Cette semaine dans les salles

Des suites et des premiers films pour cette dernière semaine de juillet. Bon choix et bonnes séances.

 

  • Hôtel Transylvanie 3 Des Vacances Monstrueuses (Sony Pictures Releasing France) Troisième opus après Hôtel Transylvanie (1.71M) et Hôtel Transylvanie 2 (2.30M) avec toujours Genndy Tartakowsky aux Commandes.

Notre famille de monstres préférée embarque pour une croisière de rêve afin que Drac puisse enfin souffler un peu et savourer des vacances au lieu de s’occuper de tout le monde à l’hôtel. Tout s’annonce à merveille pour la petite famille, entre matchs de volley monstres, excursions exotiques et séances de bronzette au clair de lune… Mais les vacances idéales prennent un tour inattendu lorsque Mavis se rend compte que Drac est tombé sous le charme de la mystérieuse Ericka, la capitaine humaine du navire, dont le secret les menace tous…

 

  • Mamma Mia Here We Go Again (Universal Pictures International France) Une suite à Mamma Mia Le Film (1.59M) sorti il y a presque dix ans.

Sur l’île paradisiaque de Kalokairi, Sophie, qui rencontre divers soucis dans l’ouverture de son hôtel, va trouver du réconfort auprès des amies de sa mère Donna qui vont lui conseiller de prendre exemple sur le parcours de cette dernière
CRITIQUE

 

  • Une Pluis Sans Fin (Wildbunch Distribution ~89 copies) Premier long de Dong Yue qui a reçu le grand prix au festival international du film policier de Beaune 2018.

1997. À quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong, la Chine va vivre de grands changements… Yu Guowei, le chef de la sécurité d’une vieille usine, dans le Sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur des jeunes femmes. Alors que la police piétine, cette enquête va très vite devenir une véritable obsession pour Yu… puis sa raison de vivre.

 

  • Roulez Jeunesse (Le Pacte ~183 copies) Premier long de Julien Guetta.

Alex, 43 ans, est dépanneur automobile dans le garage que dirige d’une main de fer sa mère. Un jour, il dépanne une jeune femme et passe la nuit chez elle, mais au petit matin elle a disparu lui laissant sur les bras trois enfants.
CRITIQUE
RENCONTRE

 

  • Vierges (Pyramide Distribution ~43 copies) Premier long de Keren Ben Rafael qui est reparti du Tribeca film festival avec le prix d’interprétation féminine pour Joy Rieger.

À Kiryat Yam, petite station balnéaire au nord d’Israël, tout semble s’être arrêté. Lana, 16 ans, s’est jurée de lutter contre l’immobilisme et la résignation. Elle est loin d’imaginer que la rumeur d’une sirène va réveiller sa ville de sa torpeur et lui permettre enfin de vivre.

 

  • Hôtel Artemis (Metropolitan FilmExport ~150 copies) Premier long de Drew Pearce.

Dans un futur proche, une infirmière, qui dirige un hôpital regroupant les plus dangereux criminels de Los Angeles, découvre que l’un de ses patients est dans l’établissement afin d’en assassiner un autre.

 

  • The Charmer (Meteore Films) Premier long de Milas Alami.

Esmail, jeune et charmant iranien vit au Danemark où il travaille comme déménageur. Pourtant, le soir venu, il fréquente les lieux huppés de la ville pour séduire des femmes, espérant ainsi se marier et obtenir un permis de séjour. Lorsqu’il rencontre Sara, tout bascule. Sur le point d’arriver à ses fins, il est traqué par un homme mystérieux…

  • C’Est Qui Cette Fille (Stray Dogs Distribution ~10 copies) Un long de Nathan Silver.

Gina, hôtesse de l’air en escale à Paris, et Jérôme passent la nuit ensemble après une soirée bien arrosée. Soudain Gina est partout : au bar où Jérôme travaille, dans la rue où il habite, et même dans l’appartement qu’il partage avec sa petite amie Clémence… Gina est décidément folle de lui, et ira jusqu’au bout pour le conquérir. L’ (anti)-comédie romantique de l’été.
CRITIQUE

  • Contes De Juillet (Les Films Du Losange) Nouveau long de Guillaume Brac après Un Monde Sans Femmes (16.7k), Tonnerre (57k) et L’Île Au Trésor (5.1k) toujours en salles. La première partie du film, l’amie du dimanche, a reçu le prix Jean Vigo du court métrage 2018.

Paris et sa banlieue. Cinq filles, cinq garçons. Deux histoires. Un jour d’été.

L’amie du dimanche : Milena et Lucie, deux collègues de travail, profitent d’un dimanche ensoleillé pour aller se baigner sur l’île de loisirs de Cergy-Pontoise. Leur rencontre avec un agent de prévention très entreprenant met à mal leur amitié naissante.

Hanne et la fête nationale : Tandis que les festivités du 14 juillet battent leur plein, Hanne, une étudiante norvégienne, se trouve successivement aux prises avec trois hommes. Tout ce petit monde passe la soirée ensemble à la cité universitaire.
CRITIQUE
AVANT-PREMIERE

 

  • La Saison Du Diable (ARP Sélection) Nouveau long de Lav Diaz après Norte La Fin De L’Histoire (1.4k), Death In The Land Of Encantos (0.5k) et La Femme Qui Est Partie (15.4k).
  1. Au plus fort de la loi martiale instaurée par le président Marcos, quelques villageois rebelles tentent de résister …

 

  • Bajirao Mastani (ESC Distribution) Nouveau long de Sanjay Leela Bhansali après Davdas (101.9k), Black (2.5k), Saawariya (3.2k) et Padmaavat (11.8k).

Inde, au début du 18ème siècle. La cour du roi hindou marathe Chhatrapati Shahu a besoin d’un nouveau Peshwa, équivalent du 1er ministre. Le jeune Bajirao, guerrier émérite doté d’une grande sagesse spirituelle, est choisi. Quelques années plus tard, durant un de ses voyages, Bajirao rencontre Mastani, fille du roi rajpoute hindou Chhatrasal et de sa conjointe musulmane perse Ruhani Bai. Elle lui demande son aide pour combattre l’envahisseur musulman qui menace leur fort. Bajirao, impressionné par ses qualités de guerrière, accepte de l’aider et ils réussissent à vaincre les ennemis. Chhatrasal, reconnaissant, insiste pour que Bajirao passe Holi (la fête des couleurs) avec eux à Bundelkhand. Mastani et Bajirao tombent amoureux. Il lui offre sa dague, inconscient du symbole de mariage que cela représente pour les rajpoutes de Bundelkhand. Bajirao repart pour Pune, où Kashi Bai, son épouse dévouée qui l’attendait impatiemment, l’accueille. Mastani, déterminée à suivre son cœur, arrive à Pune. En pleine reconquête de l’Inde, Bajirao affrontera les Moghols, alors en pleine désintégration… mais le Peshwa, bientôt tiraillé par deux amours, résistera-t-il aux assauts du cœur et contre la raison d’État ?

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :