Critique de How to talk to girls at parties

How to talk to girls at parties

8.2

Scénario

8.5/10

Réalisation

8.4/10

Casting

9.0/10

Musique

7.0/10

Les pour

  • Une histoire déjantée et originale
  • De bons acteurs
  • Une bonne musique

Twitter : #Howtotalktogirlsatparties @ArpSelection @CEfilmfestival #Ceff2018

Titre VO :

Acteurs : Elle Fanning, Alex Sharp, Nicole Kidman

Réalisateurs : John Cameron Mitchell

Durée : 1h42

Date de sortie : 20 juin 2018

Proposé en ouverture du Champs-Elysées film festival 2018, How to talk to girls at parties est un incroyable ovni ciné comme rarement proposé et ce n’est pas un hasard qu’il vienne d’Angleterre, pays spécialisé par la prise de risque au cinéma.

Avec un titre qui sent bon la comédie romantique, la promesse d’un film punk et l’arrivée d’une entité extraterrestre… Tout semble incompatible et pourtant, John Cameron Mitchell parvient à rendre le tout cohérent et à proposer une des plus belles histoires d’amour de jeunesse.

L’esprit punk se ressent évidemment dans la mise en scène, mais aussi dans la bande originale très agréable, mais surtout très énervée. L’aspect science-fiction est quant à lui totalement barré avec une brochette de personnages tous plus étranges les uns que les autres amenant parfois même à des scènes très étranges, mais une fois encore cohérentes à l’histoire et à ce que John Cameron Mitchell essaye de faire passer comme message.

Concernant le casting, il est lui aussi surprenant, à l’image de Nicole Kidman qui part en sucette royale mais s’amuse véritablement en punk totalement folle. Elle Fanning est à son habitude, parfaite là où la véritable révélation du film est Alex Sharp, très bon acteur aussi bon dans la folie que dans l’émotion.

La bande originale est très appréciable également pour qui aime la pop anglaise des 70’s et l’ambiance punk qui va bien avec.

A la fois très british, totalement barré, mais offrant une très belle histoire d’amour, How to talk to girls at parties est un film original et surprenant.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :