Critique de Quelques minutes après minuit

Quelques minutes après minuit

8.3

Scénario

8.0/10

Réalisation

8.0/10

Acteurs

8.0/10

Musique

9.0/10

Les pour

  • Une musique d'une grande puissance
  • Un casting impeccable
  • Une réalisation au top

Les contre

  • Si vous êtes sensibles, prévoyez les mouchoirs

#Twitter : #QuelquesMinutesAprèsMinuit @Metropolitain_Fr

Titre original : A Monster Calls

Réalisateur : Juan Antonio Bayona 

Acteurs : Lewis MacDougall, Liam Neeson, Felicity Jones, Sigourney Weaver

Date de sortie : 4 janvier 2017

Durée: 1h48

Merveilleuse adaptation du livre de Patrick Ness, Quelques minutes après minuit raconte comment le jeune Conor tient le coup alors que sa mère est gravement malade. En plein milieu d’une nuit, quelques minutes après minuit, un monstre en forme d’arbre se présente à lui pour l’aider.

quelques-minutes-apres-minuit-1

J. A. Bayona réalise pour nous une histoire forte que beaucoup devrait découvrir tellement elle est pleine de sens. Au delà de son aspect fantastique c’est la vérité du drame qui en ressort. Cette arbre qui prend la forme d’un monstre pour parler à Conor n’est pas là pour rien ou par hasard. Il est là pour délivrer un message et surtout permettre au jeune garçon de comprendre ce qu’il ressent et ce dont il a besoin. Pour donner existence à ce monstre, Liam Neeson a accepté de porter le fameux pyjama de la motion capture. Sa voix grave s’adapte parfaitement à ce personnage autant puissant que attendrissant. Les effets visuels sont réussis. On observe le côté créatif qui pourrait sortir de l’imagination de n’importe quel enfant tout en respectant la texture et l’aspect du bois de l’arbre.

Face au monstre, Lewis MacDougall joue à la perfection le jeune Conor qui finit par nous faire sortir les larmes. Une révélation qu’on devrait vite revoir sur les écrans tant il est doué et dégage des émotions fortes. La mère a pour trait ceux de Felicity Jones qui tellement a du talent qu’on risque fort d’entendre encore parlé d’elle dans les années à venir. Surtout qu’elle n’est pas à son premier film et qu’on la verra très prochainement dans le Rogue One tant attendu, et/ou redouté, des fans de l’univers Star Wars. Pour finir la grande Sigourney Weaver nous empoigne dans son interprétation juste et efficace d’une grand mère qui fait son possible pour aider au mieux sa fille ainsi que son petit fils.
La mise en scène du film est très travaillée. Plusieurs plans sont originaux et réfléchis ainsi que certaines transitions entre eux. On est du coup balancé avec maîtrise dans cette histoire entre la dure réalité et les histoires féeriques qui permettent de survivre. L’animation choisie pour les séquences de contes sont simples et reprennent les illustrations déjà existantes dans le livre. Ainsi elles permettent de développer au delà notre imaginaire. La musique accompagne la force des images et prend une place importante. Elle nous berce et parfois nous enveloppe pour presque ensuite nous bousculer.

En somme, Quelques Minutes Après Minuit est une réussite autant par sa force scénaristique que par son casting et sa mise en scène. Sa sortie en salles est prévue pour le 4 janvier 2017. A partir de ce jour n’hésitez pas à aller le voir même accompagnés de vos enfants. Ils en sortiront grandis.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :