Critique de Back Home

Back Home

7.9

Scénario

8.0/10

Acteurs

8.0/10

Musique

7.0/10

Mise en scène

8.5/10

Les pour

  • La révélation Devin Druid
  • Une BO surprenante et réussie

Les contre

  • Un peu lent sur certains passages
Avis:

Twitter : #BackHome @mementofilms

Titre original: Louder than bombs

Réalisateur : Joachim Trie

Acteurs : Isabelle Huppert, Gabriel Byrne, Jesse Eisenberg, Devin Druid

Date de sortie : 9 décembre 2015 (1h49 min) 

Voilà un film dont la promotion à du être revue en dernière minute puisque suite aux attentats de paris, le titre initialement prévu « Plus fort que les bombes » est devenu « Back home« . Et bien que le distributeur a expliqué que le second titre était un choix finalement plus intéressant, je me dois d’aller contre son avis tant après avoir vu le film, je trouve le titre VO et original français plus fort et plus parlant dans la mesure où l’on parle d’une photographe de guerre  dont la passion du métier mais aussi finalement l’amour des siens est bien plus fort que les bombes qu’elle côtoie quotidiennement sur son lieu de travail.

Back Home Critique3

Passé cela, Back home (puisqu’aujourd’hui il faut l’appeler ainsi) est un bien joli film bien qu’un rien trop lent mais qui a pour mérite de mettre en avant le jeune acteur Devin Druid véritablement excellent et dont la carrière est plus que prometteuse.

Back Home Critique1Car au delà de l’histoire, bien écrite et bien réalisée, c’est avant tout un film délivré par un excellent casting et si en effet Devin Druid crève l’écran, il ne faudrait pas oublier de citer Gabriel Byrne et Jesse Eisenberg mais aussi Isabelle Huppert un peu effacée comme le demande finalement son personnage.

Concernant le sujet du film, il est évident que l’on ne peut spoiler par ici d’autant que la résolution de ce dernier est emmenée progressivement et que l’on suit les différents personnages évoluer vers et vis à vis de cette révélation.

Ce qui n’est pas un secret, est l’absence de la mère, l’absence d’Isabelle Huppert dans la mesure où elle interprète un personnage décédé, ayant laissé sa famille dans l’incompréhension pour les uns et la tristesse la plus profonde chez les autres. Pas simple donc de proposer un film tournant autour d’un personnage n’existant plus et pourtant Joachim Trier y parvient parfaitement en incorporant le personnage dans des flashbacks ou simplement comme une présence. En effet bien qu’absente, le personnage de la mère et épouse est finalement constamment présente de par la réaction de ses enfants et de son mari.

Back Home Critique2

Back Home est donc un film un peu lent mais imprégné de nostalgie dealant avec le fait de vivre avec la disparition d’un proche, chose difficile que chacun vit à sa manière, chose bien montrée dans ce film et notamment grâce au personnage de Devin Druid

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :