Interview de Korin F.

Alors que le duo Korin F. Publiera le 4 juin prochain son album « L’Arbre Exponentiel » donnant suite aux excellents singles “Le bruit des plantes dans le béton”, “Bye Bye Baby Lou” et dernièrement “Les visages éphémères”, nous avions l’envie de leur poser des questions les concernant, mais aussi sur l’opus à venir.

Voici notre interview.

Z : Qui est Korin F. ? Et pourquoi ce nom de scène ?

Korin F. : On est les Frères Korin, anarchitectes de la chanson électronique. Notre innocence programmée nous a poussés à rapprocher au maximum les micros des fenêtres pour enregistrer le chant du monde avant que la musique ne s’arrête.

Z : Que signifie « L’arbre exponentiel » et en quoi reflète-t-il l’album ?

Korin F. : La question qu’on pose avec l’Arbre exponentiel est la suivante : sommes-nous à cheval entre la fin d’un cycle et le début d’un nouveau ?

Ce qu’on peut déjà vous dire, c’est que c’est un album concept ! Toute une narration accompagne les morceaux, une fable illustrée par Camille Chauve et écrite par Max. C’est l’histoire des deux coéquipiers de Korin F. qui partent en mission dans la mystérieuse fosse des Marianne… Ça c’est le pitch de l’aventure, maintenant on vous laisse patienter un peu pour découvrir tout le reste 🙂

Z : En quoi se démarque (ou pas) ce nouvel opus vis-à-vis du précédent « CD de voiture » ?

Korin F. : Cet album c’est un peu dans la suite logique de notre EP précédent, ça parle toujours d’aventure et d’exploration. En revanche, on est parti beaucoup plus loin dans la recherche des sons et des textes, les ambiances qu’on souhaitait mettre en place sont plus claires et plus évocatrices de sens. On a affiné cette idée qu’on a depuis longtemps de faire de notre musique des instantanés d’images.

Z : Dans votre bio, on parle « d’explorateurs », pouvez-vous dévoiler l’univers que vous avez visité sur cet album à venir ?

Korin F. : Ça se passe dans les fonds marins à l’ouest des Philippines, l’endroit le plus profond qui existe sur terre : la fosse des Mariannes.

Z : Est-ce qu’il y a d’autres styles musicaux que vous aimeriez « explorer » par la suite et absents de ce premier album ? 

Korin F. : On tient vraiment à maintenir un champ musical très large pour la composition, en fait c’est hyper excitant de pouvoir commencer chaque morceau sur une nouvelle page blanche et de se laisser aller totalement. Du coup, on n’écarte rien et ça nous a permis de faire un album ultra éclectique. Pour le prochain, on bossera certainement de la même manière.

Z : Vous avez déjà dévoilé 3 singles issus de ce nouvel album, comment s’est opéré le choix de ces derniers ?

Korin F. : On pense que ces 3 singles font partie des plus fédérateurs. 3 sur 13, le choix n’était pas très facile.

Z : Est-ce que la sortie de votre album a été décalée à cause de l’« amie Covid » ou finalement vous n’avez pas été trop impacté ?

Korin F. : Ouais, comme tout le monde on a été vachement impacté, on devait sortir l’album en 2020 à la base…

Z : Comment abordez-vous la sortie de votre album ? On sait qu’il est terminé et vous devez encore attendre un peu avant de le sortir. J’aimerais savoir comment un artiste vit cette attente (parfois depuis de longs mois).

Korin F. : On ressent surtout de l’impatience et on hâte de jouer les morceaux en live surtout ! En espérant que le variant brésilien ne prenne pas trop d’ampleur.

Z : Quels artistes conseillez-vous d’écouter actuellement et qui font partie de vos playlists actuelles ?

Korin F. : On vous laisse découvrir notre playlist KORIN FM, un cocktail 100% français AOP sur Spotify : https://open.spotify.com/playlist/7nVQexT42ffu2rOI9NWkkx

Photo © Camille Romet

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :