Critique de Hunger Games: L’embrasement

Avis:

Twitter:  #HungerGames #HungerGames2 @Metropolitan_Fr

Acteurs: Jennifer Lawrence, Liam Hemsworth, Josh Hutcherson, Elizabeth Banks, Sam Claflin…

Réalisateur : Francis Lawrence

Date de sortie  27 novembre 2013 (2H26)

Bande annonce: 

hunger games catching fire

Pas facile d’aller voir la suite d’un film que l’on a pas particulièrement apprécié, mais vu que c’est un petit phénomène, il est nécessaire de suivre un peu l’actu sous peine de paraître totalement décalé.

Me voilà donc en route pour Hunger Games: l’embrasement avec pratiquement aucuns souvenirs du premier (il faut dire qu’il m’avait quand même fait somnoler un peu) et n’ayant pas regardé la moindre bande annonce de celui-ci. En gros je n’en attend pas grand chose.

the-hunger-games-catching-fire-comic-con-trailerBonne nouvelle, pas de somnolence pour cette suite, non je ne me suis pas endormi et oui ce second volet est bien meilleur que le premier sans pour autant être parfait.

Par mis ses grandes qualités, on ne pourra que souligner le jeu de Jennifer Lawrence, vraiment très bon ou encore la musique du film. Par contre le film est bien trop long, ne comporte pas de fin et le dénouement bien trop vite expédié est prévisible dés les 15 premières minutes du film.

Alors que l’on évite soigneusement le rappel des événements du premier opus, la première partie du film se tire inexorablement en longueur et certaines choses auraient facilement pu être zapées là où d’autres moments auraient mérités un peu plus d’intérêt.

Mais le plus regrettable dans ce film, hormis le suspens bien trop simple et sa fin qui n’en est pas une et uniquement là pour vous obliger à venir voir le prochain opus est incontestablement ce qui faisait déjà défaut au premier film: son côté trop gentil et familiale !

L’idée de base qui reste quand même de s’entre tuer n’est vraiment pas bien exploitée et ces passages là bien trop gentils. Au mieux on a juste une flèche dans un pied et le seul passage avec du sang… (Sans spoiler le film) n’est pas du à un meurtre.

A noter un changement de rythme une fois que le 75eme Hunger games débute et un enchaînement de scènes passionnantes faisant oublier la lenteur du début a pour mérite de nous amuser mais pour défaut de forcément laisser un sentiment de frustration quand le générique de fin débarque. un peu comme si on arrive tout en haut d ela plus grosse chute d’une montagne russe sympa et que… Finalement on redescend sans la faire. Oui cela annonce de bonnes choses pour le 3ème film où l’on se dit que la véritable survie va débuter !

De manière générale et sans être un grand film qui marquera l’histoire, ce Hunger games 2 est une très belle transition entre le premier film et la suite qui sur papier s’annonce plutôt passionnante.

The_Hunger_Games_Catching_Fire_38662

Un film à réserver donc essentiellement à ceux ayant vu et apprécié le premier opus que les néophytes car en plus de ne pas comprendre les origines et les raisons émotionnelles de notre héroïne principale vont se retrouver devant un film sans début et sans fin. Avec ce genre de choix, on voit clairement que le studio mise sur le côté fans qui veut et va continuer de suivre plutôt que sur le fait d’attirer un nouveau public.

Un film donc plus intéressant de par son côté politique que pour son côté Koh Lanta.

Critique de Jonathan

Je n’ai pas grand-chose à dire sur Hunger Games : L’Embrasement à part que j’ai beaucoup apprécié cette suite, surtout pour sa fidélité au roman. Bien plus sombre et nerveux que le premier épisode et porté également par une mise en scène exceptionnelle.

Mais la grande force du film vient principalement de son casting (c’était déjà le cas pour le premier film) et surtout de Jennifer Lawrence qui fait preuve d’une nuance de jeu toujours aussi exceptionnelle. C’est vraiment une actrice incroyable et certainement la plus douée de sa génération. Il y a aussi Donald Sutherland, impressionnant et de plus en plus inquiétant dans son rôle du Président Snow. Sans oublier l’arrivée d’un nouveau personnage du nom de Plutarch Heavensbee, interprété par le toujours excellent Philip Seymour Hoffman apportant justesse ainsi que l’étrangeté suffisante à son personnage que pour le rendre intéressant et crédible.

En bref ! Hunger Games : L’Embrasement est un film époustouflant, émouvant, haletant et ce en très grande partie grâce à la parfaite Jennifer Lawrence et au scénario extrêmement fidèle au roman. La saga Hunger Games est pour moi, tout simplement une des meilleures adaptations cinématographique d’un livre de ces dernières années avec Le Hobbit. Une très grande réussite !

La fin du film sera par contre très frustrante, surtout pour ceux qui n’ont pas lu le livre et qui devront attendre encore 1 an pour connaître la suite des événements…

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Hunger Games: L’embrasement : Avant-première |

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :