Critique : Goat

Goat

3

Scénario

1.0/10

Acteurs

5.0/10

Réalisation

2.0/10

Bande originale

4.0/10

Les pour

  • Nick Jonas et Ben Schnetzer sont les seuls acteurs qui s'en sortent plutôt bien
  • La bande originale n'est pas trop mauvaise

Les contre

  • Le scénario est mal amené
  • Le rythme est d'une lenteur profonde
  • L'atmosphère du film est hyper spéciale

#Twitter : #Goat @GoatMovie

Réalisateur : Andrew Neel

Acteurs : Nick Jonas, Ben Schnetzer, James Franco

Date de sortie : 23 septembre 2016

Durée: 1h36min

Synopsis :

Se remettant d’une terrible agression, un jeune homme de 19 ans s’engage dans la confrérie de son frère afin de prouver sa virilité. Ce qu’il se passe là-bas, au nom de la « fraternité », met à l’épreuve les garçons et leurs relations de manière brutale.

Goat

Pour son 3ème film en tant que réalisateur, Andrew Neel nous plonge dans la vie étudiante et plus particulièrement les fraternités de la fac.
Franchement dérangeant, Goat est indescriptible et mauvais. Malgré le fait que l’idée du scénario soit intéressante et que ça aurait pu rendre quelque-chose de vraiment bon, l’ensemble est mal amené et malsain au possible.

goat
Pour ce qui est de nous mettre mal à l’aise, Andrew Neel y arrive à la perfection. Le film démarre rapidement sur une agression violente et jusqu’à la fin, cette ambiance de crasse et dégoûtant restera collé à la peau du long-métrage.

goat-3
Ben Schnetzer et Nick Jonas sont les deux qui s’en sortent le mieux, on s’attache aux deux frères et les acteurs ne sont pas mauvais. Pour ce qui est du reste du casting, chacun des personnages est d’un cliché aberrant et agaçant au possible.
Avec un sujet pareil le réalisateur aurait pu largement faire mieux, même si le sujet reste compliqué et que le film aurait été malsain vu le thème. Malheureusement Andrew Neel ne véhicule aucune morale censée et au lieu de ça on se retrouve devant un film détestable, qui marque les esprits (plus particulièrement avec ses scènes de bizutages crades et malsaine).

goat-2

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :