelina ne revient pas. Elle a disparu  dans un accident d’avion au cœur des forêts transalpines. Tout le village a perdu espoir. Tout le village sauf César : le grand père de Sébastien connaît un homme, Pierre, qui pourrait les aider à retrouver Angelina. Mais avant de sauver la jeune femme, l’enfant et son chien vont devoir braver mille dangers, traverser mille épreuves et affronter un secret. Un secret qui va changer la vie de Belle et de Sébastien à tout jamais. L’aventure continue…

CRITIQUE

 

  • CAFARD (Eurozoom Distribution ~20 copies) Un long métrage d’animation qui nous ramène un siècle en arrière durant la première guerre mondiale. Selon l’affiche, ce film est « dans la même veine » que VALSE AVEC BACHIR (591k) mais il semble difficile au distributeur de trouver des salles notamment sur Paris.

1914, Buenos Aires. Jean Mordant triomphe au championnat du Monde de lutte.
Au même moment, de l’autre coté de l’Atlantique, dans une
rue sombre d’Ostende en proie à l’occupation, sa fille, Mimi, se fait abuser par une patrouille de soldats allemands. De retour chez lui, Jean fait le serment de venger cette ignominie et s’engage avec son entraineur et son neveu dans la grande guerre, au sein du mythique bataillon belge ACM. À leur grand dam, les voila embarqués pour 4 années dans une odyssée surréaliste autour du monde. Au bout du compte, malgré l’horreur de la guerre, les déchirures et les peines, Jean finira par retrouver une raison de vivre.

 

  • BELIERS (ARP Sélection ~67 copies) Un film islandais de Grímur Hákonarson reparti de Cannes avec le prix un certain regard.

Dans une vallée isolée d’Islande, deux frères qui ne se parlent plus depuis quarante ans vont devoir s’unir pour sauver ce qu’ils ont de plus précieux : leurs béliers.

 

  • SUBURRA (Haut et Court ~50 copies)

La Suburra, quartier malfamé de Rome, est le théâtre d’un ambitieux projet immobilier. L’Etat, le Vatican et la Mafia sont impliqués. En sept jours, la mécanique va s’enrayer : la Suburra va sombrer, et renaître.

 

  • COSMOS (Alfama Films ~19 copies) Nouveau film du trop rare Andrzej Zulawski dont la dernière réalisation remonte à 2002 : LA FIDELITE (203.6k). Le film est reparti de Locarno avec le prix de la mise en scène.

Witold a raté ses examens de droit et Fuchs vient de quitter son emploi dans une société de mode parisienne. Ils vont passer quelques jours dans une pension dite de famille où les accueille une série de présages inquiétants : un moineau pendu dans la forêt, puis un bout de bois dans le même état et enfin des signes au plafond et dans le jardin. Dans cette pension il y a aussi une bouche torve, celle de la servante, et une bouche parfaite, celle de la jeune femme de la maison dont Witold tombe éperdument amoureux. Malheureusement, elle est fraîchement mariée à un architecte des plus convenables. Mais cette jeune femme est-elle, elle aussi, également convenable ? La troisième pendaison, celle du chat, est l’œuvre de Witold. Pourquoi ? Et surtout… la quatrième sera-t-elle humaine ?

 

  • ALLENDE MON GRAND PERE (Bodega Films ~19 copies) Un docu hommage d’une petite fille pour son grand père reparti de Cannes avec l’oeil d’or, prix qui récompense les documentaires.

Marcia souhaite rompre le silence entretenu autour du passé tragique de sa famille. 35 ans après le coup d’État qui a renversé son grand-père, Salvador Allende, premier président socialiste élu démocratiquement, elle estime qu’il est temps de retrouver les souvenirs familiaux, les images de leur vie quotidienne qui leur a été arrachée. Un passé intime qui lui est inconnu, enterré sous la transcendance politique d’Allende, l’exil et la douleur familiale. Après plusieurs décennies de non-dit, Marcia essaie de dresser un portrait honnête, sans grandiloquence, prenant en compte la complexité de pertes irréparables et le rôle de mémoire sur trois générations d’une famille blessée.

 

  • CATHERINE OU LES ATOMES D’UNE AME PAUMEE (Les Films Du Saint André ~9 copies)

Catherine, une jeune femme de 17 ans extrêmement timide et réservée fait un jour la rencontre de Mélanie. Celles-ci deviennent très vite amies, par la suite, Catherine tombe sous le charme de Thierry, un jeune homme avec qui elle vivra une passion durant plusieurs mois avant qu’elle ne le perde de vue. A-t-il pris peur ?

 

  • STUDIO 54 DIRECTOR’S CUT (Outplay Films ~6 copies)

Fin des années 70, sur la 54ème rue de New York, surgit un lieu qui va très vite acquérir le statut de plus grande boîte de nuit de tous les temps : le Studio 54. Un soir, Shane, 19 ans, réalise son rêve et parvient enfin à pénétrer dans ce club mythique. Côtoyant les plus grandes stars, il découvre un univers unique et extravagant, où se mêlent décadence et excès. Un tourbillon étincelant et enivrant dont il ne pourra bientôt plus se passer…
Un casting de rêve pour une plongée au cœur de ce lieu incontournable des nuits New-Yorkaises : RYAN PHILLIPPE (Nowhere, Souviens-toi l’été dernier, Sexe Intentions, Collision), SALMA HAYEK (Une Nuit en Enfer, Traffic, Frida), NEVE CAMPBELL (Scream, Sexcrimes) et MIKE MYERS (Wayne’s World, Austin Powers, Inglourious Basterds) nous entraînent avec fougue et éclat au sein du célèbre Studio 54.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :