Un Peu, Beaucoup, Aveuglement : Critique

Avis:

Twitter : #UnPeuBeaucoupAvenglement @paramountfr

Acteurs : Clovis Cornillac, Mélanie Bernier, Lilou Fogli, Philippe Duquesne, Grégoire Oestermann, Manu Payet

Réalisateur : Clovis Cornillac

Date de sortie : 6 mai 2015 (1h30min)

Bonus: Photos de l’avant-première 

Et bien en voilà une première qu’elle est réussie. Autant vous le dire directement, Un peu, beaucoup, aveuglement est un véritable coup de cœur.  Ce genre de coup de cœur incroyable qu’ils sont très rares.

Entre un scénario vraiment bon et intelligent et une réalisation impeccable, on tient avec ce film, non pas l’une des meilleures comédies romantiques à la française, mais bien l’une des meilleures comédies romantiques tout simplement.

Que ce soit dans son choix d’acteurs, dans sa façon de filmer les choses, de raconter l’histoire, d’utiliser le pigeon et la colombe comme miroir, Clovis Cornillac offre ici exactement tout ce que l’on attend d’une comédie romantique réussie.

Comme je le disais, cela passe évidemment avant tout par le scénario dans un premier temps et autant le dire, c’est magnifiquement bien écrit. Que ce soit l’histoire, les dialogues, les situations ou l’humour parfaitement distillé et jamais lourd, on à en la personne de Lilou Fogli, une excellente scénariste du genre et l’on espère qu’une chose pour les prochains mois à venir,  une mise en chantier rapide d’une autre comédie romantique écrite de sa main.

Un peu beaucoup critique2

Mais en plus d’être une remarquable scénariste, elle est également une excellente comédienne. Drôle, magnifique et avec un naturel incroyable dans son jeu. Oui j’ai eu un véritable coup de foudre â la fois pour l’actrice mais aussi pour la femme. Et si Lilou crève l’écran, elle n’est évidemment pas seule musique au rayon des seconds rôles, là aussi tous incroyablement bien écrits, on retrouve Philippe Duquesne, un excellent acteur qui mériterait d’être plus souvent cité aux césars tant il est doué et capable de magnifique performance. Enfin, Manu Payet vient nous faire un petit coucou également et que dire de Manu si ce n’est qu’une fois encore, c’est un régal de le retrouver à l’écran. Je suis fan du monsieur et dans un film aussi parfait que celui ci, le retrouver n’était qu’un bonus de luxe.

Un peu beaucoup critique1Et puis pour rester sur les acteurs, il y a la révélation Mélanie Bernier qui compose avec un rôle d’apparence simple, à savoir une jeune coincée qui va se révéler et si l’on se dit que ce genre de personnage n’est pas nouveau; Mélanie parvient à le rendre si attachant que là aussi on ne peut que tomber sous son charme.

Je pourrais encore vous parler longuement d la musique, des décors, des gags et bien plus encore mais il faut savoir s’arrêter d’autant qu’au delà de simplement ajouter que là aussi tout y est parfait…  Je ne ferais qu’user de l’espace web inutilement pour le répéter encore et encore.

Vous l’aurez compris, Un peu, beaucoup, aveuglement est une véritable réussite et je vous encourage vraiment à aller voir le film qui à coup sur vous offrira un excellent moment.

Un peu beaucoup critique4

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :