Critique de: Les garçons et Guillaume, à table !

Avis:

Twitter:  @gaumontfilms @GGallienne #lesgarconsetguillaume

Acteurs: Guillaume Gallienne, André Marcon

Réalisateur : Guillaume Gallienne

Date de sortie  20 novembre 2013 (1H25)

Bande annonce: 

la-revue-de-web-du-festival-guillaume-galienne-fait-rire-la-croisette-michael-douglas-et-matt-damon-attendus-sur-le-tapis,M111459A la lecture des critiques concernant le film « Les garçons et Guillaume, à table » le désignant comme « la comédie de l’année », je pensais me marrer comme un dingue à m’en faire tomber la mâchoire et même si certains passages m’ont réellement amusés, je suis dans l’obligation de vous dire qu’il ne s’agit pas selon moi de la comédie de l’année mais bien du drame de l’année.

Oui, la douleur, la peine, l’incompréhension et la tristesse, cela peut aussi être exprimé avec de la légèreté parsemée de ci de là d’humour  mais cette histoire n’en reste pas moins un drame sur le rapport de l’homme (ici Guillaume) avec son identité.

Il est difficile de parler de ce film sans dévoiler le retournement final que l’on ne voit jamais venir (à ce titre certains thrillers feraient bien de prendre de la graine) et qui ne vous laissera pas quitter la salle sans une multitude de questions dont une primordiale, à savoir « faut-il être celui que l’on est où être celui que vous êtes aux yeux des autres »

Ce « Garçons et Guillaume » est raconté comme une pièce de théâtre où l’histoire prendrait vie comme un film (chose impossible au théâtre) et cela permet d’alterner avec intelligence les deux univers puisque l’on saute du théâtre au cinéma avec parfois même une juxtaposition des deux. Au niveau du jeu d’acteur, Guillaume Gallienne est bluffant car il parvient pratiquement à nous convaincre d’une chose pour mieux nous convaincre du contraire lors du dénouement final faisant preuve d’une justesse incroyable et d’une palette de jeu laissant entrevoir de très grandes possibilités.

gallienne

225f40a1edd1c2641862995194f6d395Malgré tout et parce que le film n’est pas parfait, on regrettera certains passages un peu longs tels que la scène du bureau de l’armée nous dévoilant s’il passera ou pas son service militaire pour ne citer que celui ci

Hormis deux trois petits passages donc tirant le tout en longueur,  on ne peut que se réjouir devant cette mise à nu du comédien parfaitement mise en abîme au début du film lorsqu’il retire son maquillage.

Ce film est donc loin des standards classiques de la comédie et je continue de penser qu’il a plus sa place dans la catégorie « drame tinté d’humour » que « comédie populaire ».

Je terminerais simplement par remercier Guillaume Gallienne de nous avoir proposé un si beau film avec un si beau message pourtant si simpie mais malheureusement oublié !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. » Les césars: Les gagnants

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :