Critique de Le convoi de la peur

Avis:

Twitter : #Sorcerer #Leconvoidelapeur @thejokersfilms

titre VO: Sorcerer

Acteurs : Roy Scheider, Bruno Cremer, Francisco Rabal

Réalisateur : William Friedkin

Date de sortie : 3 mars 2004 (2h01min) Date de reprise: 15 juillet 2015

Bonus: Photos et vidéo de la MasterClass

En voilà un film assez rare de nos jours, à savoir un fil qui prend la peine de développer ses personnages très lentement, trop diront sans doute le public plus jeune peu habitué à cela. Il faut dire qu’aujourd’hui sur un film de 2H00, on a généralement 15′ sur les personnages et 1H45 de baston ou de succession de scènes parfois sans queue ni tête histoire de combler les amateurs de grands spectacles.

Le convoi de la peur critique 3

Qu’on se le dise, Sorcerer va en dérouter certains peu habitués car le film s’offre le luxe de s’attarder facilement 1 bonne heure sur la présentation des différents protagonistes, à savoir 4 hommes et forcément cela génère quelques passages un peu longuet mais finalement bien nécessaires puisque permettant de s’attacher aux différents protagonistes comme cela ne l’est plus vraiment permis dans les films de nos jours.

Et puis Sorcerer c’est avant tout un très bon suspens à l’ancienne, à savoir  simple mais diablement efficace.

Le convoi de la peur critique 2

On retiendra également des personnages attachants malgré leur passé criminel pour certains et une musique vraiment agréable et encore moderne aujourd’hui. Corsaire bénéficie également de très beaux décors naturels, certains n’ayant plus jamais été filmés depuis comme expliqué par le réalisateur en fin de projection.

Sorcerer fait donc partie de ces films à voir au moins une fois pour les amateurs de beaux suspens même si d mon côté il ne dépassera ni Killer Joe, ni L’exorciste dans mes films favoris du célèbre réalisateur.

Le convoi de la peur critique 1

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Champs-Elysées film festival 2015 – Photos, Vidéos, Critiques… | Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :