Critique de Every Breath You Take

Every Breath You Take

8.4

Scénario

8.0/10

Réalisation

8.5/10

Casting

9.0/10

Musique

8.0/10

Les pour

  • Thriller psychologique efficace
  • Bon casting

Les contre

  • Quelques twists prévisibles

Twitter : #EVERYBREATHYOUTAKE @originalsfacto

Titre VO :

Réalisateur : Vaughn Stein

Acteurs : Sam Claffin, Casey Affleck, Michelle Monaghan et India Eisley

Durée : 1H45

Date de sortie : 4 juin 2021 en e-cinéma et 1ère exclusivité VOD

Les cinémas ont réouverts leurs portes mais si vous êtes friands de soirée confortable dans votre salon un bon thriller psychologique arrive très bientôt en e-cinéma.

Every Breath You Take nous embarque dans un suspens haletant où une famille fait face à un dangereux psychopathe. Après le suicide d’une de ses patientes, Philipp, psychiatre, voit son quotidien bouleversé. C’est sans compter l’arrivée du frère de la victime, James, qui va étrangement se rapprocher de la femme et de la fille de Philipp.

Durant le visionnage du long-métrage, on constate un scénario relativement classique. Mais cela ne nous empêche pas d’apprécier ce dernier étant bien écrit et bien rythmé avec une certaine montée en haleine. La mise en scène est très bien ficelée avec quelques plans larges marquants en plongée qui semblent représenter cette menace posée sur la famille du médecin en danger. L’atmosphère tendue est aussi soulignée par une musique douce et pesante et une photographie aux tons plutôt froids.

La confrontation entre Casey Affleck qui interprète Philipp et Sam Claffin qui joue James fonctionne à merveille. Michelle Monaghan qui leur donne la réplique est également bonne dans son rôle tout comme India Eisley qui joue sa fille. On ne trouve pas le temps de s’ennuyer durant les 1h45 que dure le film. Un résultat garanti pour les fans du genre. C’est efficace et on recommande. Le mieux sera d’oser lancer la projection sans même avoir vu un trailer. Ceci vous permettra une totale découverte et vous empêchera peut être une trop grande analyse au cours de votre vision dévoilant trop vite quelques twists.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :