Critique : Knives and Skin

Knives and Skin

1.5

Scénario

1.0/10

Réalisation

2.0/10

Casting

1.0/10

Bande originale

2.0/10

Les contre

  • Un scénario vide et ennuyeux
  • Un montage discutable
  • Des acteurs en sur-jeu

Twitter : @knivesandskin #KnivesAndSkin @DeauvilleUS #EtrangeFestival2019 @etrangefestival

Réalisatrice : Jennifer Reeder

Avec : Marika Engelhardt, Kate Arrington, Raven Whitley, James Vincent Meredith

Durée : 1h51

Date de sortie : 20 novembre 2019 (vu à Deauville et Étrange festival)

Synopsis :
Suite à un rendez-vous nocturne, Carolyn Harper ne réapparaît pas chez elle, dans sa petite ville bien trop tranquille de l’Illinois. Sa mère, qui dirige la chorale du lycée, est dévastée. Mais ses appels à l’aide ne sont guère entendus que par un shérif qui peine à démarrer l’enquête : son entourage semble comme indifférent à l’absence de cette jeune fille qu’on connaissait mal.
En réalité pourtant, c’est une onde de choc que provoque cette disparition, qui renvoie chacun à ses propres angoisses et qui va faire naître de nouveaux rapports au sein de la communauté.

Inintéressant au possible et aussi étrange qu’incompréhensible, Jennifer Reeder nous livre un film très ennuyeux et doté d’un montage qui enchaîne les scènes sans qu’on ne comprenne le sens…

Knives & Skin c’est typiquement le genre de films où il ne se passe rien, à part des choses étranges dont on a du mal à réellement s’intéresser, sans compter que la réalisatrice mélange les genres (thriller, fantastique, comédie, comédie musicale) si bien que l’on se retrouve devant un melting-pot étrange, sans avoir compris une seule seconde du long métrage…

Côté casting ce n’est pas mieux, entre un sacré sur-jeu et des personnages dont la psychologie s’est perdue en route et auquel on ne parvient pas à s’attacher, il ne reste vraiment plus grand chose pour aider un film déjà en roue libre complet où même les « blagues » ne font pas mouche.

La beauté de certains plans reste peut être la seule chose appréciable du long métrage avec quelques idées intéressantes, mais pour le reste on repassera (ou pas…).

1h51min d’ennui pour moi avec certaines scènes gratuites, vulgaires et déroutantes au possible…

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :