Au fait, ça donne quoi ? The Missing saison 2

Après une excellente première saison, haletante, tendue, doté de sacré twist et d’un final magistral, The Missing rempile pour une saison 2.

Synopsis :
Noël 2014, une femme, d’origine britannique, titube dans les rues d’une petite ville allemande et s’effondre sur la place centrale. Son nom est Alice Webster et elle est portée disparue depuis 11 ans…

Qui dit nouvelle saison, dit nouvelle enquête, donc nouveaux visages. A part Tchéky Karyo et Anastasia Hille, déjà présent(e)s durant la première saison, le casting est flambant neuf. On y découvre Laura Fraser (Eve Stone), Keeley Hawes (Gemma Webster), Abigail Hardingham (Alice Webster), David Morrissey (Sam Webster), ou encore Florian Bartholomäi (Jon Lenhart), qui sont tou(te)s aussi brillant(e)s les un(e)s que les autres.

Jack et Harry Williams nous entraîne dans une saison 2 toujours plus mystérieuse, doté d’excellents twists et de 8 épisodes qui filent à toute vitesse. Alors que la saison 1 se concentrait sur la disparition d’un enfant et toute l’enquête qui a suivie, cette année c’est la ré-apparition de la jeune Alice Webster, enlevée 11 ans auparavant.

Que lui est-il arrivée ? Qui l’a enlevée ? Quel lien entretient-elle avec elle avec Sophie Giroux ? Grâce au flashbacks et flashfowards (très bien maîtrisés et gérés), le puzzle se reconstitue doucement et l’on découvre que l’enlèvement d’Alice Webster est relié à plusieurs personnages et un événement tragique.

Mélangeant le thriller (notamment avec l’enquête sur la disparation d’Alice Webster et tout ce que cela va remuer) et le drame (les parents qui tentent de gérer le retour de leur fille, la maladie de Julien Baptiste, l’histoire avec Eve Stone), les frères Williams réussissent une seconde fois à nous emmener dans un univers dur, compliqué avec brio et en maitrisant d’une main de maître leurs histoires. Le seul petit défaut est qu’il y a plusieurs éléments tirés par les cheveux dans les deux derniers épisodes, mais bon, vu les twists qui nous font bondir au plafond, on leur pardonne.

Si vous n’avez pas encore découvert The Missing, commencez par la première saison, elle pose bien les bases (et vous allez vous faire spoiler si vous commencer par cette saison 2). Si vous l’avez vu, qu’en avez-vous pensé ?

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :