Critique de Mince alors 2

Mince alors 2

7

Scénario

6.6/10

Casting

7.2/10

Réalisation

6.8/10

Bande originale

7.5/10

Les pour

  • Un plaisir de retrouver le casting
  • Un joli message

Les contre

  • Un peu léger

Twitter : #MinceAlors2

Titre VO :

Réalisateur : Charlotte De Turckheim

Acteurs : Catherine Hosmalin, Lola Dewaere, Charlotte De Turckheim, Charlotte Gaccio, Charlotte Ndebeka, Barbara Bolotner, Johanna Piaton De Turckheim

Durée : 1H45

Date de sortie : 22 décembre 2021

Imaginez Sister Act 2 sans la chorale, mais avec du régime… Voilà ce que propose un peu ce Mince Alors 2, à savoir l’idée de proposer les héroïnes du premier film en mentor pour une jeunesse en sur-poids.

Plutôt que de faire une redite du premier film, on retrouve ici la fine bande de nana menée tambour battant par Charlotte De Turckheim en personne, mais avec l’idée non plus de simplement aider les copines ou de suivre une cure, mais bien d’en ouvrir une elles-mêmes pour venir en aide aux autres et plus particulièrement une bande d’ados, présents pour essuyer les plâtres. En effet si le programme fonctionne, alors la cure pourra bénéficier des différentes aides proposées entre autre par la mairie et surtout accueillir de nouveaux jeunes.

L’idée du film n’est donc pas vraiment nouvelle ou même très recherchée, mais ce n’est pas bien grâce, car ce qui fonctionne encore le mieux dans ce film et ce qui était déjà le cas sur le premier se trouve dans son casting.

Oui, on continue d’aimer Charlotte De Turckheim qui malgré toutes ces années garde son capital sympathie intacte et son sens de la comédie légère qui la rend si populaire et si attachante. Oui, on ne peut qu’aimer Catherine Hosmalin et ce même quand elle a un rôle pas super sympa (contrairement au premier film) et forcément on ne peut que tomber sous le charme de Lola Dewaere qui propose sans doute la plus belle performance d’actrice des trois pour être honnête.

Quant à la jeune génération qui accompagne ces grandes dames, celle-ci se veut assez attachante et surtout assez proche de la jeunesse réelle. On peut dire que de ce côté-là, on a une belle écriture.

Belle écriture aussi concernant les problèmes de poids, le fait de devoir vivre avec et surtout la manière dont on cherche une carapace quand on est ado (notamment via des attaques faciles en mode « humour »).

Mince Alors 2 n’a donc aucunement la prétention de devenir le grand film français des 20 prochaines années, mais a le mérite de proposer un divertissement sympathique, dans la veine du premier film même si s’arrêter là semble nécessaire pour éviter le piège du troisième volet n’apportant rien de plus.

Concernant la réalisation du film, Charlotte De Turckheim propose de belles images, mais son film souffre un peu niveau rythme. Certains passages auraient mérités d’être coupés et un peu plus d’humour pour détendre tout ça n’aurait pas été de trop.

Mince Alors 2 devrait donc plaire aux fans de Charlotte De Turckheim ainsi qu’à ceux qui ont appréciés le premier film.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :