Cette semaine dans les salles

Cette semaine, quinze nouveautés vont clore ce mois de février. Quels genre vont s’imposer cette semaine : la comédie, l’action, le thriller, le drame, le biopic ? Et quels sont les films qui ont a le potentiel de déloger ceux en continuation ? Bons pronostics, bons choix et bonnes séances.

 

  • Si J’Etais Un Homme (Wildbunch Distribution ~295 copies) Deuxième long d’Audrey Dana après Sous Les Jupes Des Filles (1.39M).

Qui n’a jamais imaginé ce que ça ferait d’être dans la peau du sexe opposé, ne serait-ce qu’une journée ? Eh bien, pas Jeanne !
Fraichement divorcée, séparée de ses enfants une semaine sur deux, pour elle les mecs c’est fini, elle ne veut plus jamais en entendre parler. Mais un beau matin, sa vie s’apprête à prendre un drôle de tournant, à première vue rien n’a changé chez elle… à un détail près !
De situations cocasses en fous rires avec sa meilleure amie, de panique en remise en question avec son gynéco, notre héroïne, tentera tant bien que mal de traverser cette situation pour le moins… inédite.

 

  • John Wick 2 (Metropolitan FilmExport ~170 copies) Une suite à John Wick (401.4k) avec toujours Chad Stahelski à la réalisation et  Keanu Reeves en tête d’affiche. L’acteur reste sur le score de Knock Knock (121.6k), bien loin des scores de Matrix et Speed.

John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle d’une mystérieuse confrérie de tueurs internationaux. Parce qu’il est lié à cet homme par un serment, John se rend à Rome, où il va devoir affronter certains des tueurs les plus dangereux du monde.

CRITIQUE

CONFERENCE DE PRESSE

 

  • Lion (SND ~315 copies) Premier long de Garth Davis adapté de l’autobiographie « A Long Way Home » de Saroo Brierley. Le Film est reparti des BAFTA avec le prix du meilleur acteur dans un second rôle pour Dev Patel et la meilleure adaptation de scénario pour Luke Davies.

Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

CRITIQUE

  • Split (Universal Pictures International France ~314 copies) Nouveau film de M.Night Shyamalan après The Visit (382.4k), After Earth (1.2M), Le Dernier Maître De L’Air (1.1M), Phenomenes (1.3M), La Jeune Fille De L’Eau (442k), Le Village (2.4M), Signes (2M), Incassable (3.4M) mais c’est Sixième Sens (7.7M) qui reste son plus grand succès en France.

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

AVANT-PREMIERE

CRITIQUE

 

 

  • Noces (Jour2fête ~90 copies) Nouveau film de Stephan Streker après Le Monde Nous Appartient (3.4k). Le film est reparti d’Angoulême avec le prix de la meilleure actrice et du meilleur acteur.

Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir.

CRITIQUE

 

  • Chez Nous (Le Pacte ~235 copies) Nouveau long de Lucas Belvaux après Pour Rire (203.5k), Un Couple Epatant (303.7k), Cavale (169k), Après La Vie (155.1k), La Raison Du Plus Faible (187.1k), Rapt (351.6k), 38 Témoins (273.5k), Pas Son Genre (351.2k).

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle.
Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

RENCONTRE

 

  • Les Derniers Parisiens (Haut Et Court ~51 copies) Premier long de Ekoué et Hamé, membres du groupe La Rumeur.

Tout juste sorti de prison, Nas revient dans son quartier, Pigalle, où il retrouve ses amis et son grand frère Arezki, patron du bar Le Prestige. Nas est décidé à se refaire un nom et Le Prestige pourrait bien lui servir de tremplin…

CRITIQUE

  • Fences (Paramount Pictures France ~120 copies) Nouvelle réalisation de Denzel Washington après Antwone Fisher (26.7k). Viola Davis a obtenu le prix de la meilleure actrice dans un second rôle au BAFTA, Golden Globes et Screen Actors Guild.

L’histoire bouleversante d’une famille où chacun lutte pour exister et être fidèle à ses rêves, dans une Amérique en pleine évolution. Troy Maxson aspirait à devenir sportif professionnel mais il a dû renoncer et se résigner à devenir employé municipal pour faire vivre sa femme et son fils. Son rêve déchu continue à le ronger de l’intérieur et l’équilibre fragile de sa famille va être mis en péril par un choix lourd de conséquences

CRITIQUE

 

  • Certaines Femmes (LFR Films) Cinquième film de Kelly Reichardt après Old Joy (12.2k), Wendy & Lucy (32.1k), La Dernière Piste (65.7k) et Night Moves (71.6k). La réalisatrice retrouve Michelle Williams qu’elle a déjà dirigée dans Wendy & Lucy et La Dernière Piste. Le scénario est adapté de « Both Ways Is the Only Way I Want It: Stories » de Maile Meloy.

Quatre femmes font face aux circonstances et aux challenges de leurs vies respectives dans une petite ville du Montana, chacune s’efforçant à sa façon de s’accomplir.

 

  • De Sas En Sas (Capricci Films) Un film de Rachida Brakni primé au festival Entrevues de Belfort (prix du public).

En une brûlante journée d’été 2013, Fatma et sa fille Nora prennent la route pour la prison de Fleury-Mérogis. Sur le parking, une petite foule de visiteurs attend déjà. La porte de l’établissement s’ouvre. Une première porte, un premier sas, un premier couloir… C’est le début d’un trajet infernal jusqu’au parloir, mené par un petit groupe d’individus composites.

 

  • Les Fleurs Bleues (KMBO ~42 copies) Dernier film du réalisateur polonais Andrzej Wajda décédé en octobre 2016. Le réalisateur reste sur le score de L’Homme Du Peuple (39.3k).

Dans la Pologne d’après-guerre, le célèbre peintre Władysław Strzemiński, figure majeure de l’avant-garde, enseigne à l’École Nationale des Beaux Arts de Łódź. Il est considéré par ses étudiants comme le grand maître de la peinture moderne mais les autorités communistes ne partagent pas cet avis. Car, contrairement à la plupart des autres artistes, Strzemiński ne veut pas se conformer aux exigences du Parti et notamment à l’esthétique du « réalisme socialiste ». Expulsé de l’université, rayé du syndicat des artistes, il subit, malgré le soutien de ses étudiants, l’acharnement des autorités qui veulent le faire disparaître et détruire toutes ses œuvres.

  • Madame B Histoire D’Une Nord Coréenne (New Story District) Film du réalisateur nord coréen Jero Yun.

Madame B, nord-coréenne, a été vendue de force à un paysan chinois par ses passeurs. Pour gagner sa vie en Chine et aider les siens restés en Corée du Nord, elle devient trafiquante. Elle réussit à faire passer sa famille en Corée du Sud et se lance à son tour avec un groupe de clandestins pour enfin vivre auprès de ses enfants. Au terme d’un périlleux voyage, Madame B est accueillie par les services de renseignement Sud-Coréens. Sa vie prend une toute autre tournure que celle dont elle rêvait.

 

  • 4 :48 (Les Découvertes Du Saint André ~1 copie) Nouveau film de Jacky Katu après Fais Moi Rêver (0.2k) et Do Me Love (0.08k).

Anaïs, jeune et talentueuse actrice de théâtre, est si investie dans son nouveau rôle de Sarah Kane dans Psychose 4:48 que sa relation avec son mentor et réalisateur devient impossible. Après une énième dispute, elle décide de tout quitter et part pour Londres marcher dans les pas de son héroïne. De retour en France, complètement bouleversée par cette expérience, elle décide de faire table rase du passé en se séparant de son amant et en tombant amoureuse d’une femme…

 

  • Seule… Mais Pas Trop ! (Vent D’Ouest Distribution) Film de et avec Alexandra Robert.

Suzy, trentenaire, vit seule… ou presque. Sa mère, Madeleine, qui habite juste à côté s’immisce fréquemment chez elle pour oublier son quotidien peu enthousiaste. Mais Suzy qui perd son boulot et son petit ami n’est pas dans ses meilleurs jours pour subir les va-et-vient de sa mère. Quoi qu’il en soit, Madeleine doit vider son sac « pour le bien de Suzy » mais surtout pour se libérer elle-même. Suzy affronte chaque étape la tête haute ou presque…

.

  • La DorMeuse Duval (Quizas Prod) Film de Manuel Sanchez adapté du roman « Les Bottes Rouges » de Frantz Bartelt.

Dans un village sur les bords de la Meuse, Basile Matrin, magasinier d’usine, mène une vie  monotone aux côtés de son épouse Rose. La jeune Maryse Duval, revenue de Paris, laissant son rêve de comédienne derrière elle, va involontairement faire basculer leur destin.  Leur voisin, correspondant au Quotidien de la Meuse, est témoin du drame comique qui se joue en face de chez lui…

 

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :