Cette semaine dans les salles

  • Candyman (Universal Pictures International France) Film d’horreur de Nia Dacosta. C’est le quatrième film de la « franchise » après Candyman (176.9k), Candyman 2 (32.9k) et Candyman 3 Day Of The Dead (1k). Le film est un remake du premier film sorti en 1992.

D’aussi loin qu’ils s’en souviennent, les habitants de Cabrini Green, une des cités les plus insalubres en plein cœur de Chicago, ont toujours été terrorisés par une effroyable histoire de fantôme, passant de bouche à oreille, où il est question d’un tueur tout droit sorti de l’enfer, avec un crochet en guise de main, qui pourrait apparemment être convoqué très facilement par qui l’oserait, rien qu’en répétant son nom 5 fois devant un miroir.
Dix ans après que la dernière des tours de la cité ait été détruite, l’artiste peintre Anthony McCoy et sa petite amie Cartwright, directrice de galerie d’art, emménagent dans un appartement luxueux, sur le site de l’ancienne cité, aujourd’hui complètement nettoyé et reconverti en résidence réservée à une classe sociale jeune et aisée. Alors que la carrière d’Anthony est au point mort, il rencontre par hasard un ancien habitant de la cité d’avant sa rénovation qui lui raconte ce qui se cache réellement derrière la légende du CANDYMAN. Désireux de relancer sa carrière, le jeune artiste commence à se servir des détails de cette macabre histoire comme source d’inspiration pour ses tableaux, sans se rendre compte qu’il rouvre la porte d’un passé trouble qui va mettre en danger son équilibre mental et déclencher une vague de violence qui en se propageant va le forcer à faire face à son destin.

CRITIQUE

  • Eugénie Grandet (Ad Vitam) Nouveau long de Marc Dugain après Une Exécution Ordinaire (239.8k) et L’Echange Des Princesses (368.8k). Le réalisateur adapte le roman éponyme d’Honoré De Balzac. Parmi les meilleurs scores des œuvres de l’écrivain adapté sur la toile, on trouve Les Chouans (2.73M), Le Colonel Chabert (1.69M) et Eugénie Grandet de Mario Soldati en 1948 (912.8k).

Felix Grandet règne en maître dans sa modeste maison de Saumur où sa femme et sa fille Eugénie, mènent une existence sans distraction. D’une avarice extraordinaire, il ne voit pas d’un bon œil les beaux partis qui se pressent pour demander la main de sa fille. Rien ne doit entamer la fortune colossale qu’il cache à tous. L’arrivée soudaine du neveu de Grandet, un dandy parisien orphelin et ruiné, bouleverse la vie de la jeune fille. L’amour et la générosité d’Eugénie à l’égard de son cousin va plonger le Père Grandet dans une rage sans limite. Confronté à sa fille, il sera plus que jamais prêt à tout sacrifier sur l’autel du profit, même sa propre famille…

CRITIQUE

  • Cette Musique Ne Joue Pour Personne (UGC Distribution) Nouveau long de Samuel Benchetrit après Janis Et John (345k), J’Ai Toujours Rêvé D’Etre Un Gangster (241k), Chez Gino (104k), Un Voyage (3.3k), Asphalte (99.8k) et Chien (10.5k).

Dans une ville portuaire, des êtres isolés, habitués à la violence, vont soudain voir leurs vies bouleversées par le théâtre, la poésie et l’art. Et leurs quotidiens, transformés par l’amour…

  • Les Intranquilles (Les Films Du Losange) Nouveau long de Joachim Lafosse après Nue Propriété (71.4k), Ca Rend Heureux (8.2k), Elève Libre (17.4k), A Perdre La Raison (152.3k), Les Chevaliers Blancs (197.7k), L’Economie Du Couple (198.5k) et Continuer (44.1k).

Leila et Damien s’aiment profondément. Malgré sa fragilité, il tente de poursuivre sa vie avec elle sachant qu’il ne pourra peut-être jamais lui offrir ce qu’elle désire.

  • After Love (Rezo Films) Un long d’Aleem Khan.

Situé dans la ville côtière de Douvres au sud de l’Angleterre, After Love suit Mary Hussain, qui, après le décès inattendu de son mari, découvre qu’il cachait un secret à seulement 34km de l’autre côté de la Manche, à Calais.

  • Guermantes (Memento) Nouveau long de Christophe Honoré dont les meilleurs scores sont Les Malheurs De Sophie (537.7k), Non Ma Fille Tu N’Iras Pas Danser (416k), Chambre 212 (384k), Les Chansons D’Amour (302.4k), Dans Paris (298.5k) et Les Bien-Aimés (263k). Le film est adapté du troisième tome de l’œuvre de Marcel Proust « à la recherche du temps perdu ». Le film a bénéficié d’une diffusion télévisuelle et sa durée est d’environ 2H20.

Paris, été 2020. Une troupe répète une pièce d’après Marcel Proust. Quand on lui annonce soudain que le spectacle est annulé, elle choisit de continuer à jouer malgré tout, pour la beauté, la douceur et le plaisir de rester ensemble.

  • Flag Day (Le Pacte) Nouveau long de Sean Penn parès The Indian Runner (84.4k), Crossing Guard (392k), The Pledge (477.3k), Into The Wild (1.44M) et The Last Face (42.6k). Le réalisateur adapte le livre «Film-Flam Man: The True Story Of My Father’s Counterfeit Life» de Jennifer Vogel.

John Vogel était un personnage hors norme. Enfant, sa fille Jennifer s’émerveillait de son magnétisme et de sa capacité à faire de la vie une grande aventure. Il lui a beaucoup appris sur l’amour et la joie, mais elle va découvrir sa vie secrète de braqueur de banques et faussaire. Tiré d’une histoire vraie, FLAG DAY est le portrait d’une jeune femme luttant pour guérir des blessures de son passé, tout en reconstruisant sa relation père-fille.

CRITIQUE

  • La Traversée (Gebeka Films) Film d’animation de Florence Miailhe.

Un village pillé, une famille en fuite et deux enfants perdus sur les routes de l’exil…
Kyona et Adriel tentent d’échapper à ceux qui les traquent pour rejoindre un pays au régime plus clément.
Au cours d’un voyage initiatique qui les mènera de l’enfance à l’adolescence, ils traverseront un continent rongé par la chasse aux migrants et devront survivre aux épreuves, à la fois fantastiques et bien réelles, avant d’atteindre un Nouveau Monde, libres.

  • Le Voyage D’Ana (Les Découvertes Du Saint-André) Un long de Pamela Varela.

Ana, une jeune photographe, travaille sur un film qui dresse le portrait d’Andréa de Alphonse, une française mariée à un poète chilien au début du XXe siècle qui s’exilera au Chili à la mort de son mari. Entre la France et le Chili, tiraillée entre la réalité de ses rencontres et la présence toujours plus forte du personnage d’Andréa, Ana va voir son destin basculer progressivement.

  • Les Mésaventures De Joe (Les Films Du Whippet) Film d’animation de Vladimir Pikalik.

Joe est un enfant à la curiosité et l’imagination débordantes. Toujours prêt à faire des expériences, il entraîne avec lui ses amis dans des aventures exaltantes dans lesquelles le rire mais aussi les catastrophes ne sont jamais loin.
Programme de 5 films :
– Joe veut jouer avec ou sans jouet (7′) : Joe veut jouer mais à quoi donc ? Exigeant, il prend une série de décisions infructueuses qui le conduisent à de petites et de grandes catastrophes. Mais il découvre au final que les jouets ne sont pas les seuls moyens de se distraire.
– Joe à la pêche (6′) : La pêche requiert du temps et de la patience. Mais, Joe arrive avec ses propres méthodes quelque peu originales. Elles ont de quoi faire honte aux pêcheurs expérimentés. Mais le succès va de pair avec l’envie.
– Joe et la maison hantée (6′) : Au milieu de la forêt se cache une maison abandonnée devant laquelle Joe et ses amis participent. À la recherche d’un ballon égaré à l’intérieur, ils y découvrent, dans l’obscurité et la poussière, bien d’autres choses…
– Joe au zoo (8′) : Joe et ses amis se rendent au zoo pour vivre la vie des singes. Mais ils perdent rapidement le contrôle de leur jeu qui va se transformer au final en véritable épreuve de survie.
– Joe et les extra-terrestres (10′) : La curiosité de Joe est sans limite. Son souhait est maintenant d’explorer l’espace mais attention aux rencontres du troisième type.

  • I Am Greta (KMBO) Documentaire de Nathan Grossman.

Greta Thunberg, une lycéenne de 15 ans, ne supporte plus de rester les bras croisés face au dérèglement climatique. Elle entame, seule, une grève de l’école devant le Parlement suédois. Quelques personnes la rejoignent, puis des centaines, et bientôt des centaines de milliers d’autres. D’une détermination sans limite, elle interpelle les politiciens du monde entier et se bat contre la lâcheté de leurs décisions motivées par des enjeux économiques. En l’espace de quelques mois, Greta devient une icône planétaire et la porte-parole de millions de jeunes qui veulent faire de demain un monde meilleur.

  • Poumon Vert Et Tapis Rouge (Destiny Films) Documentaire de Luc Marescot.

Pour aider Francis Hallé dans son combat pour sauvegarder les dernières forêts tropicales, un documentariste passionné de nature décide de réaliser son premier film de cinéma : « The Botanist », un thriller écologique avec Leonardo DiCaprio. Il trace son chemin avec malice, obstination, et découvre, avec candeur, les arcanes du septième art. Même s’il ne lâche jamais rien, son film existera-t-il un jour ?

  • En Route Pour Le Milliard (Laterit) Documentaire de Dieudo Hamadi.

1734 km sur le fleuve Congo, une incroyable épopée pour réclamer justice. Sola, Modogo, Mama Kashinde, Papa Sylvain, Bozi, Président Lemalema… font partie de l’Association des victimes de la Guerre des Six Jours de Kisangani. Depuis 20 ans, ils se battent pour la mémoire de ce conflit et demandent réparation pour les préjudices subis. Excédés par l’indifférence des institutions à leur égard, ils décident de se rendre à Kinshasa pour faire entendre leurs voix.

  • J’Ai Aimé Vivre Là (Shellac) Nouveau documentaire de Régis Sauder après Nous Princesses De Clèves (26.5k), Etre La (4k) et Retour A Forbach (17.6k).

Dans la ville nouvelle beaucoup de gens arrivent d’ailleurs, se mélangent, trouvent une place. Leurs histoires se croisent et s’incarnent ici à Cergy, où Annie Ernaux a écrit l’essentiel de son œuvre nourrie de l’observation des autres et de son histoire intime.

  • Les Animaux Anonymes (Anonymous Animals Films) Un long de Baptiste Rouveure.

Le rapport de force entre l’homme et l’animal a changé. Dans une campagne reculée, toute rencontre avec le dominant peut devenir hostile.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :