Hors Séries #8 : Revenge

Dans ce Hors Séries du mois de Septembre 2016, on vous parle de Revenge.

Créé par Mike Kelley, le nouveau soap d’ABC arrive sur le petit écran le 21 septembre 2011 et se termine le 10 mai 2015, après 4 saisons.

Mike Kelley

Synopsis :

Lorsqu’elle était enfant, Amanda Clarke vivait dans les Hamptons, jusqu’à ce qu’un drame vienne détruire toute sa famille et sa réputation. Aujourd’hui, la jeune femme revient dans son ancien quartier sous le nom de Emily Thorne et est prête à tout pour se venger de tous ceux qui sont à l’origine de la tragédie.

• Que sont ils devenus ?

Emily Van Camp / Emily Thorne / Amanda Clarke :

Alors qu’on avait déjà pu l’apercevoir dans le rôle de l’Agent 13 / Sharon Carter dans Captain America : Le Soldat de l’hiver en 2014, Emily Van Camp a repris son rôle lors de Captain America : Civil War, sorti fin avril 2016. On a également pu la revoir dans deux films indépendants : The Girl in the Book en 2015 et Pays en 2016.

Nick Wechsler / Jack Porter :

Après l’annulation de Revenge, au terme de 4 saisons, Nick Wechsler a retrouvé un rôle dans la série The Player, mais celle-ci a été annulée après une courte saison. Il joue cette année dans un téléfilm : Recon.

Madeleine Stowe / Victoria Grayson :

Déjà dotée d’une belle carrière au cinéma et sur le petit écran, on a pur revoir Madeleine Stowe, pour la première fois sur un écran (depuis l’arrêt de Revenge), dans le dernier épisode de la saison deux de 12 Monkeys (sachant qu’elle a joué dans le film tiré de l’adaptation).

Joshua Bowman / Daniel Grayson :

Parti un peu avant la fin de la saison 4, Joshua Bowman a joué dans un film : Level Up et il est au casting de la nouvelle série de Kevin Williamson : Time After Time, qui sera diffusé sur ABC à partir de 2017.

Christa B.Allen /  Charlotte Grayson-Clarke :

Christa B.Allen n’aura pas mis longtemps avant de revenir sur le petit écra, puisque l’actrice a joué dans quelques épisodes de la saison 4 de Baby Daddy, elle est également à l’affiche du film The Valley prévu pour 2017.

Gabriel Mann / Nolan Ross :

Beaucoup plus présent au cinéma que sur le petit écran, Gabriel Mann a fait son retour dans un épisode des Mystères de Laura et Rush Hour, puis on a pu le voir dans plusieurs épisodes de la saison 4 de Ray Donovan.

Karine Vanasse / Margaux LeMarchal :

Karine Vanasse intègre le casting dés la 3ème saison. On a pu la retrouver au cinéma avec un très petit rôle dans X-Men : Days of Future Past en 2014, puis en 2015 dans Paul à Québec (entre autres). Elle revient en 2016 sur le petit écran avec Blue Moon, une série canadienne.

James Tupper / David Clarke :

Après la série Aftermath, James Tupper sera de retour sur le petit écran, une nouvelle fois, dans Big Little Lies, aux côtés de Shaileine Woodley, Reese Whiterspoon et Nicole Kidman (entre autres), prévu pour 2017.

Elena Satine / Louise Ellis :

Dernière arrivée en date, durant la saison 4, Elena Satine jouera dans le premier épisode de la nouvelle saison de Twin Peaks, prévue en 2017. Avant cela elle a joué dans deux films (Outlaw et A Beautiful Now) sortis en 2015 et 2016.

Barry Sloane / Aiden Mathis :

Présent durant les saisons 2 et 3, Barry Sloane a repris la route du petit écran en 2015 avec The Whispers (également diffusé sur ABC), mais celle-ci fut annulée à la fin de la première saison. Il apparaît ensuite dans Longmire, puis dans la mini-série historique Saints and Strangers et il est également au casting d’une autre mini-série : Six, parue cette année.

Bien d’autres personnages secondaires ont fait leurs apparitions pendant un ou plusieurs épisodes, tout au long des saisons. Comme, entre autres :

Brian Hallisay (Ben Hunter), Henry Czerny (Conrad Grayson), Margarita Levieva (Amanda Clarke)

Henri Esteve (Javier Salgado), Amber Valletta (Lydia Davis), Roger Bart (Mason Treadwell)

• Citations :

• Quand j’étais une petite fille, la délimitation entre le bien et le mal était aussi claire, que la nuit et le jour. Mais quand la vie devient compliquée, cette ligne se trouble et nous apprenons à justifier nos actions, quand nous pensons l’avoir franchie. Si nous ne sommes pas prudent, ces choix peuvent nous mener à l’obscurité, en nous destinant à ne jamais revoir la lumière.

• Tu n’iras nulle part, la Miss la plus recherchée d’Amérique !

• Ce sont nos décisions, qui définissent qui nous sommes.

• Est-ce que tu vas bien ? Tu es pâle…
– Oui, c’est les médicaments. Je ne vais pas faire de marathons de si tôt, mais ça va.

• Cher Papa,

Toute ma vie j’ai cru que j’étais destiné à la noblesse, basé uniquement sur l’avantage de mon nom. On m’a dit que les sacrifices étaient pour les stupides. La survie était tout ce qui comptait. Mais maintenant je me retrouve à un carrefour et je dois décider ce que je crois être vrai. Il n’y aucune autre chose tel que le destin. Les héritages devraient être gagnés par les choix que l’on fait. Je sais, maintenant que nous écrivons nos propres fins et que l’on peut choisir de se cacher comme des traîtres, ou vivre comme des héros.

• Quand mon père était en prison, il a écrit dans ses carnets à quel point la valeur de la vie peut être mesurée grâce à notre volonté à subir, que nous avons une remarquable capacité à résister à la fatigue, à la douleur, à continuer à nous battre, tant qu’on ne perd pas de vue ce pour quoi on se bat.

• Ding Dong, la pétasse est morte.

• Vois-tu j’avais pensé que ton départ imminent saurait pour moi un rayon de soleil, mais curieusement c’est une toute autre sensation que je ressens.
– La venue d’une péritonite aiguë j’espère ?

• Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée. Une dualité gouvernée par l’équilibre de la lumière et de l’obscurité. Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

• Les pires trahisons viennent toujours de ceux en qui l’on a le plus confiance.

• Un vieux dicton dit que ceux qui ne peuvent pas se rappeler du passé sont condamnés à le répéter, mais ceux qui refusent d’oublier le passé sont condamnés à le revivre.

• La confiance est un combat de chaque instant que ce soit pour trouver des personnes en qui on peut avoir confiance ou faire confiance à des personnes qui feront de mauvaises choses. Mais faire confiance à son cœur est la chose la plus risquée. À la fin, la seule personne en qui on peut avoir confiance, c’est soi-même.

• Nous avons tous des secrets que nous gardons cachés aux yeux du monde. Des amitiés que l’on prétend… Des relations que l’on cache… Mais les plus dangereux secrets qu’une personne puisse déterrer sont ceux qu’on garde en nous…

• Celui qui cherche la vengeance devrait creuser deux tombes.

• Ne montre pas tes faiblesses, sinon ils les utiliseront contre toi.

• Quand j’étais enfant mon idée de la vengeance se limitait à quelques proverbes comme « Ne fais pas de mal aux autres » et « La violence n’est pas une solution ». Or la violence n’est jamais une solution car elle n’égale jamais celle d’autrui. Contre la véritable souffrance on ne trouve satisfaction que de deux seules manières : le pardon absolu ou la vengeance mortelle. Mon histoire n’est pas une histoire sur le pardon. Quand tout ce que vous aimez vous a été enlevé parfois il ne reste que la vengeance. Comme je l’ai dit, ce n’est pas une histoire sur le pardon.

• On en peut pas croire en son propre destin sans croire à l’existence d’un destin commun.

• S’autoriser à aimer, c’est prendre le risque de se faire terriblement mal.

• Quand tout ce que vous aimez vous a été pris, il ne reste que la vengeance.

• Dans la société les femmes sont considérées comme le « sexe faible », mais dans la nature la femelle peut être bien plus féroce que son homologue masculin.

• Si notre relation ne dure qu’une semaine, un an, dix ans, ou pour toujours… Je serai toujours honnête avec toi.

• La violence n’est pas la seule solution pour faire tomber quelqu’un.

• Tu n’es qu’un autre pion dans le jeu de la famille Grayson, et il est temps pour toi de quitter le jeu.

• Comme Hamlet l’a dit à Ophelia, « Dieu nous a donné un visage et on s’en crée nous même un autre ». La bataille entre ces deux moitiés d’identité : qui l’on est et qui l’on prétend être, est ingagnable.

• La confiance est le seul luxe au dessus de mes moyens.

• Il vient un moment dans chacune de nos vies, où le contrôle des évènements qui nous permet de rester raisonnable nous glisse entre les doigts.

• Le passé est une chose difficile, parfois il est gravé dans la pierre et d’autre fois, il est renvoyé à des souvenirs flous. Mais si tu te mêles trop longtemps de choses profondes et sombres. Qui sait quels monstres tu vas réveiller ?

• Tu veux toujours te marier au sein de ma famille totalement folle ?
– Plus que jamais !

• Quel est le ciment de votre relation ?
– L’amour et le respect.

• Le passé est une chose difficile, parfois il est gravé dans la pierre et d’autre fois, il est renvoyé à des souvenirs flous. Mais si tu te mêles trop longtemps de choses profondes et sombres. Qui sait quels monstres tu vas réveiller ?

• Contre le véritable mal, on ne trouve réparation que de deux manières : le pardon absolu ou la vengeance mortelle. Ceci n’est pas une histoire sur le pardon.

• Pour une personne normale menant une vie ordinaire, la réputation ne tient que par l’attrait hypnotique. Beaucoup de personnes voudraient mourir plutôt que de vivre dans l’anonymat. Mais pour les quelques malchanceux qui ont eu une notoriété forcée, l’infamie peut être une sentence plus dure que n’importe quel séjour en prison.

• Les gens qui font des erreurs ne devraient pas les cacher aux autres.

• Je sais que ton futur avec Daniel sera aussi vide que cette boîte.

• Pour les innocents le passé peut être une récompense, mais pour les traitres ce n’est qu’une question de temps avant que le passé ne leur livre ce qu’ils méritent.

• Il y a des moments qui peuvent changer notre vie si on est prêt à les saisir.

• Quand vous regardez à l’horizon et que l’obscurité est tout ce que vous voyez seule la raison et la détermination peuvent vous retenir de l’abîme !

• Il a été écrit qu’un amant est capable d’avoir autant de secrets sur lui même que l’objet de son amour en a pour lui. Pour mon père, les secrets tenus par la femme qu’il aimait se sont montrés assez puissant pour le détruire ! Je commence juste à comprendre l’immensité de ce fardeau.

• Dans la vengeance comme dans les lois de la physique, toute action entraîne une réaction égale et opposée. À la fin, c’est toujours le coupable qui tombe !

• Un conflit amoureux nourrit le doute et la confusion. Cela vous fait vous poser des questions sur votre destin, vos tactiques, vos motivations.

• Quand le système nous déçoit, on doit faire justice par nous même.

• Sur Terre, certaines personnes fuient leur culpabilité perdant alors, petit à petit, leur conscience jusqu’à ce qu’il n’y ai plus aucune conscience.

• Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. Pour être celui qui n’a jamais péché il faut être capable d’accorder son pardon absolu. Mais lorsque du fond de notre mémoire surgissent des souvenirs semblables à des plaies béantes, le pardon est la dernière chose qui nous vient à l’esprit.

• La culpabilité est un affligeant pouvoir… Vous pouvez essayer de lui tourner le dos, mais c’est alors qu’il se glisse derrière vous et vous mange !

• Le destin peut nous briser de deux manières, en ignorant nos souhait et en les exauçant.

• On ne répare pas une injustice par une autre. Mais de toute façon on ne peut pas réparer une injustice par une autre car elles ne se valent jamais.

• Notre amour c’est notre maison, nos pieds peuvent la quitter, mais nos cœurs jamais.

• Certains disent que nos vies sont définies par la somme de nos choix. Mais ce ne sont pas vraiment nos choix qui distinguent qui nous sommes. C’est notre engagement pour eux !

• Mais je cours après ma culpabilité… Je m’en nourris… J’en ai besoin !

• Les contraintes ont un impact sur les relations de deux façons : soient elles déchirent les gens, soient elles les soudent dans un objectif commun !

• À croire que la vie est conçue dans un seul but, celui d’un destin commun. Celui d’un père et de sa fille, d’un frère et de sa sœur, d’une mère et de son enfant. Les liens du sang sont inflexibles car ils sont éternels. Mais ce sont nos choix qui renforcent nos liens. Ainsi ils peuvent véritablement éclairer la route sur laquelle nous voyageons. L’amour contre la haine. La fidélité contre la trahison. Le véritable destin d’une personne ne peut être révélé qu’à la fin de son voyage, et mon histoire est loin d’être terminée.

• Ils disent qu’une vengeance prise, déchirera le cœur et tourmentera la conscience. S’il y a une vérité à cela alors je sais maintenant avec certitude que le chemin où je suis est le bon !

• Certains mots sont immortels, enterrés ou même brûlés. Ils sont alors destinés à renaître comme un phénix qui renaît de ses cendres. Et quand ils renaissent, ça peut littéralement vous couper le souffle…

• En réalité notre perception est souvent voilée par nos attentes, par nos expériences. Mais une seule chose aveugle la mienne : la vengeance.

• On dit que croire au destin, c’est renoncer à son libre arbitre. Que la persévérance ne permet pas de contrer le sort auquel nous sommes destinés. Alors qu’en réalité, la seule partie du destin qu’on peut vraiment contrôler, c’est ce que l’on décide d’infliger aux autres.

• L’avenir me déprime parce que je n’y vois aucune amélioration.

• Depuis l’instant où nous sommes nés, nous sommes destinés à former des unions avec les autres… Une poursuite constante à la rencontre, à l’amour, à l’appartenance. Dans une union parfaite, on trouve la force qu’on ne peut pas trouver en nous-même. Mais la force d’une union ne peut pas être connue… Jusqu’à ce qu’elle soit testée.

• Désolé d’interrompre tes plans diaboliques…

• Le doute est une maladie. Il infecte l’esprit, créant une défiance des motifs, des gens et de ses propres perceptions.

• Mon père a écrit : « On se demande toujours où va votre loyauté. ». Les gens à qui vous faites confiance l’attendent, vos pires ennemis la désireront et ceux que vous chérissez le plus en abuseront quoi qu’il advienne.

• Les avocats de la défense utilisent le terme de « contraintes » pour décrire l’usage de la force, la coercition ou la pression psychologique exercé sur un client dans la perpétration d’un crime. Lorsque la contrainte est appliquée aux instables émotionnels, le résultat peut être aussi violent qu’imprévisible…

• Le résultat d’un chaos ne peut pas être prévu. La seule certitude qu’il apporte, est la dévastation qu’il laisse dans son sillage.

• Le meilleur moyen de combattre le chaos c’est part le chaos…

• Tu sais comment je t’aime Amanda ?
– A l’infini ?
– L’infini plus l’infini.

• Le faux emprisonnement de mon père m’a appris qu’en temps de crise tu découvres rapidement qui sont tes vrais amis. Tragédies et scandales, c’est comme avoir une unique façon de clarifier les priorités des gens.

• L’usage du pouvoir n’est pas à prendre à la légère. S’en servir n’est jamais sans conséquences.

• Mon père est un assassin de masse et ma demi-sœur est une pyromane ! J’imagine que le fruit ne tombe pas loin de l’arbre…

• Dans une course entre danger et indécision se qui fait la différence entre la vie et la mort c’est la confiance, la foi en nos capacités, la certitudes de nous même et la confiance que nous plaçons dans les autres.

• La vengeance est un chemin dangereux.

• Certaines personnes luttent pour comprendre leur propre culpabilité. Et pourtant ils sont incapables de justifier le rôle qu’ils ont joué là dedans.

• Comme la vie, la vengeance peut être une affaire salissante… Et les deux seraient beaucoup plus simples si seulement nos têtes pouvaient trouver dans quelle direction nos cœurs veulent aller.

• Si tu laisses tes émotions te guider, tu échoueras.

• L’absolution est la plus grande forme de pardon. Le pardon de la suspicion et de la responsabilité. Il nous redonne un futur.

• Si les portes de la perception étaient purifiées, chaque chose apparaîtrait à l’homme comme elle est, infinie.

• Tu te souviens de tout.
– Une chose dont vous pouvez être sûr, je n’oublie jamais.

• Nous pouvons très bien vivre dans un monde d’illusions réconfortantes si nous choisissons de le faire, et dans ce cas nous pouvons nous permettre d’être déçu par de fausses réalités ou de les utiliser pour cacher nos véritables intentions.

• Rien ne se passe jamais comme on l’espère et quand il est question de vie ou de mort, les dommages collatéraux sont inévitables.

• Le pouvoir peut être amassé par les puissants, ou volé à des innocents.

• Certains diront que la loyauté inspire un espoir sans limite. Et si c’était vrai, il y a un piège. La vraie loyauté prends des années à se construire… Et seulement quelques secondes à être détruite !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :