Critique de Une vie ailleurs

Une vie ailleurs

8.3

Scénario

7.5/10

Réalisation

8.5/10

Acteurs

8.0/10

Musique

9.0/10

Les pour

  • Ramzy Bedia incroyable
  • Une jolie bande originale
  • Une réalisation tendre et touchante

Les contre

  • Isabelle Carré un peu dans l'excès

#Twitter : #UneVieAilleurs @hautetcourt

Réalisateur : Olivier Peyon

Acteurs : Isabelle Carré, Ramzy Bedia, Maria Dupláa, Dylan Cortes, Virginia Méndez

Date de sortie : 22 mars 2017

Durée: 1h36

La première chose que l’on a envie de faire en fin de projection, c’est de remercier Olivier Peyon d’avoir offert à Ramzy Bedia ce rôle.  Eternel comique burlesque, aujourd’huiavec Une vie ailleurs, on pourra clairement dire que Ramzy n’est pas qu’un clown, mais surtout un très bon acteur.

Dans la retenue sur son rôle le plus grave et certainement le plus important de sa carrière, il délivre ici ce qui est clairement sa meilleure performance cinéma. Tantôt touchant et drôle (mais d’une autre manière qu’à son habitude), Ramzy surprend et porte le film à lui seul.

Malheureusement, on ne peut dire de même d’Isabelle Carré qui bien qu’elle joue de manière assez juste passe la plupart du film crier, à donner cette impression d’en faire trop et pourtant… Pourtant c’est la réaction naturelle d’une mère qui attend depuis 4 ans pour retrouver son fils. Mais voilà, c’est du cinéma et peut-être que tant de vérité est difficile à voir, mais sa prestation passe difficilement et semble en décalage totale avec la retenue des autres comédiens au point qu’un temps de présence à l’écran plus faible aurait été le bienvenu. A noter la dernière scène du film où elle est excellente (dans la tendresse et a retenue) et que l’on aurait aimé plus de passages ainsi concernant son personnage.

 

Puis il y a la révélation Dylan Cortes. Des enfants doués il y en a eu et il y en aura encore et Dylan Cortes en fait définitivement partie. Parlant français et espagnol, il joue parfaitement bien et est capable d’utiliser son visage à merveille pour exprimer des choses sans sortir le moindre mot. Tenant tête aux adultes, il est excellent et s’il continue de la sorte à un avenir cinématographique énorme face à lui.

La réalisation du film est très belle aussi avec des décors peu exploités au cinéma (Uruguay) ainsi qu’une musique très agréable. Enfin Olivier Peyon évite certains pièges faciles (le trop plein de happy end) pour proposer une bien jolie histoire à taille humaine.

Une vie ailleurs pose des questions, interpelle, offre un grand rôle à Ramzy et nous emporte tout du long sans le moindre temps morts. Un bien joli film

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :