Critique de Ouija

Avis:

Twitter : #Ouija @UniversalFR

Acteurs : Olivia Cooke, Ana Coto, Daren Kagasoff, Bianca Santos, Shelley Hennig, Douglas Smith

Réalisateur : Stiles White

Date de sortie : 29 avril 2015 (1h30min)

Synopsis :

Après avoir perdu Debbie, son amie d’enfance, dans des circonstances atroces, Laine tombe sur une vieille planchette Ouija dans la chambre de Debbie et tente alors d’y jouer pour dire « Au revoir » à la disparue…

ouija-photo(3)

Pour ceux qui ne savent pas un Ouija est une planche sur laquelle apparaissent les lettres de l’alphabet latin, les dix chiffres arabes, ainsi que les termes « oui », « non » et « au revoir ». Elle est généralement utilisée avec une « goutte », un accessoire plus petit avec un côté pointu. Ce dispositif sert le plus fréquemment au cours de séances de spiritisme : la goutte, placée sur le Ouija, est censée être déplacée par un esprit qui épelle son message aux participants. Pour rappel le Ouija a souvent été utilisé au cinéma, comme dans L’Exorciste, ApparencesParanormal Activity 1 et 2 ou encore Inherent Vice, mais également dans les séries TV comme American Horror Story, Charmed, SupernaturalKyle XY, Ghost Whisperer ou encore Teen Wolf.

Basé sur le célèbre jeu de la planche de Ouija, le film raconte donc l’histoire de Laine, une adolescente de 17 ans qui apprend le suicide de sa meilleure amie Debbie, mais elle ne croit pas un seul instant qu’elle ait pu mettre fin à ses jours. Elle décide alors de tenter une séance de spiritisme sur les lieux mêmes de sa mort avec l’aide de son petit copain et ses amis afin d’en savoir plus, mais ils vont réveiller un esprit et ça va très mal tourner pour nos protagonistes.

Ouija est-il donc un bon film d’horreur ? La réponse est non malheureusement, puisque même si le film a de bonnes intentions, il ne brille pas et n’est pas si surprenant que ça. Ouija n’est pas un bon film d’horreur tout simplement parce qu’il n’effraie pas un seul instant, il n’y a aucun effet de surprise et on peut dire que celui-ci met pas mal de temps à démarrer, mais l’introduction n’est pas inintéressante pour autant.

Une mise en scène assez mal maîtrisée et un cruel manque d’audace ponctue ce film. De plus, nous faisons face à de multiples jump-scare tous prévisibles les uns que les autres dans un film qui finalement ne repose quasiment que sur cela. Pire encore, ceux ci ne fonctionnent pour ainsi dire jamais si ce n’est peut-être à une ou deux reprises.

ouija-photo(4)

Ouija bénéficie ici d’un scénario très pauvre où il ne se passe pas grand chose avec des personnages qui manquent légèrement de charisme, malgré un bon casting regroupant Olivia CookeDaren Kagasoff ou encore Shelley Hennig. Il faut dire que le réalisateur, Stiles White ne s’est pas trop foulé. Néanmoins et ce même si je l’admets le film est loin d’être parfait, voir très mauvais pour un film d’horreur, et bien on ne s’ennuie jamais devant Ouija, malgré une histoire basique au possible et un thème vu des centaines de fois.

Aucune originalité certes, mais Ouija ne manque pas de rythme et les scènes s’enchaînent assez rapidement si bien que l’ on a pas le temps de s’ennuyer. Avec un bon rythme et une photographie très réussie, je tiens à le signaler, le film avait tout pour plaire, mais on fait face à un film d’horreur qui ne fait pas peur une seule fois, avec de nombreux jump-scare et ce qui est dommage c’est qu’on se dit qu’à la fin ils auraient pu faire mieux, on va donc devoir se contenter de ce résultat, mais au final on prend tout de même du plaisir devant ce film, où plutôt devant ce teenage movie. Nous savons déjà qu’il y aura une suite à ce film, alors espérons que cette suite sera meilleure que ce dernier.

ouija-photo(2)

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles | Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :