Critique de Réparer les vivants

Réparer les vivants

7.6

Scénario

8.0/10

Réalisation

7.0/10

Acteurs

9.0/10

Musique

6.5/10

Les pour

  • Anne Dorval éblouissante
  • Une ode à la médecine

Les contre

  • Musique trop présente

#Twitter : #Reparerlesvivants @STUDIOCANAL

Réalisateur : Katell Quillévéré

Acteurs: Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Anne Dorval, Bouli Lanners, Kool Shen, Alice Taglioni…

Date de sortie : 2 novembre 2016

Durée : 1h43

Parfois vivre dépend de l’autre et cette formule prend tout son sens avec le film Réparer les vivants. D’un côté, une famille devant accepter la mort d’un fils et de l’autre, une femme proche de la mort devant choisir ou non de vivre avec le cœur d’un autre…

reparer-les-vivants-critique-03

Le film nous place face à deux familles devant accepter la mort d’un côté et la vie de l’autre. Deux familles qui sans se connaître pourrait d’une certaine manière à jamais être liées grâce au travail incroyable des médecins.

Véritable ode à la profession médicale, Reparer les vivants est un film touchant de par son histoire, mais aussi un film intelligent expliquant tout le processus du don d’organes et de la transplantation de ceux-ci. Plus qu’un film dramatique, Réparer les vivants nous plonge dans un univers connu, mais jamais aussi bien expliqué et montré qu’ici.

reparer-les-vivants-critique-02Bénéficiant d’un excellent casting, il nous touche constamment la corde sensible et notamment au travers d’Anne Dorval éblouissante et dont chaque minute de présence à l’écran devient un exemple pour de nombreuses actrices. Délivrant une prestation très forte et juste, elle sort indéniablement du lot bien que les autres acteurs soient tous excellents. Que ce soit Kool Shen ou même Alice Taglioni dans un petit rôle, chaque prestation est juste et belle.

D’un point de vue de la réalisation, on regrettera simplement une division du film un rien déséquilibrée et l’on aurait aimé un partage plus intéressant entre les deux histoires là où celle du fils mourant est plus présente que celle de la patiente proche de la mort.

Enfin, si la bande originale est agréable à écouter, celle-ci est un rien trop présente et l’abus de piano, instrument capable de toucher et créer la peine, finit par étouffer certaines scènes qui finalement n’avaient nullement besoin d’un appui musical si fort pour toucher où il faut. Un peu de subtilité aurait été la bienvenue.

Malgré ceci, Réparer les vivants est un très joli film.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :