Critique de Méandre

Méandre

8.1

Scénario

8.0/10

Réalisation

9.7/10

Casting

7.5/10

Bande originale

7.0/10

Les pour

  • Une réalisation incroyable
  • Un scénario prenant

Les contre

  • Un côté "Doublé" ressenti sur le son !

Twitter : #Meandre

Titre VO :

Réalisateur : Mathieu Turi

Acteurs : Gaia Weiss, Peter Franzen

Durée : 1H30

Date de sortie : 26 mai 2021

Cette reprise du cinéma a clairement de quoi nous faire plaisir puisqu’après Le réussi « Le dernier voyage« , nous voici « Méandre« , un autre film « De genre » incroyable !

Qu’on se le dise, il n’y a pas vraiment grand-chose de négatif à dire autour de ce film qui a clairement été réalisé et écrit par un véritable amateur et un connaisseur.

Très inspiré de films comme Saw pour les pièges et le concept de vouloir vivre ou non ou The Descent pour ses créatures et son aspect claustrophobic, on retient surtout la forte influence du film Cube, véritable pépite de l’horreur sorti en 1997.

Des influences qui parfois peuvent même faire penser à un remake à la française, mais un remake de qualité, cela va sans dire.

Proposé sur une courte et parfaite durée, le long métrage de Mathieu Turi ne perd pas une seconde et nous plonge très rapidement dans l’action et le sujet principal de son film porté par Gaia Weiss qui, bien que douée, est peut-être l’élément le plus faible du film.

En effet Gaia Weiss délivre une performance intéressante, mais sa manière de parler et d’interagir semble parfois être en décalage avec la situation, comme si le tout avait été « doublé » en Post Prod. Reste à voir si c’est le cas, si c’est un problème de montage sonore ou si cela résulte du jeu de Gaia Weiss, mais avoir ce sentiment que le film est « doublé » alors que l’on est sur un film français a de quoi déconcerter.

Pour ce qui est des effets visuels, ceux-ci sont de très bonne qualité et pas un seul n’est en dessous de l’autre. le travail effectué ici est incroyable.

Il en va de même pour la réalisation de Mathieu Turi qui en plus de proposer un rythme parfait à son film parvient à nous faire ressentir des choses via sa caméra. Clairement les personnes souffrant de claustrophobie vont souffrir devant ce film et sur plusieurs scènes (dès le début), il m’est arrivé de ne pas me sentir bien. Mathieu Turi parvient à nous accrocher et à nous enfermer au plus proche de son actrice principale si bien que l’on ressent le manque d’oxygène (avec le masque qui n’aide pas – Merci La covid) et une pression permanente sur soi pour peu que l’on arrive à se projeter dans le film.

Du côté de la bande originale, cette dernière est sobre et accompagne parfaitement le film.

Vous l’aurez compris, ce Méandre est à la fois un superbe hommage à 3 classiques de l’horreur et surtout une promesse folle autour de Mathieu Turi qui parvient à nouveau à proposer un excellent film de genre. On espère clairement qu’il va continuer dans ce domaine sans se faire « Bouffer » par le système et être forcé de nous proposer des choses faciles et aseptisées par la suite.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :