Critique de X-Men days of future past

Avis:

Twitter: #Xmen #DOFP

Acteurs: Hugh JackmanJennifer LawrenceJames McAvoy, Patrick Stewart, Michael Fassbender, Ian McKellen, Ellen Page, Omar Sy, Peter Dinklage, Evan Peters, Halle Berry…

Réalisateur : Bryan Singer

Date de sortie: 21 mai 2014 (2h10min

Bande annonce: 

X-Men DOFP critique5

Et si le fait d’avoir rendu la saga X-Men a Bryan Singer avait été la meilleure chose que la Fox ait pu faire… Il y a des chances !

Deux conseils avant d’aller voir le film… N’allez surtout pas voir le CASTING du film, NE regardez pas trop de bandes annonces.

X-Men DOFP critique3Alors oui il y a quelques petits défauts dans ce X-Men, oui la bande annonce nous laisse croire à une rencontre entre les deux époques alors qu’il n’en est pratiquement rien et oui certaines scènes présentes dans des publicités dévoilée à 1 semaine de la sortie (où est Scarlett Witch) ne sont pas dans le film mais pour le reste… Chapeau bas !

Je vais essayer de faire avec le plus de délicatesse possible pour éviter les Spoilers, ce qui ne sera pas chose aisée.

En premier il faut bien comprendre que ce film n’est aucunement une suite à X-Men 3 mais bien à X-Men first class puisque nos héros laissés à la fin de X3 sont réduits à des rôles secondaires, parfois même à de la figuration.

N’espérez pas voir une tonne de Ian McKellen ou énormément de Halle Berry dans le film puisque leur temps de présence à l’écran ne doit pas dépasser les 15 minutes sur les deux heures passées du film.

Comme je le disais, le film étant plus une suite à First Class, nos trois héros principaux sont clairement les versions jeunes de Magnéto, Charles Xavier et Mystique (James McAvoy, Michael Fassbender et Jennifer Lawrenceavec dans une moindre mesure Wolverine.

Concernant Hugh Jackman et son personnage de Wolverine et ce malgré que son rôle soit important, il n’en reste pas moins secondaire et plutôt en retrait. Il n’est au final que le messager et l’élément déclencheur permettent a Charles et Magnéto d’aller de l’avant.

Le film démarre très très rapidement par une scène d’action assez incroyable dans le futur avant de nous plonger tout aussi rapidement dans le passé (L’intro doit faire maximum 10 minutes et file à une vitesse folle). Les explications du comment et du pourquoi de retour dans le temps sont données de façon un peu rapide, ce qui pourra perdre un peu le spectateur même si bien entendu on finit par comprendre le principe de base. Malgré tout cela reste un peu trouble  et surtout on se demande pourquoi les X-Men n’y avaient pas pensé avant dans la mesure où Kitty Pride n’est plus un personnage qui débarque mais bien une valeure certaine des X-Men.

Donc oui le film souffre de quelques incohérences et de questions qui restent pour le moment assez floues, mais c’est là tout le génie du scénario et de la réalisation de Bryan Singer c’est qu’ avec ce film, il complète un puzzle pourtant pas si simple à monter. Ce X-men days of future past va ainsi permettre d’autres suites à First Class mais aussi pourquoi pas, un reboot… Avec les acteurs des 3 premiers films ! Et c’est justement avec cet incroyable rebondissement que Bryan Singer est parvenu à me scotcher tant je ne l’avais pas venu venir.

X-Men DOFP critique2

Il fallait oser aller sur ce terrain là et certains vont hurler au scandale et à la fraude ne pouvant accepter que tout ce qu’ils connaissent au final n’existe pas, n’existe plus mais d’un point de vue cinema, personnellement je trouve cela osé et vraiment intéressant.

X-Men DOFP critique4Car au delà de laisser la porte ouverte à un reboot avec les mêmes acteurs, il apporte aussi une conclusion heureuse et positive,  la bienvenue avec comme trame de fond que mutants ou pas, nous sommes finalement tous acceptés dans notre société. Une fin heureuse donc après des années de batailles.

Bryan Singer s’offre ainsi sa propre conclusion à X-Men 1 et 2 sans jamais renier ou zaper X3 et First Class, bien au contraire. La aussi on ne peut que saluer cet effort là où d’autres sagas se voient rebootées à tout va, quitte à renier les films passés.

Avec ce days of future past, on peut s’estimer heureux d’avoir eu une saga cohérente et qui tient la route depuis plus de 10 ans.

Un des autres atout de ce film reste bien entendu son humour léger mais jamais idiot proche du néant comme dans une autre saga récemment rebootée comprenant un homme araignée !

Concernant le personnage de Quicksilver, tant attendu des fans, sachez qu’il est vraiment un second rôle, proche du caméo et qu’il dispose de 2, 3 scènes max mais combien réussies ! Son personnage est tellement fun et bien mis en scène qu’on regrette sa si petite présence à l’écran.

X-Men DOFP critique1

Quoi Qu’il en soit, ce film se classe par mis les meilleurs films de super héros et clairement au niveau de X-Men 2 et de First Class.

Mais… Il reste Omar Sy, cet acteur brillant que certains français aiment critiquer car ils ne supportent pas sa réussite et bien dites vous une chose, même s’il apparait lui aussi très peu à l’écran, il est tout simplement parfait et on espère vraiment le revoir dans une éventuelle suite.

Un chef d’oeuvre du genre !

Avis de Charly

 

X-Men : La Consécration !

J’y allais dans l’esprit de voir un super film et sans doute le meilleur film X-Men , j’en suis ressorti en hurlant au génie, non seulement car c’est probablement le meilleur film Marvel jamais fait mais tout simplement un des plus grands films de tout les temps qui grâce à ses retournements de situations et son scénario qui en marquera plus d’un , permet à la saga d’entrer dans un panthéon très fermé du cinéma.

Bryan Singer , réalisateur de X-Men et X2. , revient aux commandes pour ce 7ème volet , bien décidé à arranger les erreurs qui ont été commises par d’autres réalisateurs depuis son départ.

A-t’il réussi alors ?
Oh oui et ce d’une manière assez unique , c’est ce qui rend cette série de films incroyables , puisque la fin promet non seulement de revisiter notre jugement et notre point de vue sur la saga , surtout en ce qui concerne X2 , X3 et The Wolverine. (vous pensiez qu’il y avait des incohérences entre tous les films ? Et bien ça , c’était avant) , mais aussi d’assurer un prochain épisode qui frôlera la perfection. (Surtout restez après le générique).

Donc scenaristiquement c’est un coup de maître comme on en voit trop peu ces dernières années.

Apres Zemeckis , Nolan et Cuaron ,  Singer affirme à son tour qu’il est l’un des seuls réalisateurs capables d’exploiter la notion de voyage dans le temps sans se perdre lui même.

Les grosses lignes de cette dinguerie sont simples : pour empêcher l’extermination de leurs races en 2023 , les X-Men envoient Wolverine 50 ans en arrière pour changer l’histoire.

X-Men critiques B3

C’est juste un énorme plaisir jouissif.
On suit donc parallèlement les péripéties des acteurs new génération , avec un James McAvoy qui frôle de faire tomber quelques larmes tant son jeu est puissant lors de certaines scènes ou encore un petit nouveau en la personne de QuickSilver , qui promet du spectacle , et ceux du casting original , certes un peu moins présents mais tout aussi incroyables avec une grosse surprise à la clé.

Donc pour le casting il n’y a rien à dire , tous les acteurs sont au top et l’on est loin d’être dépaysé.

L’humour est très présent et , sans être trop lourd, se faufile parfaitement entre les scènes émouvantes ou d’actions spectaculaires ( à 2 reprises , mon siège à tremblé comme jamais).

Notons d’ailleurs une 3D qui pour une fois dans un Marvel , est de très très bonne qualité , notamment dans la scène mythique de QuickSilver.

Voilà c’est à peu près tout ce qu’il y a dire sans spoiler et en dire trop car je rejoins Chris sur cela ; il y’a tellement de surprises dans ce film qu’il faut le voir de préférence vierge de toutes images , extraits ou autres.
Vous n’en serez que mieux satisfait !

X-Men Days Of Futur Past est le symbole que l’univers X-Men est aujourd’hui à son point culminant ; vous ne verrez plus jamais les épisodes de la même façon.

Un chef d’œuvre

 

Avis de Jonathan

Attention X-Men : Days of Future Past est

mon premier véritable coup de cœur de l’année 2014 !

X-Men critiques B4Mais quelle judicieuse idée d’avoir remis Bryan Singer à la barre de la saga X-Men ! Car effectivement, X-Men : Days of Future Past est largement supérieur aux précédents films. Ce film les surpasse tous à tout points de vues. D’abord l’intrigue est hyper solide, bien construite et parfaitement intégrée à certains événements historiques qui rendent le film très crédible. Et pourtant la réussite du scénario n’était pas gagnée d’avance, car dans la plupart des films où il est question de voyages temporels, on y retrouve souvent quelques paradoxes mais au final tout est d’une limpidité absolue. Rien n’est laissé au hasard et je n’ai vraiment repéré aucune faille dans le scénario.

Quant aux acteurs principaux, ils sont vraiment tous au top ! Que cela soit les personnages les plus connus en passant par les petits nouveaux, ils auront tous droit à leurs grands ou petits moments de gloires. Evidemment certains personnages qui avaient beaucoup plus d’importance dans les précédents films de la saga ne font que de courtes apparitions ou sont simplement absents car coupés au montage final du film, ce qui ne m’a pas dérangé outre mesure et quelque part reste assez logique dans le contexte de l’histoire car dans le futur post-apocalyptique présenté au début du film, beaucoup d’entre eux sont supposé être mort, tué par les redoutables Sentinelles. Et puis c’est déjà un exploit d’avoir rassemblé un casting aussi important, alors ne boudons pas notre plaisir !

Je commencerais donc par vous parlez des personnages vraiment au centre de l’intrigue. L’indémodable Wolverine (Hugh Jackman) et le toujours parfait Professeur Xavier (James McAvoy) sont les deux piliers centraux de l’intrigue et à partir du moment où Logan sera projeté cinquante ans en arrière par Kitty Pride (Ellen Page), c’est principalement à travers eux que nous vivrons les événements du passé, se déroulant dans les années septante (Jonathan est belge – Soixante-Dix). D’ailleurs, j’ai adoré la séquence et la manière dont Wolverine débarque dans les 70’s vraiment très classe et badass ! Il est également très intéressant de constater que la relation entre Wolverine et le Professeur Xavier est complètement inversée par rapport aux autres films, là ou le Professeur Xavier était un guide pour Wolverine , ici c’est tout le contraire car nous avons affaire cette fois à un Professeur Xavier quelque peu déboussolé par les événements et paumé. J’ai ressenti une véritable alchimie presque palpable entre les deux acteurs, ce qui apporte énormément au côté émotionnel du film. Ensuite la version jeune de Magneto (Michael Fassbender), l’acteur fait toujours preuve d’une maîtrise parfaite de son personnage et nous montre un Magnéto de plus en plus sombre et sans pitié. Sans oublier bien sûr la mystérieuse et envoûtante Mystique (Jennifer Lawrence), devenue une redoutable tueuse sans merci. Jennifer Lawrence nous prouve d’ailleurs qu’elle est parfaitement taillée pour ce rôle et surpasse de loin Rebecca Romijn, pourtant déjà parfaite dans le rôle de la célèbre méta-morphe (X-men 1, 2 et 3). Pour les autres personnages les plus connus de la saga, leurs rôles se résument souvent à des rôles secondaires ou à des caméos mais ils ne sont pas par pour autant inutiles car ils apportent tous, à leur échelle, quelque chose à l’histoire.

Du côté des nouveaux personnages c’est également très intéressant. Mais je retiendrai essentiellement l’arrivé de Quicksilver (Evan Peters) qui nous offre à chaque fois qu’il entre en action de supers moments. A noter surtout la séquence se déroulant au sein du Pentagone qui est vraiment ahurissante et époustouflante. Je vous garantis que cette séquence hyper jouissive vous laissera pantois ! Il y a également Blink (Fan Bingbing) avec ses pouvoirs (la capacité de créer des portails) qui ont carrément réussis à me subjuguer et me scotcher à mon fauteuil. Je ne peux évidemment pas m’empêcher de vous parler de Bishop (Omar Sy) qui est tout simplement parfait et joue son petit rôle dans l’histoire. Et ce même si son personnage se résume quasiment à un caméo et ne prononce que trois phrases à tout casser.

Pour en venir à l’aspect technique du film, je peux vous dire que l’équipe des effets spéciaux n’a pas lésiné sur les moyens car les effets visuels sont splendides. Comme dit plus haut je retiendrai essentiellement les séquences ou l’on peu admirer tout ébahi que nous sommes les pouvoirs de Quicksilver et Blink dans un maelström d’effets visuels vraiment éblouissants. Et je ne vous dis même pas à quel point les Sentinelles sont visuellement parfaitement réalisée et provoquent une vraie tension oppressante à chacune de le leur apparition tellement elles semblent invulnérables ! Sinon, la mise en scène est constamment somptueuse et le montage est parfait. Mais si je devais choisir deux scènes ou le montage et la mise en scène nous offrent une vraie leçon de cinéma, je citerai tout d’abord ce moment très intense en émotion ou le Professeur Xavier du futur (Patrick Stewart) parle face à face avec le Professeur Xavier du passé (James McAvoy). Mais aussi et surtout la séquence finale qui alterne constamment entre passé et futur ou la pression monte et va crescendo jusqu’à son final en apothéose !

En bref,

X-Men : Days of Future Past est un « putain » de chef-d’œuvre

qui vous en mettra plein les mirettes aussi bien visuellement qu’émotionnellement et vous gardera en haleine jusqu’au bout sans jamais relâcher la pression une seule seconde. Le film a même été jusqu’à m’émouvoir, ce qui ne m’était encore jamais arrivé pour un film de super-héros. Et je pense sincèrement que cela va être difficile de faire mieux avec la suite prévue pour 2016, X-Men : Apocalypse, tellement la barre à cette fois été mise très haut !

(P.S : Je ne remercierai jamais assez Bryan Singer de m’avoir fait rêver durant ces 2h15 de purs plaisir cinématographique !)

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :