Critique de Poulet frites

Poulet Frites

7.3

Scénario

7.8/10

Casting

7.0/10

Réalisation

7.0/10

Les pour

  • Passage très drôle.

Twitter : #PouletFrites @festivalsarlat #FFSarlat

Titre VO :

Réalisateur : Jean Libon, Yves Hinant

Acteurs :

Durée : 1H43

Date de sortie : Date inconnue

Les amateurs d’absurdité, d’humour décalé, de la Belgique et forcément aussi de l’émission culte Strip-tease, sachez que Jean Libon et Yves Hinant nous reviennent avec exactement tous les ingrédients que l’on aime là dedans et ce le temps d’un film forcément décalé et plus proche d’un C’est arrivé près de chez vous que d’un polar à l’américaine.

Toujours drôle, parfois improbable, mais surtout toujours bien belge, Poulet frites ne peut que ravir les fans du genre et intéresser les amateurs de thriller, car oui il est bien question ici d’un thriller avec le vrai coupable idéal, l’enquête, la résolution surprenante (ou pas, car on ne veut pas spoiler) et des personnages plus étranges l’un que l’autre.

Face à cette histoire captivante, on notera un très bon sens du rythme dans ce film et surtout la talent pour Libon et Hinant de s’avoir dire stop. Le problème avec ce genre de cinéma est que même s’il fait rire, il peut rapidement tomber dans le pénible et la lourdeur si étiré encore et encore. Ici, le film se termine au bon moment ne laissant jamais un sentiment ni de trop, ni de trop peu. Un timing parfait

Poulet Frites ne sera pas aussi culte que certains passages de l’émission Strip-tease que l’on se passe encore en boucle, mais il est évident qu’on ressort du film avec un sourire bien large.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :