L’interview qui tue: Bide ou réussite ?

Sorti uniquement dans quelques salles indépendantes aux Etats-Unis comme prévu à Noël après une première décision de Sony de ne pas le proposer suite aux menaces des dernières semaines de la part du groupe « Les gardiens de la paix » responsables du piratage informatique du célèbre studio. Sony est tout d même parvenu à récolter 3 millions de dollars grâce à cette mini sortie.

Si actuellement aucune sortie n’est prévue dans les grands groupes et de manière plus classique, Sony a proposé le film de manière légale via google play et autres services de VOD. Par ce biais là, le film a remporté 15 millions de dollars.

Là où les chiffres deviennent plus impressionnants encore est que visiblement le film aurait été téléchargé illégalement à plus de 2 millions de fois et essentiellement en dehors des Etats-Unis où le film n’a pas été proposé en VOD (Encore une fois, on peut évoquer le débat d’une sortie mondiale en même temps pour les films) assurant une autre perte sèche pour le studio qui en première semaine ne parvient donc pas à rentabiliser son budget initial de 45 millions hors promotion.

Et comme vous le savez, un film qui ne renfloue pas son budget sur la première, voir maximum la seconde semaine sur le sol US est considéré comme un flop et pour le coup, Sony ne peut même pas compter sur une sortie en Asie, ça le ferait mal.

Quant aux retours critiques, de manières générales celles ci sont négatives comme souvent après un gros buzz, la déception prime et cela ne va certainement pas aider « L’interview qui tue » à devenir un film au succès dépassant la polémique !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :