Fin De Siècle – Critique

Fin De Siècle

7.5

Scénario

7.5/10

Réalisation

8.0/10

Casting

7.0/10

Twitter : #FinDeSiècle

Réalisateur : Lucio Castro

Acteurs : Juan Barberini, Ramon Pujol, Mia Maestro..

Durée : 1h23

Date de sortie : 23 Septembre 2020

Le réalisateur Lucio Castro a décidé de dévoiler une histoire d’amour qui paraissait impossible à première vue puisque ses deux protagonistes viennent de New York pour l’un et Berlin pour l’autre, mais c’est finalement Barcelone qui les réunira.

Premier pari risqué : pas de dialogue dans les premières minutes du film. Pourtant, rien de dérangeant, on assiste à une poésie visuelle et on s’immisce dans la vie privée d’un homme à la découverte de son avenir. C’est un moment d’observation, comme si le temps venait tout juste de s’arrêter. Le premier mot sera « kiss », comme pour annoncer l’histoire d’amour que nous nous apprêtons à voir.

Le jeu d’acteur est plutôt convaincant bien que parfois un petit peu fragile, mais rien de compromettant. En réalité, le film a ce côté naturel qui vient appuyer son caractère authentique, que ce soit dans le jeu d’acteurs, la réalisation ou encore le scénario. Ce scénario qui justement peut paraitre rapide, mais se trouve assez proche de certaines réalités en offrant des dialogues de la vie quotidienne. L’histoire aborde ainsi des thèmes importants comme celui de la PrEP et de l’usage des préservatifs, sans jamais rien censurer à l’image des scènes intimes du film.

Ce sont les inquiétudes de beaucoup qui se dévoilent dans ce long-métrage, comme le rapport à la sexualité et les risques liés, ceux qui suivent une personne toute une vie. Nous assistons à l’évolution d’un homme, à sa prise de conscience, à l’acquisition d’une maturité plus poussée que celle qu’il pensait déjà avoir.

Barcelone est un choix parfait pour conter cette nouvelle romance puisque cela nous offre des plans vraiment sublimes comme ce tête à tête autour d’une bouteille de vin, un morceau de pain et quelques fromages face à un coucher de soleil surplombant la ville. Les retrouvailles de deux hommes qui ont évolué, mais entre lesquels l’amour survit toujours, même vingt ans après.

Nostalgique d’un amour passé, envieux d’un amour futur, ce film aborde le mystère de l’amour avec précision et finesse. Une alchimie émane de ce long-métrage qui s’émancipe des quelconques règles du temps. C’est bien là toute la réussite du réalisateur et de son équipe, il a su traduire la sensation d’une relation passionnelle à l’écran : la difficile distinction entre le rêve et la réalité.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :