Critique du film « Discount »

Avis:

Twitter : @discountlefilm @WildBunch @LouisJulienP @O_BARTHELEMY @BelkoukMbarek #DISCOUNT #SOLIDAIRES

Acteurs : Corinne Masiero, Pascal Demolon, Olivier Barthelemy

Réalisateur : Louis-Julien Petit

Date de sortie: 21/01/2015 (1H45)

Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menace leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés…

C’est à l’occasion d’une projection privée organisée par et chez Ciné + que j’ai pu découvrir, deux mois avant sa sortie, ce film qui a beaucoup fait parler de lui au Festival d’Angoulême, recevant le Prix du Public. Après le film, nous avons eu le droit à une rencontre et un débat avec une bonne partie de l’équipe, qui nous a communiqué sa bonne humeur, son enthousiasme à participer au film, et nous a vraiment donné envie de les soutenir !

Gilles (Olivier Barthelemy), Christiane (Corinne Masiero) et Emma (Sarah Suco) encaissent…

Christiane, Emma, Alfred, Gilles, Momo… Tous sont différents, ils ont chacun leurs galères passées et présentes, et sentent venir une menace de plus en plus imminente : leur emploi dans un hard-discount est en sursis, avec l’arrivée des caisses automatiques et les licenciements de personnel qui vont avec. Leurs conditions de travail sont loin d’être agréables, ils passent de la mise en rayon au tri des ordures puis à la caisse, le tout sous le chronomètre aiguisé des cerbères de la patronne, qui leur impose d’être rapides, efficaces et souriants, le moindre écart étant vite réprimandé. Vous l’aurez compris, ce n’est pas la joie… La directrice du magasin, d’origine modeste elle aussi, n’a peut-être pas un mauvais fond, mais elle n’a pas le choix, c’est la maison-mère qui l’impose : elle va devoir réduire ses effectifs. Pour cela une sorte de concours interne est mis en place… Davantage de surveillance, davantage d’exigences, le personnel se sent en permanence sur la sellette et les plus pessimistes craignent pour leur avenir personnel. Comment subvenir à leurs besoins, s’ils perdent leur gagne-pain ? L’un d’eux a un jour cette idée lumineuse : pourquoi ne pas récupérer des articles alimentaires, discrètement, dans leur magasin, pour ensuite les revendre à bas prix à des familles en difficulté ? D’abord réticent, le petit groupe tente le coup… L’opération est un vrai succès, ils parviennent à récupérer une belle somme d’argent avec une petite quantité de marchandises… Tout le monde est gagnant : les clients, qui peuvent ainsi trouver de la marchandise à bas prix, et eux bien sûr puisqu’ils arrondissent leurs si difficiles fins de mois. De quoi les motiver à aller plus loin, et à organiser un véritable commerce parallèle, pour ne pas dire souterrain… Un commerce solidaire ! L’appât du gain leur fait prendre de plus en plus de risques… Et dans ce business il y a malgré tout des perdants : le hard-discount qui les emploie, et sa direction…

Momo (M’Barek Belkouk), Emma (Sarah Suco), Gilles (Olivier Barthelemy), Alfred (Pascal Demolon) et Christiane (Corinne Masiero) s’apprêtent à accueillir leurs clients éphémères…

Voilà une nouvelle fois un film bien dans l’air du temps. Rien ne paraît ici invraisemblable, on y croit du début jusqu’à la fin. Le sujet est à la base loin d’être réjouissant, on touche aux mauvaises conditions de travail, à la pression subie par de nombreux salariés, aux fins de mois difficiles, aux licenciements, à beaucoup de choses régulièrement traitées aux informations et dans les magazines documentaires à succès. Pourtant le film est drôle, léger, touchant. On se prend rapidement d’affection pour ces pauvres bougres qui franchissent allègrement la frontière de la légalité, on les soutient même, tant leurs situations personnelles semblent ternes et compliquées, tant cet élan de solidarité est beau à voir. Un film sur des gens qui volent ? Bon OK, nos héros des temps modernes se font du blé sur le dos de leurs patrons. Mais pourtant on n’a jamais vraiment l’impression d’avoir affaire à des hors-la-loi, on est juste en compagnie de gens qui cherchent à survivre tant bien que mal, et en font profiter les habitants de leurs quartiers, les gens des alentours, sortes de Robins-des-Bois ! Et en ces temps où la solitude, l’égoïsme et l’indifférence semblent plus élevés que jamais, cela fait du bien de voir un film où les gens sont… #SOLIDAIRES ! Louis-Julien Petit a su brillamment et avec beaucoup de justesse filmer et mettre en scène des acteurs de talent, généreux, drôles, une réelle complicité semble s’être nouée sur le tournage entre les principaux protagonistes, et cela se ressent à l’écran. Je me suis régalé devant Corinne Masiero, égale à elle-même, aussi bien dans le film que pendant le débat. Pascal Demolon et ses accolytes ne sont pas en reste non plus. Bref j’ai beaucoup aimé ce film, j’ai beaucoup ri et souri, et je vous le recommande vivement, cela pourrait être la bonne surprise de début 2015 !

P1050634
L’équipe du film lors du débat chez Ciné + : Corinne Masiero (Christiane), Louis-Julien Petit, Pascal Demolon (Alfred), Sarah Suco (Emma), Momo (M’Barek Belkouk) et Olivier Barthelemy (Gilles)
P1050636
Le réalisateur Louis-Julien Petit entouré de ses acteurs Corinne Masiero et Pascal Demolon

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :