Seconde Critique de Une Prière Avant L’Aube

Une Prière Avant l'Aube

8

Scénario

8.0/10

Réalisation

8.5/10

Acteurs

8.0/10

Bande originale

7.5/10

Les pour

  • Une immersion totale
  • Un réalisme prenant

Twitter : #UnePrièreAvantLAube @etrangefestival @wildbunch

Titre VO : A Prayer Before Dawn

Réalisateur : Jean-Stéphane Sauvaire

Acteurs : Joe Cole, Vithaya Pansringarm, Nicolas Shake

Durée : 1h57

Année de production : 2017 (Proposé à l’étrange Festival 2017)

Sortie : 20 juin 2018

Une prière avant l’aube suit l’incarcération dans une prison en Thaïlande de Billy Moore pour détention de drogue. Confronté aux violences régnant dans ce lieu, il va tenter de survivre comme il peut. Puis au bout de quelques temps, l’administration pénitencière va accepter qu’il rejoigne le groupe suivant des cours de Muay-Thai et ainsi participer à un tournoi.

D’après une histoire vraie, le film est d’ailleurs adapté du livre du même nom écrit par son protagoniste, Une Prière Avant l’Aube apporte un réalisme bleufant et une immersion totale. La majeure partie du casting thailandais est composée de véritables anciens prisonniers renforçant le côté réaliste. Durant la plupart des scènes, aucun sous-titre ne vient épauler notre incompréhension de la langue étrangère nous plassant comme Billy Moore au stade de l’angoisse la plus totale.

La caméra embarquée va alors nous faire vivre les péripéties du britannique au point où on aurait presque l’impression d’assister à un documentaire. Le rythme est soutenu et nous maintient en haleine. Joe Cole, dans le rôle de Moore, est performant et entre parfaitement dans la peau de son personnage.

Bref, Une Prière Avant l’Aube est un très bon film sur la survie dont on ne peut sortir indifférent. Alors si le film sort en France, ce qui devrait être le cas prochainement, n’hésitez pas à aller le voir.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :