Transformers: L’âge de l’extinction – Critique

Ce moment où l'argent gâche un film !

Avis:

Twitter : @paramountfr

Titre original : Transformers 4: Age of extinction

Acteurs : Mark WahlbergNicola PeltzJack Reynor, Stanley Tucci, Bingbing Li, Kelsey Grammer, Titus Welliver

Réalisateur : Michael Bay

Date de sortie : 16 juillet 2014 (2h45)

Avis de Chris

Transformers 4 Critique2Comment gâcher un film par l’argent… Voilà clairement un film qui avait tout pour être bon et qui est gâché par le besoin de rentabiliser à tout va.

Si la photographie est superbe, les décors vraiment agréables et les acteurs plutôt bons, on ne peut qu’être triste que de se retrouver face à une accumulation de bêtises pas possible pratiquement toutes liées à l’argent mais pas que…. 

Débutons par le placement de produit… Vous allez en manger avec ce film et pratiquement chaque scène en comprend au moins 1, soit super mis en avant comme Beats, Red Bull et Bud Light ou plus discrètement comme certaines marques de vêtements telles que Victoria’s secret mais dites vous que l’on est ici clairement dans l’overdose et le ridicule.

Après le coup du Pepsi de Brad Pitt dans World War Z (pire placement de produit de l’histoire du cinéma), on retiendra aussi de Transformers 4, la petite pause bière de Mark Whalberg, toute aussi ridicule.

 Mais surtout la mode est au placement de chinois (acteurs, marques, publicités) dans Transformers 4 (comme expliqué dans cet article), on accumule les clichés idiots telle que « tout est fabriqué en Chine », la femme flic qui fait du karaté et court comme une power rangers en passant par tout un tas de cameos destinés au marché chinois. Ainsi on retiendra un mec dans un ascenseur qui ne fait rien pendant 3 minutes si ce n’est rester dans le coin mais qui subitement se transforme en super guerrier pour frapper deux autres mecs, américains, avant de…. Ne plus rien faire. Oui ça pue le cameo chinois à plein nez.  A noter que certains acteurs chinois ont droit à deux lignes de dialogues puis disparaissent mais ils sont dedans et donc cela fera plaisir aux chinois.

Le film regorge aussi d’un tas d’autres conneries du genre : un aimant géant aspire tout, même des bateaux… Mais jamais la petite voiture toute naze de Whalberg si ce n’est quand cela va permettre de gratter 3 minutes sur le scénario ou encore l’utilisation de phrases genre « faut que je sorte de l’ascenseur on est trop lourd » de façon héroïque alors qu’après, on a un gros plan de la cage d’ascenseur avec le collant de sécurité déclarant « Poid maximum 658kg » sauf qu’ils étaient à peine 4 dans l’ascenseur et que la meuf doit faire 35kg toute mouillée… Ridicule

Je ne pourrais tout citer ici mais le film pullule d’idioties et on voit vraiment  que le seul effort du film a été de savoir comment « vendre » des trucs aux gens. C’est d’autant plus dommage que l’histoire est bien trouvée même si un peu d’explications sur le sort de Shia Labœuf (vedette des 3 premiers) aurait été pas mal car voir Bumble Bee n’avoir rien à faire de lui ni même l’évoquer alors qu’il semblait si proche du personnage interprété par le jeune acteur est un peu déconcertant…

Transformers 4 Critique4

Bref Transformers 4 est l’exemple type du film pour faire de l’argent facile et rien de plus.

Heureusement il reste un excellent divertissement ne souffrant pratiquement d’aucun temps mort avec de superbes effets spéciaux, une 3D vraiment réussie si bien que pour le spectateur cherchant un simple moment de divertissement « pas prise de tête » il sera plus que comblé car toutes les erreurs de Transformers 3 sont ici zapées et on passe un très bon moment. Les 2H45 du films filent à grande vitesse. On en prend autant dans les oreilles que dans les yeux. Concrètement pour profiter de ce film clairement destiné aux plus jeunes, il faut y aller avec la simple envie de ne pas réfléchir et de manger du PopCorn devant un film, rien de plus.

Avis de Charly

Transformers 4 Critique3Nouvelle histoire , nouveaux looks, nouveaux personnages, nouveau groupe derrière la musique …bref ce 4ème opus de la franchise Transformers change les règles et apporte un coup de neuf …
Un petit peu.
Bon allez soyons vraiment honnête, pas vraiment.
Le souci dans ce film, c’est … beaucoup de choses.
D’une part , déjà, sa durée bien trop longue a de quoi en décourager certains (c’est le plus long film de la saga, près de 2h46), mais l’histoire est d’une banalité qu’il est impossible de ne pas s’y reprendre à deux fois.
Mais bon après , c’est Transformers me direz-vous , a-t’on toujours besoin d’un scénario de qualité pour rendre ce type de film rentable et intéressant ?  Non c’est sûr mais tout de même un minimum n’aurait pas fait de mal , surtout de la part de Michael Bay.
Ici en gros , l’histoire est celle qu’on avait déjà entr’aperçu dans le second film, celle qu’on avait quasiment vécu dans le troisième … ni plus ni moins que du recyclage avec 2 ou 3 détails qui viennent s’ajouter pour pimenter un peu le tout lors des scènes de combats ou de course poursuite (les dino-bots par exemple) .
Mais justement parlons-en de ces scènes d’actions : oui elles sont spectaculaires et encore plus belles qu’auparavant ! La photographie est très bien soignée et le son est très bien mixé donc sur ce point : si on y va pour voir de l’action pure à 100%, on ne peut en ressortir que convaincu , d’autant que les acteurs sont moyens à part Stanley Tucci, comme d’habitude excellent.
Mais….
Transformers 4 Critique1
C’est niais. C’est certes beau , mais c’est très con et le film sombre dans une débilité hallucinante au fur et à mesure. Les dialogues dignes d’un ado de 14 ans en pleine crise rebelle, des placements de produits à gogo (on passe quand même par Mon petit Poney je tiens à le dire !) , des plans qui ne servent absolument à rien et surtout un tas de clichés pas possible.
Rajoutons à cela , la mélodie pathétique de la chanson Battle Cry de Imagine Dragons qui survient à chaque moment se voulant épique et je vous assure que l’on touche le fond du ridicule et qu’après 3 écoutes,  ça en devient à mourir de rire plus qu’autre chose.
Je m’étonne de moins en moins concernant le fait que la BO du film ne soit pas encore dispo à l’écoute, puisque ce n’est justement que cette même chanson qui survient TOUT le temps.
Donc voilà , même si les scènes sont belles à regarder, que l’on peut trouver le début néanmoins intéressant, Bay nous emporte beaucoup trop loin dans une réalisation inégale et digne d’un gamin qui se retrouverait seul au rayon actionman de la grande récré …
Plus drôle qu’autre chose (involontairement), on ne peut pas considéré ce film comme une bonne suite et encore moins comme un bon film tout simplement. Pas d’intérêt particulier.

Avis de Jonathan

Depuis tout gamin j’ai toujours adoré les Transformers, alors même si les scenarios de cette saga n’ont jamais été un point fort et ce dès le premier film c’était tout de même pour moi un rêve de gosse devenu réalité le temps d’une séance cinéma que de les voir prendre vie.

Les trois premiers films resteront pour moi de bons divertissements, mais est-ce que ce 4ème opus vaut vraiment le détour ?

En fait, il faut bien avouer qu’avec ce 4ème film, la franchise commence véritablement à s’essouffler. Pourtant tous les ingrédients des précédents films sont là: les effets spéciaux à gogo l’action à tout vas, les explosions à droite à gauche, marque de fabrique de Michael Bay, l’humour débile mais finalement  tellement drôle, les prises de vues stylisées en contre-plongées et bien sûr la blonde de service rien que pour le plaisir des yeux.

Mais voilà, le style Bay c’est bien joli mais au-delà d’un certain temps cela ne suffit plus pour garder l’attention du spectateur, car le gros problème c’est que le film met un temps dingue à décoller et souffre de gros problèmes de rythme plus qu’évident et cela en devient vite lassant à tel point qu’à un certain moment j’ai fini par décrocher complètement.

Quand l’action finit par réellement démarrer, il est hélas un peu tard pour captiver notre attention perdue dans un état soporifique presque indéfinissable et ce n’est pas la superbe plastique de Nicola Peltz qui sauvera la mise… Il y a bien sûr beaucoup de bonnes idées, comme par exemple l’apparition des Dinobots, mais ces quelques bonnes idées ne suffiront jamais à combler les faiblesses du scénario et le manque d’envergure de la mise en scène. En bref, ce Transformers 4 : L’Âge de l’Exctinction est certainement le film de trop qui nous prouve que cette saga commence réellement à mourir et est peut-être bien, effectivement, proche de l’extinction…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :